Feux de position

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour le poisson d'aquarium surnommé ainsi, voir Hemigrammus ocellifer.
Pictogrammes s'affichant sur le tableau de bord.

Les feux de position sont des dispositifs d'éclairage utilisés sur les véhicules en particulier automobile, permettant de signaler leurs présences aux autres usagers, la nuit et lorsque les conditions de visibilités sont mauvaises.

Fonction[modifier | modifier le code]

Feu de position sur une Audi R8 V10 GT.
Feu de position d'une Mercedes-Benz Classe C.

Appelés communément « lanternes », « veilleuses » ces feux, de couleur blanche, orange ou jaune[1] à l'avant et rouge à l'arrière, sont des composants indispensables en matière de sécurité routière, surtout dans un environnement peu lumineux : par temps de pluie,ou la nuit. Ils n'éclairent pas suffisamment pour pouvoir conduire le véhicule de nuit ou en cas de mauvaise visibilité. Dans ces cas, le conducteur doit utiliser les feux de croisement de son véhicule qui eux sont conçus pour éclairer devant le véhicule. Les feux de position restent généralement allumés en même temps que les feux de croisement.

Aspect légal[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

En France, l'article R416-8 du code de la route précise que les feux de position doivent être allumés « en même temps que les feux de croisement si aucun point de la plage éclairante de ceux-ci ne se trouve à moins de 400 mm de l'extrémité de la largeur hors tout du véhicule[2] » et, dans tous les cas « en même temps que les feux de brouillard[2] ».

Les feux de position doivent aussi être utilisés en cas d'arrêt ou de stationnement sur une chaussée faiblement éclairée[3].

Par ailleurs, les « cycles ainsi que leur remorque » doivent circuler avec les feux de position allumés[4].

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Tension normalisée d'un feu : 12 volts.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Depuis le 13 avril 2016, Article R313-4 sur le site legifrance.gouv.fr.
  2. a et b Section 2 : Eclairage et signalisation de nuit, ou de jour par visibilité insuffisante., sur le site legifrance.gouv.fr, consulté le 29 février 2016.
  3. Article R416-12 sur le site legifrance.gouv.fr.
  4. Article R416-10, sur le site codes-et-lois.fr, consulté le 11 juin 2016.

Articles connexes[modifier | modifier le code]