Fier comme Artaban

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sur les autres projets Wikimedia :

« Fier comme Artaban » est une locution proverbiale synonyme de « fierté poussée à l'extrême », voire d'« arrogance ».

Artaban était :

De la fierté légendaire des premiers, et de celle, romanesque, du second serait née cette expression.

Profitant d'une phonétique voisine, l'humoriste Coluche a transformé cette expression en fier comme un bar-tabac (ou plus précisément, par une double déformation d'autant plus savoureuse, fier comme s'il avait un bar-tabac[1]). Ce calembour approximatif se trouve déjà, bien avant Coluche, sous la plume de Frédéric Dard (et la bouche de Bérurier) dans un des romans de San Antonio ainsi que dans le sketch de Fernand Raynaud Le tweed (« J'arrive, fier comme bar-tabac… ») On trouve aussi des variantes telles que :

  1. fier comme un p'tit banc ;
  2. fier comme d'Artagnan[2] ;
  3. fier comme un char-à-bancs ;
  4. faire comme l'appât blanc ;
  5. fier comme bar-tabac ;
  6. fier comme un caban (jargon marine)[3] ;
  7. fier comme herr Trabant[4] ;
  8. fier comme Garlaban.[5]
  9. fier comme un Bar-Tabac.

Ces détournements ont pour but de faire sourire en amenant à une expression absurde, voire grotesque ou privée de sens, mais toujours consonante.

Il est remarquable que cette expression - comme beaucoup d'autres - soit toujours employée depuis plusieurs siècles[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sketche "L'Arabe philosophe".
  2. Michel Lis et Michel Barbier, Dictionnaire du gai parler : 4 500 expressions traditionnelles et populaires, Éditions Mengès, (ISBN 9782856200865), p. 258.
  3. Maurice Larrouy, L'Odyssée d'un transport torpillé, Payot, 1928, 244 p., [lire en ligne], p. 53.
  4. Fier comme Herr Trabant dans Le Parisien le 19 janvier 2010.
  5. Bruno Carpentier, La crypte de Saint-Maximin (roman policier), éditions Italiques, collection Crimes de Pays, 2015
  6. Alain Rey remarque (in : Dictionnaire des expressions françaises, Éd. Le Robert, Paris, 1989 (ISBN 2-85036-274-3)) que de nombreuses expressions survivent, alors qu'elles sont incompréhensibles, par leur musique ou leur charme évocateur.