Feux d'artifice (nouvelle)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Feu d'artifice.

Feux d'artifice
Publication
Auteur Agatha Christie
Titre d'origine
Murder in the Mews
Langue Anglais britannique
Parution Drapeau des États-Unis septembre-
Redbook Magazine
Recueil
Traduction française
Parution
française
Poirot résout trois énigmes (1961)
Intrigue
Genre Policier
Personnages Hercule Poirot
Inspecteur Japp

Feux d'artifice (Murder in the Mews) est une nouvelle policière d'Agatha Christie, mettant en scène le détective belge Hercule Poirot.

Elle a été publiée pour la première fois en septembre et aux États-Unis, dans la revue Redbook Magazine, puis reprise dans le recueil Murder in the Mews en 1937 au Royaume-Uni. Elle a été publiée pour la première fois en France en 1961 dans le recueil Poirot résout trois énigmes.

Titre[modifier | modifier le code]

La nouvelle tire son titre du fait que la mort de Mme Allen a eu lieu le 5 novembre, au moment de la fête de la « conspiration des poudres ». Les feux d'artifice sont alors tirés en grand nombre : la mort par balle de la victime, qui a eu lieu pendant le lancement des feux d'artifice, n'a pas été remarquée du voisinage.

Résumé[modifier | modifier le code]

Hercule Poirot et l'inspecteur Japp sont confrontés à la mort de Barbara Allen. Le problème est que cette femme est morte d'une balle dans la tête, mais que si l'entrée de la balle est sur sa tempe gauche, la victime, au moment de la découverte du cadavre, tenait le pistolet avec la main droite.

L'inspecteur Japp part donc du principe qu'il n'y a pas eu suicide, mais meurtre. Il enquête donc sur l'hypothèse d'un meurtre déguisé en suicide (cf. une autre nouvelle du recueil, Le Miroir du mort).

Les deux hommes entendent les proches de la victime, notamment sa colocataire, Jane Plenderleith, et deux hommes que la victime connaissait, son fiancé Charles Laverton-West et un personnage très douteux, le major Eustace.

À la fin de la nouvelle, Poirot explique à Japp qu'il a compris ce qu'il s'était passé : si tout le monde connaît le meurtre déguisé en suicide, il s'agit en l'occurrence d'un suicide déguisé en meurtre ! Il révèlera le mobile de la destruction de la lettre de la supposée victime, et se prononcera sur l'effaçage de ses empreintes digitales ainsi que sur la manipulation visant à la faire passer pour une droitière...

Personnages[modifier | modifier le code]

La victime[modifier | modifier le code]

  • Mme Barbara Allen †

Les enquêteurs[modifier | modifier le code]

Les personnes interrogées[modifier | modifier le code]

  • Mme Jane Plenderleith, colocataire de la victime
  • Mme Pierce
  • Mme Hogg
  • M. Frederick Hogg, fils de Mme Hogg
  • M. Charles Laverton-West, député et fiancé de la victime
  • Le major Eustace, homme louche

Publications[modifier | modifier le code]

Avant la publication dans un recueil, la nouvelle avait fait l'objet de publications dans des revues :

La nouvelle a ensuite fait partie de nombreux recueils :

Adaptation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) Agatha Christie, Hercule Poirot: the Complete Short Stories, HarperCollins, 2011 (1re éd. 2008), 928 p. (ISBN 0-0074-3896-6, lire en ligne)
  2. (en)« Œuvres d'Agatha Christie », sur philsp.com
  3. (en)« Murder in the Mews (recueil) », sur le site officiel d'Agatha Christie

Lien externe[modifier | modifier le code]