Fier comme Artaban

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sur les autres projets Wikimedia :

« Fier comme Artaban » est une locution proverbiale de la langue française dépeignant une « fierté poussée à l'extrême », et proche du ridicule[1].

Origine de l'expression[modifier | modifier le code]

Artaban était :

De la fierté légendaire des premiers, et de celle, romanesque, du second serait née cette expression, toujours employée[2].

Variantes[modifier | modifier le code]

  • fier comme bar-tabac

Jouant avec l'homophonie, Frédéric Dard forge un calembour approximatif, par la bouche de son héros Bérurier, dans l'un des volumes de la série San Antonio, et transforme cette expression en « fier comme un bar-tabac » ; on la trouve aussi dans le sketch de Fernand Raynaud, Le Tweed (« J'arrive, fier comme bar-tabac… »). L'humoriste Coluche, dans L'Arabe philosophe, introduit une double déformation avec « fier comme s'il avait un bar-tabac »[3]).

On trouve d'autres variantes :

  • fier comme un petit banc[4] ;
  • fier comme d'Artagnan[5] ;
  • fier comme un caban (jargon marine)[6] ;
  • fier comme herr Trabant[7] ;
  • fier comme Garlaban.[8]

Ces détournements ont pour but de faire sourire en amenant à une expression absurde, voire grotesque ou privée de sens, mais toujours consonante.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre-Marie Quitard, Dictionnaire étymologique, historique, et anecdotique des proverbes, 1842, p. 390.
  2. Alain Rey remarque (in : Dictionnaire des expressions françaises, Éd. Le Robert, Paris, 1989 (ISBN 2-85036-274-3)) que de nombreuses expressions survivent, alors qu'elles sont incompréhensibles, par leur musique ou leur charme évocateur.
  3. Sketche "L'Arabe philosophe".
  4. « Fier comme un p'tit banc », Wiktionnaire
  5. Michel Lis et Michel Barbier, Dictionnaire du gai parler : 4 500 expressions traditionnelles et populaires, Éditions Mengès, , 559 p. (ISBN 978-2-85620-086-5), p. 258.
  6. Maurice Larrouy, L'Odyssée d'un transport torpillé, Payot, 1928, 244 p., [lire en ligne], p. 53.
  7. Fier comme Herr Trabant dans Le Parisien le 19 janvier 2010.
  8. Bruno Carpentier, La crypte de Saint-Maximin (roman policier), éditions D'un autre ailleurs, collection Crimes de Pays, 2020.