Fiat V.I.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Fiat Bus)
Aller à : navigation, rechercher
FIAT Veicoli Industriali

Création 1929
Dates clés 1975 devient IVECO
Disparition Voir et modifier les données sur Wikidata
Personnages clés Gianni Agnelli
Forme juridique Société par actionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Turin
Drapeau d'Italie Italie
Actionnaires FiatVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Transport marchandises et personnes
Produits Poids lourds (Autocars - autobus - châssis - camions)
Société mère Fiat S.p.A.

FIAT Veicoli Industriali était la division véhicules industriels (poids lourds et autobus) du groupe Fiat S.p.A. avant la création d'IVECO en 1975.

Fiat V.I. comprenait trois divisions distinctes :

  • camions civils - poids lourds de 4,0 à 120 tonnes, dont le code usine était la série 600,
  • matériel militaire - camions et autres véhicules blindés, dont le code usine était la série 6000,
  • autocars et autobus, dont le code usine était la série 300 pour les autocars de ligne et GT et la série 400 pour les autobus urbains,

avant la création d'IVECO en 1975 et d'Irisbus en 1999.

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier véhicule industriel créé par celle que l'on désignait F.I.A.T. à l'époque, fut le Fiat 24HP, en 1903. Depuis lors, le groupe italien s'est enrichi de sociétés rachetées, essentiellement en Italie et de création de filiales à l'étranger.

Les grandes étapes et dates[modifier | modifier le code]

  • 1899 – création de la F.I.A.T.
  • 1903 – premier véhicules industriel le Fiat 24HP,
  • 1925 - Fiat rachète le constructeur S.P.A. (Società Piemontese Automobili) à la Fam. Ansaldi
  • 1929 - création du consortium Fiat V.I. (Fiat Veicoli Industriali) comprenant Fiat (secteur véhicules utilitaires) qui contrôle S.P.A. et Ceirano. (SCAT-Ceirano).
  • 1930 - Fiat V.I. coordonne la planification de ses produits, fabrication de pièces communes et vente pour tous les types. La gamme des produits Fiat couvre les véhicules de livraison d'une capacité de 0,3 tonne aux camions de 10 tonnes et les autobus de 16 à 40 sièges.
  • 1931 - Fiat prend une participation dans Ceirano et intègre Ceirano dans S.P.A..
  • 1933 - OM - Officine Meccaniche (ex voitures) Züst SpA est repris par Fiat et les usines de Brescia et Suzzara sont intégrées dans Fiat V.I.. La fabrication de voitures OM-Züst est abandonnée. OM se consacre aux camions civils, châssis pour autocars et aux matériels ferroviaire et agricole.
  • 1935 - Fiat rachète 100 % de Ceirano et en confie la direction à OM. Les fabrications Ceirano sont arrêtées mais l'usine assure la fabrication des camions S.P.A.
  • 1937 - Fusion des unités OM Milan et OM Brescia.
  • 1947 - S.P.A. assure la fabrication de tous les véhicules lourds de Fiat dans l'usine de Stura.
  • 1949 – Fiat-Simca rachète le constructeur français UNIC.
  • 1952 - Création de DINA SA au Mexique pour la fabrication locale des modèles Fiat 682N et 682T
  • 1956 - UNIC absorbe la filiale française des camions Saurer, fameux constructeur suisse de camions.
  • 1961 – 1er accord de coopération avec le carrossier tunisien STIA pour des châssis d’autobus,
  • 1967 – 2e accord avec le tunisien STIA pour l’assemblage local de camions Fiat V.I.
  • 1966 – Fiat V.I. absorbe sa filiale française UNIC SA.
  • 1969 – Fiat rachète Lancia et la division Lancia V.I. est intégrée dans Fiat V.I. et devient Lancia Veicoli Speciali. - Début de la fabrication par la filiale Fiat V.I. Argentine des modèles Fiat 619N - 619N3E et Fiat 697N et 697T avec un PTC de 45 t,
  • 1973 - Alfa Romeo cède 43 % du capital de F.N.M., sa filiale camion brésilienne à Fiat V.I.,
  • 1974 - Fiat V.I. rachète 75 % du constructeur allemand Magirus-Deutz au groupe KHD, qui deviendra Deutz AG,
  • 1975 – création d'IVECO - Industrials VEhicules COrporation, qui regroupe les marques Fiat V.I., OM, Lancia Veicoli Speciali, UNIC et Magirus-Deutz.
  • 1976 - Tout le groupe Alfa Romeo est racheté par Fiat et F.N.M. devient Fiat Diesel.

La suite de l’histoire concerne IVECO pour les poids lourds civils, Iveco Defence Vehicles pour le matériel militaire et IVECO Bus jusqu'en 1999, devenue Irisbus après l'intégration de la division transport de personnes du français Renault V.I. puis renommée IVECO Bus en 2015.

De l'origine à 1918[modifier | modifier le code]

Le premier « camion » châssis industriel conçu et fabriqué par F.I.A.T. remonte à 1903, c’est le Fiat 24HP. Équipé d’un moteur bibloc 4 cylindres (deux groupes de 2) de 6.370 cm³ développant 24 HP, d’où son nom, allumage par magnéto basse tension et doté d’un seul gros phare à acétylène. D’un poids à vide de 2,0 tonnes pour un poids total de 4,0 tonnes et d’une longueur de 5,25 m, ce véhicule avait deux particularités :

  • une boîte de vitesses à 4 rapports avant et 1 marche arrière, fixée au centre du châssis, sous le plateau, reliée au moteur par un arbre de transmission,
  • un moteur placé tout à l’avant, en porte à faux sous le poste de conduite.

Cette configuration révolutionnaire préfigurait les fabrications contemporaines.

Les carrossiers de l’époque ont réalisé sur ce châssis et sur commande de leurs clients des versions de tout genre, camion plateau, autobus, ambulances.

La qualité de fabrication étant très élevée, le succès fut immédiat. En 1908 ce sera une centaine de véhicules qui sortiront de l’usine turinoise, en 1914, 1.500 unités et avec l’annonce du premier conflit mondial, la demande crut notablement pour arriver à plus de 17.000 en 1917. F.I.A.T. est déjà un des plus importants constructeurs de véhicules industriels et militaires de l’époque.

En 1906, un autre camion à cabine avancé, fut produit avec un moteur de 40 chevaux, de 7,4 litres et d'une charge utile de 5 tonnes. En 1907, F.I.A.T. n’entend pas laisser passer l’opportunité de fabriquer des omnibus à impériale pour satisfaire des appels d’offres des grandes compagnies de transport public et présente 2 modèles, un type léger d’une capacité de 16 voyageurs assis, le Fiat 18-24 HP, et un modèle haut de gamme pour 36 passagers assis, le Fiat 24/48 HP. Ces véhicules pouvaient atteindre la vitesse considérable à l'époque de 39 km/h.

En 1908, Fiat dispose d’un tout nouveau moteur pour poids lourds, le 35/45 HP, 6 cylindres en deux blocs de 3. Aussi après deux ans de tests, avec l'aide de l'ingénieur allemand Rudolf Diesel, la division Fiat Grandi Motori présente un moteur diesel à deux temps, pour une utilisation maritime.

Les véhicules de cette époque disposaient de transmissions par chaînes. Fiat avait déjà trouvé une application à l’invention du mathématicien milanais Gerolamo Cardano (1501-1576) en 1545, qui a décrit l'articulation portant son nom dans un traité de physique intitulé « De subtilitate rerum ». En langage Fiat ce type de joint est appelé joint homocinétique. Fiat en avait déjà équipé ses voitures et à partir de 1910, les nouveaux châssis industriels en seront aussi dotés, ce qui signifiera l’abandon prématuré des chaînes.

Fiat 18 BL

En 1909, Fiat étudie, sur commande de l’armée du Roi d’Italie, un nouveau camion multi usages, transport de troupes et de matériel, et présente le Fiat 15 qui inaugure la pompe à essence sur ce type de véhicules en remplacement d’une alimentation par gravité. Ce type 15 connaîtra un énorme succès et sera décliné en version 15 bis, surnommé type Libye, pour ses exploits dans ce pays qui était une colonie italienne, et le Fiat 15Ter doté d’un moteur plus puissant qui sont basés sur le modèle Tipo, pour la Guerre Italo-Turque en Libye.

S’en suivi le Fiat 18BL, robuste porteur de 6 tonnes, équipé d’un moteur très fiable de 38/40 HP, moderne 4 cylindres monobloc, mais encore doté de chaînes sous carter et de bandages pleins, jugés plus sûrs par l’état-major de l’armée. Le Fiat 18BL sera fabriqué en 20 000 exemplaires, chiffre énorme pour l’époque, il équipera ne nombreuses armées alliées lors de la Première Guerre mondiale.

En 1911, Fiat lance un nouveau véhicule très novateur, le Fiat F2. Camion léger de 1,78 tonne de poids pour une charge utile de 1,0 tonne, il possède un pont arrière sans chaînes, un nouveau moteur monobloc 4 cylindres de 15/20 HP, un allumage par magnéto haute tension et des roues avec pneumatiques et non plus des bandages pleins. Ce modèle révolutionnaire fut commercialisé pendant une dizaine d’années dans beaucoup de pays.

En 1912, Giovanni Agnelli, fondateur de Fiat et homme visionnaire, crée la SITA (Société Italienne de Transports Automobiles) la première entreprise au monde dans son genre, qui assure le transport des personnes et des marchandises.

De 1918 à 1939[modifier | modifier le code]

En 1918, F.I.A.T. simplifie son appellation qui devait être en majuscules avec une ponctuation entre chaque lettre par un nom simple Fiat S.p.A. (S.p.A. veut simplement dire société par actions, société anonyme en français). Aussi c'est 1918, que la firme présente le premier locotracteur, le LT58 à moteur diesel V16G de 180 chevaux à injection directe. En 1919, l'entreprise fabriqua son premier avion biplan AN1, équipé d'un monomoteur diesel de 220 chevaux.

En 1925, Fiat développe la première balayeuse sur camion, le Fiat 603.

Ce n’est qu’en 1929 que Fiat décide de séparer la fabrication et la commercialisation des camions et celle des voitures commerciales et fourgonnettes – les véhicules dérivés en langage Fiat qui correspondent aux LCV de nos jours - en créant le consortium Fiat V.I. qui regroupe les productions Fiat, S.P.A. (Société Piémontaise d’Automobiles) et Ceirano, ce consortium deviendra ensuite une division V.I. du groupe Fiat S.p.A.. En parallèle, Fiat crée un véritable réseau commercial et d’assistance ainsi qu'une société de crédit, la Sava.

Fiat dispose alors d’une gamme complète de produits pour répondre à toutes les demandes des marchés mondiaux, allant du Fiat 509 à 300 kg de charge utile au gros SPA 31 et ses 3 000 kg, en passant par le Fiat 605 de 1926 et son fameux moteur essence 6 cylindres de 3 446 cm3.

Nota : il ne faut pas comparer les charges de l’époque avec les charges actuelles qui sont de 38 t en France et de 44 t dans quasiment tous les pays européens, en PTC/PTR.

Dès 1929, apparaît un nouveau modèle de camion de moyen tonnage, de 2, 2.5, 3.5, tonnes de charge utile – le Fiat 621. Ce camion connaîtra un succès jamais égalé. En effet, il sera fabriqué non seulement en Italie, mais aussi en Pologne, en URSS par AMO, et par Mitsubishi au Japon, pour leurs marchés intérieurs respectifs. À quasiment 50 000 exemplaires dans ses nombreuses versions dont une électrique et à gazogène. Équipé d’un moteur Fiat essence 6 cylindres de 2 516 cm3 de 44 ch avec soupapes latérales, le Fiat 621 est le premier camion vendu avec une cabine fermée. Peu après apparaît le Fiat 621P, le premier camion à 3 essieux et une charge utile de 3 500 kg pour un PTAC de 6 400 kg. Beaucoup d’autres versions suivirent jusqu’en 1939. Il sera le premier camion à être régulièrement importé en France.

Caractéristiques techniques du Fiat 621 de 1929 :

  • Moteur Fiat 122A - 6 cylindres diesel de 2 516 cm³ - 44 ch - Vitesse max : 56 km/h
  • PTAC : 4,8 t - Poids à vide : 2,96 t - Autonomie : 400 km sur route, 340 km en tout terrain

Depuis 1906, Fiat développait la motorisation diesel, en liaison avec l’ingénieur allemand Rudolf Diesel. C'est en 1908, que le premier moteur diesel, fut utilisé sur un navire. En 1918, sur un locotracteur. Et en 1919, Fiat présente le premier avion biplan AN1, avec un monomoteur diesel.

Mais il faudra attendre 1931 pour voir le premier camion avec un moteur diesel, le Fiat 632N (N qui veut dire Nafta/diesel en italien, ce signe figurera sur tous les camions Fiat de la série 600, jusqu’en 1975). Très beau camion dont les lignes inspireront Marius Berliet, animé par un moteur diesel 4 cylindres à injection directe de 5 570 cm3 à soupapes en tête développant 60 ch à seulement 1 800 tr/min, et d'une charge utile de 4 tonnes.

Le premier très gros porteur sera, en 1931, le Fiat 634N, équipé d’un moteur 6 cylindres de 8 355 cm3 développant 80 ch à 1 700 tr/min, et d'une charge utile de 6 tonnes. Ce camion deviendra un standard sur les routes des pays d’Europe car c’est le premier à offrir :

  • des jantes type artillerie,
  • une distribution électrique sous 24 volts
  • une couchette pour le chauffeur lors des longs parcours. Ce ne sera que 7 ans plus tard que Louis Renault offrira le même confort sur son nouveau camion 3 essieux, l’AFKD.

Le Fiat 618C est la version coloniale du camion civil 618 de 1934. Il fut produit à partir de 1935 pour l'Armée italienne en vue de la campagne d'Afrique Orientale Italienne. 1 358 exemplaires du Fiat 618C furent utilisés sur le seul front nord, et de nombreux autres en Somalie. Un problème de surchauffe du moteur amena Fiat à effectuer quelques modifications. Lors des exercices effectués en mai 1938 en Libye, le Fiat 618C fut jugé peu approprié pour une utilisation coloniale, à cause des grands rapports de transmission et d'une vitesse excessive ! Le camion fut néanmoins impliqué dans la Guerre civile espagnole, où plus de 1 700 exemplaires furent utilisés. Ce fut l'occasion de différentes expérimentations sur le terrain, notamment l'installation d'une mitrailleuse pour en faire un véhicule de défense anti-aérien, mais il connut aussi des transformations en atelier de campagne, en ambulance, en dépanneuse ou encore en tracteur d'artillerie.

Le Fiat 618 fut produit en version ambulance « réglementaire », et fut utilisé non seulement par les unités du roi d’Italie mais aussi par la Milice, la Guardia di Finanza et enfin l’Armée de l’Air italienne. Bien que sa production ait cessé en 1937, en prévision de son remplacement par le SPA CL39, le Fiat 618M Colonial était encore en service au début de la Seconde Guerre mondiale. Il n'en reste aujourd’hui qu’un exemplaire conservé au Musée Historique de la motorisation militaire italienne.

En 1933, Fiat racheta une autre compagnie Italienne OM avec les usines situées à Brescia et Suzzara. En 1935, un modèle fut introduit le Fiat SPA 38R, avec un moteur diesel de 4 litres, de 55 chevaux, une charge utile de 2.5 tonnes et une vitesse de 50 km/h. En 1937, l’Italie impose de nouvelles normes fixant les caractéristiques dimensionnelles de chaque catégorie de véhicule de transport. Pour les véhicules industriels, il existera 3 catégories, les légers, les moyens tonnage et les lourds.

Pour Fiat S.p.A., la première catégorie est très fournie, entre les véhicules dérivés des automobiles et les petits camions : Fiat 614Fiat 618Fiat 508 BalillaFiat 500 Topolino Belvedere – Fiat 508C (qui deviendra Simca 1100 et 1200 – etc., la seconde l’est aussi avec le nouveau Fiat 621, pour les lourds, le système cabine à capot devient défavorable.

De 1939 à 1945, (la Seconde Guerre mondiale)[modifier | modifier le code]

Dès 1939 Fiat présente un nouveau concept pour ses camions, la cabine avancée. Fiat reprenait l’idée de son premier Fiat 24HP de 1903. Cette nouveauté mondiale fera date et de nos jours, on s’étonne presque de croiser encore quelques rares camions à capot, comme les camions américains. Ces nouveaux poids lourds seront les maîtres de la route, les Fiat 625 de 3,5 tonnes de charge utile, Fiat 626N moyen tonnage et Fiat 666N gros porteur. La Seconde Guerre mondiale éclate en 1939, et Fiat, comme tous les constructeurs des pays en guerre, militarise ses productions. C'est la filiale S.P.A. qui construits toutes la gamme lourde et les productions militaires. Le véhicule le plus typique de cette période est sans aucun doute le Fiat 727, véritable Half-track d'infanterie à la ligue impressionnante avec ses énormes roues avant et son essieu arrière à chenilles.

Le Fiat 626N fut le premier et le plus diffusé des camions à cabine unifiée, construit à partir de 1939 et encore en production durant l'après-guerre. Lors de sa présentation aux autorités militaires en 1939, le Fiat 626N fut défini comme un camion moderne, consommant peu, sûr, doté d'un excellent rapport poids/puissance et capable d'être utilisé en partie en tout terrain. Mais son expérience en Afrique du Nord permit de régler un problème d'alimentation du moteur et de durée de vie lorsqu'il était dépourvu de filtres à huile. De nombreux 626N et NM furent également envoyés en Russie, mais ils se montrèrent peu adaptés au climat très rigoureux de l'hiver sibérien, malgré les modifications apportées par Fiat par rapport à la version civile.

Une version militaire motorisée à l'essence, le Fiat 626BLM, fut alors développée et largement utilisée, démontrant d’excellentes qualités, notamment grâce à la grande flexibilité de son moteur. En revanche, la version à 4 roues motrices du 626BLM, aux excellentes prestations, était encore au stade des essais lors de l'armistice. La version ambulance du Fiat 626N fut particulièrement diffusée au sein des unités sanitaires de l’armée du Roi d’Italie. On peut également citer les versions camion citernes et cuisines ambulantes de ces modèles.

Caractéristiques techniques :

  • Moteur Fiat 326 - 6 cylindres diesel de 5 750 cm³ - 70 ch à 2 200 tr/min- Vitesse max : 63 km/h
  • PTAC : 7,6 t - Poids à vide : 3,16 t.

Ce véhicule fut également utilisé dans d'autres armées : l'Armée française en avait commandé 1 650 unités avant la guerre, mais seulement 700 lui furent livrés. Durant l'occupation allemande, une impulsion fut donnée au développement du Fiat 626 à gazogène. Une série, baptisée Fiat 626 BM et équipée d'une carrosserie Einheit, fut construite spécialement pour la Wehrmacht : 3 323 Fiat 626 furent livrés aux Allemands en 1944, et 23 en janvier 1945. Quelques-uns d'entre eux furent réutilisés par l'armée italienne après la débâcle allemande de 1945.

Le Fiat 666N vit le jour en 1940. C'était une version lourde du Fiat 626N, qui fut lui aussi employé sur le front de l'Est et en Afrique. La version à essence, le 666BM, n'entra jamais en production, contrairement à celle du 626, car elle ne fut homologuée qu'en juin 1943.

La version du Fiat 666 à 4 roues motrices, baptisée Fiat 665NM, partageait l'essentiel de ses composants avec le 666 pour faciliter l'entretien et les réparations, fut adoptée par la circulaire 71587/103.1.4 en date du 24 novembre 1942, en même temps que la version blindée du 665NM. Ce camion blindé était destiné à l'Afrique du Nord, d'où sa coloration jaune sable. 300 exemplaires de ce camion furent commandés, mais aucun ne vit les sables d'Afrique. 110 exemplaires avaient été livrés le 30 avril 1943, ce qui laisse supposer que la commande n'a pu être entièrement honorée avant l'armistice. Ceux qui furent pris en charge par l'armée italienne gagnèrent les Balkans, où l'activité partisane les rendait plus que jamais nécessaires. Peu après l'armistice, quelque 665NM blindés furent aperçus à Udine lors de leur retour de Yougoslavie, armés d'une mitrailleuse Breda 30 sur la cabine. Après septembre 1943, les forces armées de la RSI utilisèrent ce camion blindé, tout comme la Wehrmacht. En 1944, durant l'occupation allemande, 79 Fiat 666N et 2 Fiat 665N furent livrés à la Wehrmacht.

Caractéristiques techniques :

  • Moteur Fiat 366 - 6 cylindres diesel de 9 365 cm³ - 105 ch à 2000 tr/min - Vitesse max : 50 km/h
  • PTAR : 22,2 t - Poids à vide : 6,0 t - Autonomie : 390 km sur route, 350 km en tout terrain

Les Fiat 626N et Fiat 666N connurent un énorme succès commercial. Il n’est pas faux d’affirmer, comme l’ont dit les spécialistes de l’époque, qu’ils étaient sans concurrence. Déclinés dans toutes les versions possibles, 4x2, 4x4, 6x2, 6x4, et châssis pour autobus 666RN, ces modèles vont imposer le servofrein pneumatique à tous leurs futurs concurrents ; ils sont dotés de moteurs robustes, fiables, performants et sobres, des 6 cylindres respectivement de 5 750 cm³ et 9 365 cm³.

Durant l’année 1942, Fiat commercialisera le premier véhicule électrique, le camion léger Fiat 621E qui aura également une version gazogène. Fiat offrira aussi une version gazogène pour le Fiat 634, très répandu, mais également une version Gaz naturel, le Fiat 634G.

Durant les premières années de la guerre, la production dans les usines Fiat et SPA n’a jamais cessé de croître. Mais le 21 novembre 1942, l’usine Fiat SPA de Stura, dans la banlieue de Turin, est bombardée et quasiment détruite. En 1943, c’est l’usine de Mirafiori qui est sévèrement touchée. Fiat ne dispose alors que des seules usines situées dans la ville de Turin, comme le Lingotto qui sera malgré tout endommagée lors d’un bombardement en mars 1944 par l’armée américaine. En juin 1944, c’est à nouveau l’usine de Mirafiori, qui avait été reconstruite, à être à nouveau bombardée et détruite.

De 1945 à 1975[modifier | modifier le code]

Il faudra attendre 1950 pour que Vittorio Valletta, devenu président et administrateur délégué du groupe Fiat S.p.A. déclare que l'entreprise Fiat est reconstruite.

Malgré la grave crise financière et morale qui suivit la fin de la guerre, Fiat avait gardé actifs ses bureaux d’études et mis au point un plan de relance avec de nouveaux modèles automobiles, camions, tracteur agricole, engins de travaux publics, trains, avions et autobus. En fait plus que jamais le slogan « Terre, Mer Ciel » se confirmait.

À partir de 1948, les nouveaux modèles moyens tonnage et lourds avec cabine avancée dite unifiée, voient le jour :

  • les moyen tonnage Fiat 639N, Fiat 640N, Fiat 642N, et Fiat 643N, équipés d’un moteur Fiat 364 à 6 cylindres de 6 032 cm3 et 72 ch à 2 200 tr/min,
  • les lourds Fiat 670N – Fiat 680N, équipés du moteur Fiat 368 à 6 cylindres de 10 170 cm3 à 1 800 tr/min.

Le petit Fiat 615N est également une nouveauté mais il garde une cabine semi-reculée.

En 1951, Fiat inaugure une usine de camion avec la création de DINA SA au Mexique et de l'aide du gouvernement, mais en 1960, l'entreprise Italienne abandonne sa participation.

En 1952, l’Italie modifie son code de la route et impose de nouvelles prescriptions. C’est dans ce cadre qu’apparaît un tout nouveau modèle qui va être le camion le plus réputé du monde, le Fiat 682N, surnommé le roi de l’Afrique. D’abord présenté en version porteur de 14 t, comme le veut le nouveau code de la route italien, il inaugure une nouvelle cabine avancée, la fameuse cabine Fiat « baffo » - aux « moustaches ».

Le Fiat 682N sera ensuite décliné en version 6x2 et tracteur 4x2 en 1953. Ces camions lourds sont équipés d’un moteur Fiat 203 aux caractéristiques inégalées, 6 cylindres en ligne de 10 676 cm3 et 140 ch à 900 tr/min.

Ce moteur sera le premier d’une grande lignée qui équipe encore aujourd’hui certains camions Fiat fabriqués au Brésil et en Australie, le très fameux moteur Fiat 8210 de 13 798 cm3 pouvant développer 400 ch à 1 800 tr/min et un couple maxi à 900 tr/min.

Le Fiat 682N connaîtra 4 séries, N à N4 (le N1 n'a jamais existé) et sera présent au catalogue pendant 32 ans.

En 1958, deux modèles furent produit le C40N, et le C50N, de 4 et 5 tonnes de charge utile.

Nota : en Italie, les camions de cette époque ont une charge à l’essieu de 10 t ce qui autorise :

  • 14 t pour un 4x2,
  • 18 t pour un 6x2 inversé,
  • 26 t pour un 6x4 et 30 t pour les véhicules de chantier, 50 t en convoi exceptionnel
  • 22 t pour les 8x2. Si l’on ajoute une remorque, on double le PTR pour atteindre 44 t pour un 8 essieux.

Dans ce panorama général, il ne faut pas oublier les fameux « milles pattes », comme ils ont été baptisés en France : soit les Fiat 690N et leurs successeurs les Fiat 691N.

Les professionnels français ont souvent été amusés par ces convois étranges avec un porteur à 4 essieux et une remorque souvent plus longue que le camion à 4 essieux également, soit un total de 8 essieux avec deux barres blanches ou rouges à l’avant et l’arrière des camions italiens. Ils devenaient rapidement admiratifs lorsqu’ils apprenaient qu’ils chargeaient légalement 44 t mais souvent plus de 60 t et disposaient en série d’un moteur de 240 ch alors qu’eux, avec leur Berliet ou Saviem ne chargeaient que 35 t et ne disposaient que de 180 voire 200 ch tout au plus. À cette époque, rares étaient les camions autres que les Fiat, OM ou Lancia qui grimpaient les cols du Mont-Cenis, du Petit ou du Grand-Saint-Bernard pour transiter en Italie, avec un PTR de 44 tonnes, et souvent beaucoup plus.

Les Fiat 690N étaient livrés avec un moteur diesel Fiat 8210, en 6x2 inversé et recevaient le quatrième essieu auto directeur arrière chez les carrossiers italiens spécialisés pour devenir des 8x2, ce dernier essieu étant relevable.

Dans cette lignée de très gros porteurs apparaît le Fiat 693, en configuration de 6x4 de chantier. Ce camion ne sera décliné qu’en version porteur ou tracteur 6x4. Il sera remplacé en 1972 par le Fiat 697 avec la cabine avancée Type H, en configuration de benne et de bétonnière.

En 1966, Fiat prend le contrôle de la firme Française Unic, en 1969, c'est Lancia qui sera rachetée par Fiat.

En 1970, un nouveau camion lourd est lancé, le Fiat 619N, en configuration porteur 4x2, de 19 tonnes de PTAC, et le Fiat 619T, en tracteur routier avec une semi-remorque. En 1974, Fiat rachète Magirus-Deutz et le 1er janvier 1975, IVECO est créé avec le regroupement de Fiat V.I., OM, Lancia, Unic et Magirus Deutz AG. Mais le nom Fiat sera utilisé jusqu'à ce que le nom IVECO soit enregistré comme marque commerciale en 1982.

En 1975, le code de la route italien évolue et adopte les valeurs des poids et charges du code européen qui font passer les charges à 12 t à l’essieu mais avec un rapport poids/puissance minimum de 8 ch/t, ce qui explique les 352 ch = 44t x 8 ch. Cela donne :

  • 18 t pour un 4x2,
  • 24 t pour un 6x2,
  • 30 t pour un 6x4 de route et 33 t en version chantier.
  • 36 t pour un 8x4 ou 8x8 en version route, 40 t en version chantier,
  • 44 t pour un porteur avec remorque ou un semi remorque sur 5 essieux en version route, 56 t en version chantier.
  • 72 t en convoi exceptionnel sans escorte mais avec autorisation.

Cette série 600 de camions des années 1960 à 1974, sera qualifiée d’indestructible par ses utilisateurs. Il n’est pas rare d’en voir encore sur les routes italiennes mais surtout en Afrique et en Asie, dans de piètres états mais toujours en service régulier pour des utilisations lourdes et contraignantes.

Listing des poids lourds FIAT[modifier | modifier le code]

Les véhicules avant 1930[modifier | modifier le code]

Modèle Type Années de production Type moteur Puissance ch DIN PTC en tonnes
Fiat 24HP Châssis 1903 – 1905 24 HP 24 6,0
16 HP 18/24 HP Châssis, Fourgon 1906 - 1910 16 HP 24 1,5
16 HP 18/24 HP Châssis 1907 - 1910 16 HP 24 2,4
16 HP 18/24 HP Fourgon 1907 - 1910 16 HP 50 1,2
24 HP 28/40 HP Camion, Châssis 1907 - 1910 28 HP 40 1,5
Tipo 1F - 12/15 HP Camion 1908 - 1910 N.A. 4. 80.8 16 0,7
Tipo 1F - 12/15 HP Fourgon 1911 - 1912 51 16 1,5
Tipo 1F(A)-12/15 HP Fourgon 1912 - 1915 51 A 18 1,5
15/20 HP base "Brevetti Tipo 2" Châssis 1909 - 1910 Brevetti 15/20 16 1,2
Tipo 2F - 15/20 HP Châssis, Autobus 1911 - 1912 52 A 20 2,5
Tipo 2F(A) - 15/25 HP Châssis, Autobus 1912 - 1921 52 B 20 2,5
Tipo 15 bis Camion, Châssis, Autobus, Ambulance 1911 - 1912 Brevetti 15/20 20 3,1
Tipo 15 ter Camion, Châssis, Autobus, Ambulance 1913 - 1922 53 A 40 4,0
AMO / ZIL F15 Fabrication sous licence Fiat 15 ter en Russie 1924 - 1931 53A 35 1,5
Tipo 16 Camion, Châssis 1911 - 1912 62 45 11,9
Tipo 17 Châssis, 1911 - 1912 63 25 4,0
Tipo 17A Châssis, 1912 - 1913 63 25 3,4
Tipo 18 Châssis, 1911 - 1913 64 35 5,8
Tipo 18 A Châssis, Autobus 1913 - 1915 64 A 30 6,7
Tipo 18 M Châssis, Autobus 1913 - 1914 64 35
Tipo 18 BL Châssis, Autobus 1914 - 1921 64 CA 38 7,3
Tipo 18 BLR Châssis, 1914 - 1921 64 DA 40 8,5
Tipo 18 BC Châssis, 1915 - 1919 64 BA 25 5,9
Tipo 18 P Châssis, 1915 - 1920 53 A 40
Tipo 19 Châssis, 1911 - 1912 64 35 9,1
Tipo 30 Châssis 1915 - 1915? 67 60 12,0
Tipo 20 B Châssis 1915 - 1920 67 65 11,5
Tipo 18 BL/BLR 1921 -
Tipo 18 P 1920 -
Tipo 20 B 1920 -
502 F Fourgonnette, Châssis 1923 - 1926 101 23 0,8
503 F Fourgonnette, Châssis 1926 - 1928 103 27 0,8
Tipo 2 F(A) Fourgonnette, Châssis 1921 - 1,0
505 F Fourgonnette, Châssis 1923 - 1926 105 33 1,2
507 F Fourgonnette, Châssis 1927 - 1928 107 35 1,2
507FA Fourgonnette, Châssis 1928 - 1929 107 35 1,5
603 / 603 F Camion, Châssis, Autobus 1925 - 1929 107 35 2,0
603 S Autobus 1925 - 1926 112 46
605 Camion, Châssis, Autobus 1926 - 1929 112 46 2,7
605 S Autobus 1927 - 1929 125 68,5

Les véhicules entre 1930 et 1948[modifier | modifier le code]

Modèle Type Années de production Type moteur Cylindrée Puissance ch DIN PTC en tonnes
Fiat 614 Petit camion sur base 514 - Châssis 1930 - 1934 114 1438 28 1,0
Fiat 618 Remplace le 614, Châssis 1934 - 1937 118 1758 38 1,25
Fiat 618 Variante moteur 1934 - 1937 118 A 1943 43 1,25
Fiat 618 - M/C Version Militaire / Coloniale 1934 - 1937 118 A 1943 43 1,34
Fiat 621 Camion, Châssis 1929 - 1931 121 2516 45 1,7
Fiat 621 L Camion, Châssis 1930 - 1935 122 A 2516 45 2,3
Fiat 621 P (6x2) Camion, Châssis - 3 essieux 1930 - 1934 122 A 2516 45 3,5
Fiat 621 N & PN (6x2) 1er camion Fiat avec moteur diesel 1929 - 1931 324 4580 53 2,64
621 N Camion, Châssis 1934 - 1939 324 4580 53 2,64
Fiat 621 PN (6x2) Camion, Châssis 1934 - 1939 324 4580 53 3,64
621 E Moteur électrique 1938 - 1939
Fiat 621 RG Gazogène 1938 - 1939
Fiat 632 N 1er camion gros porteur Fiat, Châssis 1931 - 1932 350 5540 55 4,0
Fiat 632 RN Camion, Châssis 1933 - 1933 350 C 5540 60 3,5
Fiat 632 N Camion, Châssis 1933 - 1934 350 C 5540 60 5,0
Fiat 633 N Camion, Châssis 1934 - 1936 351 C 5540 60 5,1
633 NM version militaire 1935 - 1935 350 C 5540 59 5,0
Fiat 633 GM gazogène 1935 - 1936 250 G 6647 54 5,0
Fiat 633 BM moteur essence 1936 - 1938 250 M 6647 80 5,14
Fiat 634 N Camion, Châssis 1931 - 1932 355 8312 75 6,14
Fiat 634 N Camion, Châssis 1933 - 1939 355A 8355 80 7,64
Fiat 634 G gazogène 1934 - 1939 255 G 9972 80 6,74
Fiat 635 Autocar 30 pl Luxe / 35 normal - essence 1931 - 1939 Ceirano 5262
Fiat 635 R Autobus grandes lignes 1932 - 1939 6220
Fiat 635 RC Autobus grandes lignes 1938 - 1939 255 9972 125
Fiat 635 RN Autobus grandes lignes - Moteur diesel 1936 - 1939 355 8355 80
Fiat 635 RG Autobus grandes lignes - Gazogène 1938 - 1939 255 G 9972 80
Fiat 626 N Moteur diesel inj. directe - Camion, Autobus 1939 - 1940 326 5750 70 6,7
Fiat 626 NC Colonial 1939 - 1940 326 5750 70 7,1
Fiat 626 NL À partir 1945, aussi tracteur semi remorques 1940 - 1948 326 5750 70 7,6
Fiat 626 NL Militaire 1940 - 1945 326 5750 56 7,1
Fiat 626 BL Militaire 1941 - 1945 226 5750 70 7,1
Fiat 626 RB Empattement long 1941 - 1942 226 5750 75 7,1
Fiat 665 NM Version militaire 1942 - 1944 366 9365 110 12,4
Fiat 666 N Camion lourd, Autobus 1939 - 1946 366 9365 100 12,2
Fiat 666 NM-RA Camion lourd, Autobus 1940 - 1945 366 9365 105 12,0
Fiat 666 NM-RE Camion lourd, Autobus 1940 - 1945 366 9365 95 12,0
Fiat 666 N7 Moteur D inj. directe, 4 V, Camion, Autobus 1946 - 1948 366/45 9365 113 13,4

Les véhicules légers entre 1950 et 1968[modifier | modifier le code]

Modèle Type Années de production Type moteur Cylindrée Puissance ch DIN PTC en tonnes
615 Tipo 2102 Camion léger, Châssis cabine, Fourgon 1951 - 1952 101.005 1.395 39 3,1
615 N Châssis cabine 1952 - 1956 305.010 1.901 40 3,2
615 N Nouveau moteur 1956 - 1960 305 B 1.901 43 3,2
615 N Fourgon 1956 - 1960 305 B 1.901 43 3,3
615 N1 Nouvelle version 1960 - 1965 305 D 1.901 47 3,5
615 N1 Fourgon 1960 - 1965 305 D 1.901 47 3,5
616 N Nouveau modèle 1965 - 1966 230 A 2.693 51 3,5
616 N1 Nouvelle version 1966 - 1968 230 A 2.693 51 3,5
Zastava 615B Fiat 615, moteur 1,9 l de Fiat Campagnola 1956 - 1965 105 A/105 B 1.901 47 3.2
Fiat 616 Nouveau modèle - cabine carrée à capot 1968 - 1978 237 G 2.125 65 3,5
616 N2 Moteur diesel 3 cylindres 1968 - 1971 803 A 2.339 51 3,5
616 N2/4 Moteur 4 cylindres 1969 - 1971 804 A 3.119 70 3,5
616 N3 nouveau moteur 3 cyl 1972 - 1978 8030 2.592 61,5 3,5
616 N3/4 Moteur 4 cylindres 1972 - 1978 8040.02 3.456 81.5 3,5
Fiat 616 Charge utile supérieure 1972 - 1978 237 G 2.125 65 3,9
616 N3 Moteur 3 cylindres 1972 - 1978 8030 2.592 61,5 3,9
616 N3/4 Moteur 4 cylindres 1972 - 1978 8040.02 3.456 81.5 3,9
616 N3 - L Version 2,8 t 1972 - 1978 8030 2.592 61,5 2,8
616 N3/4 - L Version 2,8 t 1972 - 1978 8040.02 3.456 81.5 2,8
625 N Moyen tonnage, cabine doubles phares 1965 - 1966 230 2.693 66 4,6
625 N Fourgon 1965 - 1966 230 2.693 66 4,6
625 N1 Nouvelle version 1966 - 1967 230 2.693 66 4,6
625 N1 Fourgon 1966 - 1967 230 2.693 66 4,6
625 N2 Nouveau moteur 1967 - 1970 804 A 3.119 70 4,7
625 N2 Fourgon 1967 - 1970 804 A 3.119 70 4,7
625 N3 Nouveau moteur 1970 - 1972 8040.02 3.455 81,5 4,9
40 / 35 N Successeur de l'OM Orsetto 1973 - 1980 8040.02 3.456 81 3,5
40 NC Successeur OM Cerbiatto 1972 - 1975 8040.02 3.456 81 4,0
Zastava 635 Licence Fiat/OM, camion 1973 - 1987 8040.02 3.456 81 3,5 / 4,0
C 40 N Camion châssis cabine origine Unic 1958 - 1959 213 - 6 cyl 4.678 90 7,5
C 50 N Camion châssis cabine origine Unic 1959 - 1960 213 - 6 cyl 4.678 90 8,7

La gamme moyenne entre 1950 et 1972[modifier | modifier le code]

Camions de moins de 10 tonnes[modifier | modifier le code]

Modèle Années de production Type moteur Cylindrée cm3 Puissance ch DIN PTC en tonnes
Fiat 639 N - 4x4 Camion, châssis - idem Fiat 640N en 4x4 1950 - 1952 364 Var. 8 6032 72 8,455
Fiat 639 N CM 50 - 4x4 militaire 1950 - 1952 364 Var. 8 6032 72 8,5
Fiat 639 N1 - 4x4 1952 - 1955 364 A 6650 92 9,9
Fiat 639 N CM 52 - 4x4 militaire 1952 - 1955 364 A 6650 92 10
Fiat 639 N2 civil - 4x4 nouvelle cabine 1955 - 1961 364 A 6650 92 9,9
Fiat 639 N2 CM 55 (Tipo 6600) 4x4 militaire 1955 - 1976 364 A 6650 92
Fiat 639 N2 CM 56 (Tipo 6601) 6x6 militaire 1956 - 203.0 /.1 10676 220 16,0
Fiat 639 N3 (4x4) militaire export 1969 - 1976 364 A./60 7298 120 11,6
Fiat 645 N 1959 - 1967 213 4678 90 8,0
Fiat 645 N - Export PTR 14,8 t avec remorque (90 DIN/99 SAE) 1959 - 1967 213 4678 90 8,5
Fiat 645 N militaire 1959 - 1967 213 4678 90
Fiat 645 N1 1967 - 1969 806 A 4678 100 8,0
Fiat 645 N2 nouvelle cabine 1969 - 1973 806.001 4678 110 8,0

Camions de plus de 10 tonnes[modifier | modifier le code]

Modèle Années de production Type moteur Cylindrée cm3 Puissance ch DIN PTC en tonnes
Fiat 650 E Export (95-100 ch) 1960 - 1965 213 4678 95 10,5
Fiat 650 E - 18 t avec remorque 1965 - 1967 213 A 4678 97 10,95
Fiat 650 E (97 à 100 ch DIN) 1965 - 1967 213 A 4678 100 10,95
Fiat 650 E1 empattement court 1967 - 1969 806 A 4678 100 10,95
Fiat 650 E1 empattement long 1967 - 1969 806 A 4678 100 10,95
Fiat 650 N idem 645 N Charge Utile 5 t 1960 - 1967 213 4678 90 8,5
Fiat 650 N1 1967 - 1969 806 A 4678 100 8,55
Fiat 650 N2 nouvelle cabine 1969 - 1970 806.001 4678 110 8,65
Fiat 650 N2 - Export 7,5 t 1969 - 1970 806.001 4678 110 7,49
Fiat 655 N 1969 - 1970 806.001 4678 110 9,25
Fiat 650 N3 1970 - 1973 8060 5184 122 9,6
Fiat 662 N 1963 - 1967 213 A. 4678 100 10,0
Fiat 662 N1 1967 - 1969 806 A 4678 100 10,0
Fiat 662 N1 P chantier 1967 - 1969 806 A 4678 100 10,0
Fiat 662 N1 PR avec remorque 1967 - 1969 806 A 4678 100 9,4 / 18,0
Fiat 662 N2 nouvelle cabine 1969 - 1970 806 .001 4678 110 11,0
Fiat 662 N2 châssis pour autobus 1969 - 1970 806.001 4678 110 11,0
Fiat 662 N2 - Export chantier 1969 - 1970 806.001 4678 110 8,99
Fiat 662 N2P chantier 1969 - 1970 806.001 4678 110 11,0
Fiat 662 N2PR avec remorque 1969 - 1970 806.001 4678 110 11,0 / 20,0
Fiat 662 N3 1970 - 1973 8060.02 5184 122 11,0
Fiat 662 N3P 1970 - 1973 8060.02 5184 122 11,0
Fiat 662 T Tracteur semi remorques 1969 - 1970 806.001 4678 110 18,0
Fiat 662 T1 tracteur semi remorques 1970 - 1973 8060.02 5184 122 18,0
Fiat 672 N 1970 - 1972 8060.02 5184 122 10,99

Les véhicules OM de la gamme moyenne[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1973, les véhicules de moins de 10 t de PTC produits par OM sont fabriqués et commercialisés en Allemagne sous le nom Büssing-OM ; en Suisse Saurer-OM  ; en Autriche Steyr-OM et en France Unic-OM.

sous forme de châssis pour recevoir une carrosserie bus spécifique, ramassage scolaire ou mini/midibus.

Cette série baptisée zoologique sera remplacée par la gamme Fiat-OM série « S » 50 - 100. Fabriquée dans l'usine OM de Brescia, avec des moteurs OM et Fiat. Vendus sous les labels Fiat, OM et OM/Unic aux appellations classiques Fiat V.I. qui reprennent le PTC en quintaux.

À partir de 1975, ils sont aussi vendus par Magirus, des versions spécifiques pour les pays du nord sont équipées de moteurs Deutz, types 50, 60, 75.

La série existera en version double et triple cabine.

À partir de 1976, les cabines sont basculables. Vendus en Suisse sous le label Saurer-OM, types 110,130,150, et également construits en Autriche par Steyr-OM.

Modèle Type Années de production Type moteur Puissance ch DIN PTC en tonnes Nb places
Fiat-OM 50N ex OM Lupetto 25 1972 - 1974 8040 .02 81,5 4,9 20/25
55 N ex OM Lupetto 27 1973 - 1976 8040 .02 81,5 5,6 20/25
65 N ex OM Leoncino 30 - Version < 6 t 1973 - 1976 CO 3 /41 90 6,0 20/25
65 N ex OM Leoncino 35 1973 - 1976 CO 3 /41 90 6,5 20/25
70 N ex OM Daino 40 1973 - 1976 CO 3 /41 90 7,0
75 N ex OM Daino 45 1973 - 1976 CO 3 /41 90 7,5 25
80 N ex OM Tigrotto 50 - Version < 7,5 t 1972 - 1976 8060 .02 122 7,5 30
80 N ex OM Tigrotto 50 - et ex Fiat 645 1972 - 1976 8060 .02 122 8,2 30
90 N ex OM Tigrotto 55 1972 - 1976 8060 .02 122 8,8
100 E ex OM Tigrotto 65 1973 - 1976 8060 .02 122 10,0

La série Fiat PC 4x4[modifier | modifier le code]

Série PC - Véhicule 4x4 tout terrain civil et militaire - Fabriqué dans l'usine Lancia Veicoli Speciali de Bolzano

Modèle Années de production Type moteur Puissance ch DIN PTC en tonnes
Fiat 75 PC (4x4) 1975 - 1979 8060 .02 122 7,9
Fiat 90 PC (4x4) 1975 - 1979 8060 .02 122 9,2
FNM 70 - Fiat 625 construit au Brésil 1973 CO 3 /41 90 7,0

Les véhicules spéciaux avant 1950[modifier | modifier le code]

Modèle Années de production Type moteur Cylindrée Puissance ch DIN PTC en tonnes
Fiat SPA 36R 4x2 1933 - 1934 Fiat 18 4226 50 4,5
SPA TL 37 4x4 1937 - 1947 Fiat 18 TL 4053 57 4,5
FIAT TL 37 4x4 civil 1947 - 1948 Fiat 18 TL 4053 57 4,5
SPA TL 37 4x4 1937 - 1948 Fiat 18 TL 4053 60 4,1
SPA T 40 4x4 1941 - 1948 Fiat 366 9365 108 8,2
FIAT T 40 civil 1947 - 1948 Fiat 366 9365 108 8,2
Fiat SPA 38R 1936 - 1944 Fiat 18 R 4053 55 5,9
SPA 38 RA 1936 - 1944 Fiat 18 R 4053 55 5,9
SPA 39 R / 45 1945 - 1947 Fiat 18 R 4053 60 6,1
FIAT 45 civil 1947 - 1948 Fiat 18 R 4053 60 6,1
SPA CL 39 - brevet OM 1940 - 1945 Fiat SPA CLF 1628 25 2,7
SPA CL 39 Colonial 1940 - 1945 Fiat SPA CLF 1628 25 2,8
SPA 727 avec chenilles arrière Licence cédée à Krauss Maffei 1943 - 1945
SPA Dovunque 33 (6x4) (Fiat 612) - 3 essieux 1932 - 1936 Fiat 122B 2953 46 5,8
SPA Dovunque 35 (6x4) 1936 - 1948 Fiat 18 D 4053 60 7,4
SPA Dovunque 41 (6x4 & 6x6) 1943 - 1945 Fiat 366 9365 115 15,3
SPA 10.000 (6x4 & 6x2)3 essieux - dérivé du DOV 41 1945 - 1947 Fiat 366 9365 113 18,1
FIAT A 10000 (6x4) civil - Moteur 4 soupapes 1947 - 1948 Fiat 366/45 9365 108 18,0

Véhicules militaires, spéciaux et de chantier après 1950[modifier | modifier le code]

Modèle Années de production Type moteur Cylindrée cm3 Puissance ch DIN PTC en tonnes
SPA DOV. 50 (6x4 & 6x6) construction Dovunque 41 1950 - 1951 368 Var.18 10170 110 13,8
SPA DOV. 50 (6x4 & 6x6) empattement long 1950 - 1951 368 Var.18 10170 110 14,2
Fiat TM 48 ex S.P.A. tracteur d'artillerie 1948 - 1953 368 Var 8 10170 110 8,2
Fiat TP 50 tracteur d'artillerie 1953 - 1954 203.0 /18 10170 110 14,2
Fiat TM 53 tracteur d'artillerie 1953 - 1954
Fiat 639 N CM 50 - 4x4 version militaire, camion OTAN 1950 - 1952 364.8 6032 72 8,5
Fiat 639 N CM 52 - 4x4 normes OTAN 1952 - 1955 364A 6650 92 9,9
Fiat 639 N2 CM 55 (Tipo 6600) 4x4 OTAN 1955 - 1976 364A 6650 92 9,9
Fiat 639 N2 CM 56 (Tipo 6601) 6x6 OTAN 1956 - 230.0/.1 10676 220 18
Fiat 645 N militaire 1959 - ?? 213 4678 90 8,5
Fiat 693 N1 Z (6x4) ver. militaire 693N à 156t 1966 - 1970 221 12883 208 18,0
Fiat 680 CP 48 (4x4) ver. militaire 680N 1949 - 1953 368 10170 123 14,0
Fiat CP 62/70 (Tipo 6602) (4x4) 1962 - 1975 14,0
Fiat CP 62/70 (Tipo 6607)(6x6) militaire 1962 - 1975 18,0
Fiat 6640A Anfibio 4x4 - camion amphibie pour protection contre l'incendie et usages civils 1973 - 20** 8060 5184 177

À partir de 1990, Astra SpA est chargé de la fabrication des véhicules militaires lourds.

Les véhicules pour transports exceptionnels hors code sont construits par SIVI, jusqu'à 172 t

La gamme de camions lourds de 1949 à 1975[modifier | modifier le code]

SERIE 640 & 670[modifier | modifier le code]

Modèle Années de production Type moteur Cylindrée cm3 Puissance ch DIN PTC en tonnes
Fiat 640 N 1949 - 1952 364 6032 72 8,5
Fiat 642 N 1952 - 1955 364 A 6650 92 9,28
Fiat 642 T tracteur semi remorques 1953 - 1955 364 A 6650 92 21,3
Fiat 642 N2 1955 - 1958 364 A 6650 92 9,5
Fiat 642 T2 tracteur semi remorques 1956 - 1958 364 A 6650 92 21,5
Fiat 642 N6 1956 - 1960 364 A /58 V.2 6650 92 10,55
Fiat 642 N6R avec remorque 1958 - 1960 364 A /58 6650 100 10,6 / 22,5
Fiat 642 T6 tracteur semi remorque 1958 - 1960 364 A /58 6650 100 26,0
Fiat 642 N65 chantier 1960 - 1963 364 A./60 7298 120 11,15
Fiat 642 N65R avec remorque 1960 - 1963 364 A./60 7298 120 11,2 / 23,2
Fiat 642 T65 tracteur semi remorque 1960 - 1963 364 A./60 7298 120 28
Fiat 643 N avec remorque 28 t 1963 - 1970 220 9161 160 12,85/16
Fiat 643 N - Export 16t + remorque 1963 - 1970 220 9161 161 15,85/28
Fiat 643 N1 avec remorque 32 t 1963 - 1970 220 9161 160 16,0
Fiat 643 N1 Export 1963 - 1970 220 9161 160 16,4
Fiat 643 T/T1 tracteur semi remorques 1963 - 1970 220 9161 160 32,2
Fiat 673 N/NR remorque 1970 - 1973 CP 3 7412 145 14,3
Fiat 670 N 1949 - 1952 364 6032 72 12,44
Fiat 671 N 1953 - 1955 364 A Var.44 6650 92 14,0
Fiat 671 N2 nouvelle cabine 1955 - 1960 364 A Var.44 6650 92 14,0
Fiat 671 N3 1960 - 1963 364 A./60 7298 120 14,0
Fiat 643 E export 1964 - 1968 220 9161 160 15,5
Fiat 643 ER 28 t avec remorque 1964 - 1970 220 9161 160 15,5
Fiat 643 EP 28 t avec remorque 1964 - 1968 220 9161 160 17,0
Fiat 643 EP 1968 - 1970 220 9161 168 17,5
Fiat 643 EP (6x2) transformation Fresia 1968 - 1970 220 9161 160 22,5
Fiat 643 EPT (6x2) tracteur semi remorques - transformation Fresia 1968 - 1970 220 9161 32,0

SERIE 680[modifier | modifier le code]

Modèle Années de production Type moteur Cylindrée cm3 Puissance ch DIN PTC en tonnes
Fiat 680 N 1949 - 1952 368 10170 123 14,0
Fiat 680 CP 48 (4x4) militaire 1949 - 1953 368 10170 123
Fiat 682 N 1952 - 1953 368 10170 123/140 14,0
Fiat 682 N1 1953 - 1955 203.0 /.1 10676 140 14,0
Fiat 682 N - 3 Assi 1953 - 1955 203.0 /.1
Fiat 682 T tracteur semi remorques 1953 - 1955 203.0 /.1 10676 140 28,0
Fiat 682 N/ 682 T turbo compresseur 1954 - 1960 203.0/45 10676 160 14,0
Fiat Dina 682 N / 682 T turbo compresseur - type 203.0/45 - Fiat-Dina / Mexico 1953 - 1959 203.0/45 10676 160 25,0
Fiat 682 N2 - 32 t avec remorque 1955 - 1964 203.0 /.1 10676 150/152 14,0
Fiat 682 N2 S moteur turbo-diesel 1959 - 1962 203 S 10676 180 14,0
Fiat 682 N2 - Export - 32,35 & 40 tonnes 1959 - 1965 203.0 /.1 10676 152 17,5
Fiat 682 T2 tracteur semi remorques 28 à 32 t 1955 - 1964 203.0 /.1 10676 150/152 32,0
Fiat 682 T2 S moteur turbo-diesel 1959 - 1962 203 S 10676 180 32,0
Fiat 682 T2 - Export tracteur semi remorques - 35/38 tonnes selon pays 1959 - 1964 203.0 /.1 10676 152 40,0
Fiat 682 N2 - 3 Assi (6x2) version 3e essieu arrière dirigé - transformation Fresia 1958 - 1964 203.0 /.1 10676 152 18,0
Fiat 682 N3 version export 17,5/35-38 t 1962 - 1966 203 A./61 11548 179 14,0/17,5 - 38
Fiat 682 T3 tracteur semi remorque - Export 35/38 t selon pays 1962 - 1966 203 A./61 11548 179 32,0/38
Fiat 682 N3 - Export 40 t 1964 - 1970 203 A./61 11548 185 18,0
Fiat 682 T3 - Export tracteur 35/38 t selon pays 1964 - 1970 203 A./61 11548 185 38,0
Fiat 682 N4 /682 N3 Export "Roi d'Afrique" - monté au Nigeria jusqu'en 1989 1970 - 1984 203 A./61 11548 177 17,0
Fiat 682 T4 /682 T3 Export "Roi d'Afrique" tracteur semi remorques 1970 - 1984 203 A./61 11548 177 40,0
Fiat 684 N - 32 t avec remorque - nouvelle cabine 1970 - 1980 8200.02 A 9819 200 15,5
Fiat 684 NP (OM 160) 1974 - 1980 8200.02 A 9819 200 17,0
Fiat 684 T/TL/TP tracteur semi-remorque 1970 - 1980 8200.02 A 9819 200 40,0
Fiat 682 BT5 Version fabriquée au Nigeria 1980 - 1990 8210.02 13798 230 40,0
Fiat 683 T - tracteur semi remorques 1967 - 1970 221 12883 208 32,0
Fiat 683 N empattement long 1967 - 1970 221 12883 208 14,0

SERIE Lourde Internationale 619[modifier | modifier le code]

Modèle Années de production Type moteur Cylindrée cm3 Puissance ch DIN PTC en tonnes
Fiat 619 N porteur + remorque Italie 32t 1964 - 1970 221 12883 208 14,0 - 32
Fiat 619 N - Export 35/40 t selon pays (en Belgique par VanHool) 1964 - 1967 221 12883 208 19,0
Fiat 619 T - Export tracteur semi remorques 1964 - 1967 221 12883 208 38,0
Fiat 619 N - Export train routier de 40t 1967 - 1970 221 12883 230 19,0
Fiat 619 N1 nouvelle cabine - train routier 32,5/44 t selon pays 1970 - 1980 8210.02 13798 260 14,0/19 - 44t
Fiat 619 N1P chantier 1970 - 1980 8210.02 13798 260 15,0
Fiat 619 T1/T1P tracteur semi-remorque nouvelle cabine 1970 - 1980 8210.02 13798 260 32,0/44

SERIE Camions 6x2 : 690 - 691 - 180[modifier | modifier le code]

Modèle Années de production Type moteur Cylindrée cm3 Puissance ch DIN PTC en tonnes
Fiat 690 N (6x2) 2 essieux directeurs avant 1960 - 1961 203 10676 152 18,0/22 (en 8x2)
Fiat 690 NS (6x2) moteur avec turbo compresseur 1960 - 1961 203 S 10676 180 18,0/22
Fiat 690 T (6x2) tracteur semi remorques 1961 - 1961 203 10676 152 32,0/40
Fiat 690 TS (6x2) moteur avec turbo compresseur 1961 - 1961 203 S 10676 180 32,0/40
Fiat 690 N1 (6x2) transformation 8x2 par spécialistes pour combinaison 4+4 de 44t 1961 - 1968 203 A. /61 11548 177 18,0/22 - 44t
Fiat 690 N1 (6x2) Export Turbo 1964 - 1968 203 A 11548 180 18,0/22 - 40t
Fiat 690 T1 (6x2) tracteur semi remorques 32/40 t 1961 - 1969 203 A./61 11548 177 32,0/40
Fiat 690 T1 (6x2) Export 1964 - 1969 203 A. 11548 180 32,0/35
Fiat 690 N2 (6x2) en Italie transformation pour combinaisons porteur 4 essieux 22t plus remorque 22t "Millepattes" = 44 tonnes 1966 - 1968 203 A./61 11548 177 19,0/22
Fiat 690 N2 - Export (6x2) 38 tonnes 1966 - 1970 203 A./61 11548 194 18,5
Fiat 690 N3 (6x2) 1968 - 1970 221.3 12883 180 18,0/22
Fiat 690 T2 (6x2) tracteur semi-remorque 1970 - 1971 203 A./61 11548 177 38,0/40
Fiat 690 N4 (6x2) pour transformation en 8x2 1970 - 1971 8200.02A 9819 200 18,0/22 - 44
Fiat 691 N (6x2) 2 essieux avant directeurs, nouvelle cabine 1970 - 1974 8210.02.050 13798 225 18,0/22 - 44
Fiat 691 T (6x2) tracteur semi remorques nouvelle cabine 1973 - 1974 8210.02R 13798 225 38,0/40
Fiat 691 NP (6x2) pour transformation en 8x2 de 22t + remorque 22t en Italie 1973 - 1974 8210.02R 13798 225 18,0/22 - 44
Fiat 180 / OM 180 (6x2) transformation en 8x2 par spécialistes 1974 - 1977 8210.02 13798 260 18,0/22 - 44

SERIE Camions super lourds 6x4 : 693 - 697 - 300 - 330[modifier | modifier le code]

Modèle Années de production Type moteur Cylindrée cm3 Puissance ch DIN PTC en tonnes
Fiat 693 N (6x4) chantier 30t 1965 - 1966 221 12883 210 18,0/30
Fiat 693 T (6x4) tracteur semi remorques chantier 56 tonnes 1965 - 1966 221 12883 210 32,0/56
Fiat 693 N1 (6x4) 1966 - 1970 221 12883 200 18,0/30
Fiat 693 N1Z (6x4) transports exceptionnels 1966 - 1970 221 12883 208 18,0/72
Fiat 693 N1 Export (6x4) - 46t 1966 - 1970 221 12883 230 26,0/46
Fiat 693 T1 (6x4) tracteur semi remorques chantier 56 t 1966 - 1970 221 12883 208 32,0/56
Fiat 693 T1 Export (6x4) tracteur semi remorques 1966 - 1970 221 12883 230 38,0
Fiat 697 N (6x4) nouvelle cabine 1970 - 1976 8210.02 13798 260 26,5/33
Fiat 697 NE (6x4) Export 1973 - 1976 8210.02 13798 260 26,5/44
Fiat 697 T (6x4) tracteur 1970 - 1976 8210.02 13798 260 41,5/56
Fiat 697 NP/NG (6x4) pour utilisations chantier très lourdes bennes Romanazzi 1970 - 1980 8210.02 13798 260 27,5/33
Fiat 697 N1 (4x2 & 6x4) version construite en Argentine - train routier 40/45 tonnes 1972 - 1978 221 A 13798 260 19,5/45
Fiat 697 T1 (4x2) tracteur semi remorques 1972 - 1978 221 A 13798 260 38,0/56
Unic 697 N/NP (6x4) idem Fiat 697 N/NP 1970 - 1980 8210.02 13798 285 SAE
Unic 260 (6x4) camion chantier - moteur Fiat 330 ch après 1976 1971 - 1976 V 85 S 14886 307 26,0
Unic 260 (6x4) moteur moins puissant pour la France 1970 - 1975 V 82 S 14886 240 26,0
Fiat/OM 300 PC26/PT (6x4) train routier 56 t en Italie 1974 - 1982 8210 13798 260 33,0/56,0

FNM 130 (Brésil) 13 t avec la cabine précédente de la gamme moyenne - 1974 - moteur OM CP3 - 7 412 cm³ 145 ch 13,0 t

Les camions Fiat V.I. fabriqués à l'étranger[modifier | modifier le code]

  • En France Unic a assemblé la gamme moyenne et fabriqué des moteurs pour le groupe et distribué l'ensemble de la gamme Fiat V.I. arrêt en 1978.
  • Jusqu'en 1989 au Nigeria, fabrication du Fiat type 682 "baffo".
  • Fabrication en Argentine et au Brésil jusqu'en 1990 des camions FNM-Fiat.
  • Turquie.

À partir de 1983 la seule marque commercialisée est Iveco. En Argentine, le nom Fiat-Iveco est resté jusqu'en 1995, quand il est finalement remplacé par Iveco

Listing des autocars et autobus FIAT de 1935 à 1975[modifier | modifier le code]

Comme pour les poids lourds, Fiat a distribué ses productions sous son nom jusqu'en 1975, date de la constitution d'IVECO.

Depuis 1999, la gamme autobus transport en commun est passée sous le label Irisbus.

Modèle Années de production Type Type moteur Cylindrée cm3 Puissance ch DIN Longueur
Fiat 635 1935 - 1948 Bus urbain - ligne - trolleybus 10,0
Fiat 656 1935 - 1948 Bus urbain - ligne - trolleybus 10,0
Fiat 626RN 1935 - 1948 Bus urbain - ligne - trolleybus 10,0
Fiat 666RN 1935 - 1948 Bus urbain - ligne 10,0
Fiat 672F 1941 - 1954 Trolleybus 12,0
Fiat 640/642 1950 - 1956 urbain-ligne-GT 7,5
Fiat 668F 1950 - 1953 trolley 10,5
Fiat 680/682 RN 1950 - 1958 urbain-trolley 10,0
Fiat 401 1953 - 1958 urbain-trolley 10,50
Fiat 405 1958 - 1960 urbain-trolley 10,5 / 11,0
Fiat 404 1955 - urbain 8,0
Fiat 411 1955 - 1969 urbain-ligne-trolley 11,0 - 18,0
Fiat 306 1956 - 1977 ligne 11,0
Fiat 2472 Viberti 1958 - 1965 trolley 18,0
Fiat 309 1959 - 1970 ligne 9,0
Fiat 410 1960 - 1973 urbain-ligne 11,0 - 18,0
Fiat 314 1961 - 1978 urbain-ligne-GT 7,5
Fiat 412 1961 - 1971 urbain 11,0
Fiat 413 1961 - urbain 12,0
Fiat 414 1960 - 1969 urbain 7,5
Fiat 409 1963 - 1974 urbain 10,0
Fiat 320 1967 - 1971 urbain 9,0
Fiat 416 1968 - 1971 urbain 6,5
Fiat 343 1970 - 1978 ligne-GT 11,0 - 12,0
Fiat minibus 1970 - 1987 urbain 5,5
Fiat 308 1971 - 1977 ligne-GT 10,5
Fiat 418 1971 - 1986 urbain-banlieue 9,0 - 10,0 - 11,0 - 18,0
Fiat 421 1973 - 1983 urbain 11,0 - 12,0
Fiat 420 1975 - 1979 banlieue 12,0
Fiat 370 1970 - 1984 Ligne - GT 10,5 - 12,0
Fiat 315 1978 - 1981 ligne - GT 7,5
Fiat 470/570/670 1979 - 1986 urbain-banlieue-ligne 10,5 - 12,0 - 18,0

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 100 anni di camion Fiat chez Negri Editore
  • Illustratofiat - 1970
  • Tuttotrasporti
  • L'Ecyclopédie Mondiale Des Camions, Manise, Une Marque Des Éditions Minerva