Fiction (magazine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fiction (homonymie).
Fiction
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Genre Science-fiction
Date de fondation
Date du dernier numéro
Éditeur OPTA (1953-1990)
Les Moutons électriques (2005-2015)
Couverture du no 270 (juin 1976) illustrée par Philippe Legendre-Kvater

Fiction est une revue de science-fiction française publiée pour la première fois en . Éditée par les éditions OPTA, c'est la revue française qui a connu la plus grande longévité dans le domaine puisqu'elle a compté 412 numéros avant de s'éteindre en 1990. Elle a été relancée sous forme semestrielle en 2005 par la maison d'édition Les Moutons électriques qui annonce l'arrêt de sa publication après le tome 20 d'[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La revue a été créée à l'origine avec un sous-titre : La revue littéraire de tous ceux qui s'intéressent à la fiction romanesque dans le domaine de l'étrange, du fantastique, du surnaturel, et de l'anticipation scientifique.

Pendant très longtemps, elle est liée à The Magazine of Fantasy and Science-Fiction et les nouvelles américaines publiées proviennent toutes de cette revue.

Alain Dorémieux y débute comme auteur dès 1954 et devient secrétaire de rédaction en novembre 1957 puis rédacteur en chef en décembre 1958. Sous son influence, la revue se distingue alors de sa sœur anglo-saxonne par la mise en place d'une importante rubrique critique qui commente toute l'actualité du domaine couvert, en littérature, bande dessinée, cinéma, arts, etc. Jacques Goimard y contribue régulièrement à partir de 1962[2].

Le magazine publie dès ses débuts des nouvelles d'auteurs confirmés comme Jean Ray, et débutants comme Gérard Klein, Philippe Curval, Jean-Pierre Andrevon et Michel Mardore, par exemple.

En mai 1959, il publie un numéro spécial entièrement consacré aux auteurs francophones, la première anthologie de science-fiction française[2].

À partir de 1969, des nouvelles provenant d'autres magazines anglo-saxons font leur apparition au sommaire.

En 1974, le rédacteur en chef Alain Dorémieux fait scandale en publiant un encadré[3] dans lequel il conseille aux auteurs français amateurs de ne plus lui envoyer de manuscrits, car il en est submergé, et de se consacrer à la culture de la pomme de terre. Cet éclat provoque l'indignation et précipite la chute de Dorémieux, malgré tout ce que le magazine lui doit.

Après une période de flottement durant laquelle des écrivains tels que Joël Houssin et Patrice Duvic tentent de la diriger, c'est Daniel Riche qui prend en charge la destinée de ce pilier de la science-fiction en France, dont la parution devient irrégulière jusqu'en 1980, année du retour d'Alain Dorémieux[4]. Lors de cette nouvelle et fructueuse direction, il publie une nouvelle génération d'auteurs français puis quitte définitivement le magazine en octobre 1984, souhaitant à cette institution de se perpétuer longtemps après son départ[5].

Une nouvelle formule démarre alors, accordant une part plus restreinte aux critiques du monde de la science-fiction qui avaient fait son originalité. Les dernières années, le magazine sans direction s'éteint peu à peu, coordonné par un trio constitué de Daniel Walther à l'éditorial, du traducteur Daniel Lemoine aux choix de nouvelles et de la secrétaire d'édition Juliette Weigand à toutes les autres tâches. La revue meurt en 1990, dans la discrétion, avec son no 412, non distribué (sauf aux abonnés).

À l'automne 2005, la maison d'édition Les Moutons électriques relance le magazine sous la forme d'une anthologie semestrielle, sous la direction d'une rédaction constituée de Étienne Barillier, Christophe Duchet, Xavier Mauméjean, Laurent Queyssi, Jean-Jacques Régnier, André-François Ruaud et Jean-Marc Tomi. Cette nouvelle version est toujours l'édition française de The Magazine of Fantasy & Science Fiction et y ajoute comme auparavant des nouvelles francophones et d'ailleurs (Canada, Espagne, Inde, Japon, Serbie, etc), ainsi que des essais et entretiens. Remaniée en 2008, puis en 2013, la rédaction comprend maintenant Marie-Pierre Najman, Xavier Dollo, Christophe Duchet, Sylvie Denis, Sara Doke, Coralie David, Alex Nikolavitch, Nicolas Nova, Julie Proust-Tanguy, Jean-Jacques Régnier et André-François Ruaud. Le rédacteur en chef en est Julien Bétan.

Le semestriel a obtenu en 2006 un prix spécial du grand prix de l'Imaginaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La revue Fiction c'est fini par Jean-Laurent Del Socorro sur le site ActuSF.com
  2. a et b Jacques Sadoul, Histoire de la science-fiction moderne, p. 426–427
  3. Fiction 244, avril 1974
  4. « Fiction a repris une production régulière en février, et j'en suis redevenu responsable depuis le numéro daté de mai », édito d'Alain Domérieux ; Fiction no 312 d’octobre 1980
  5. Édito d'Alain Dorémieux, Fiction no 355 d’octobre 1984

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Revues SF (site consacré aux revues de SF de langue française, hébergé par nooSFere)
  • Fiction (page du site des Moutons électriques)