Festival international des programmes audiovisuels de Biarritz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Festival international de programmes audiovisuels FIPADOC
Image illustrative de l’article Festival international des programmes audiovisuels de Biarritz
Cérémonie de Clôture du FIPADOC 2020 - Gare du midi

Date de création 1987
Créateur Michel Mitrani
Président Anne Georget [1]
Délégué général Christine Camdessus
Lieu Biarritz (France)
Site web https://www.fipadoc.com/

Le Festival International de Programmes Audiovisuels Documentaires de Biarritz (FIPADOC) est un festival de télévision qui s'est tenu chaque année de 1987 à 2018 en tant que FIPA à Biarritz, en France.

En 2019, le FIPA devient FIPADOC, festival international entièrement dédié au documentaire, tous écrans, tous formats[2].

FIPA (1987-2018)[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

Le Festival est fondé en 1987 par Michel Mitrani et débute dans la ville de Cannes[3],[4]. En 1995 le festival est déplacé à Nice. Enfin, en 1996 il s'installe dans la ville de Biarritz[5]. Le Festival international des programmes audiovisuels traite de différents types de programmes : fiction, série, documentaire de création, reportage, musique, spectacle et transmédia.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Il se déroule sur six jours où se rencontrent réalisateurs, professionnels, public et étudiants pour découvrir les programmes de l’année. Le FIPA a pour objectif de révéler des programmes novateurs, originaux, libres de tout formatage[réf. nécessaire].

Les programmes présentés, conçus pour les petits écrans, sont présentés en images numériques en haute définition sur grand écran accessibles simultanément en français et en anglais.

Les nombreuses rencontres publiques permettent un contact direct entre créateurs et spectateurs[réf. nécessaire].

Durant l'édition 2020, la direction du festival signe la Charte pour la parité et la diversité dans les festivals de cinéma portée par le Collectif 50/50. Le festival néo-aquitain s'engage ainsi à fournir des statistiques genrées, en particulier sur le nombre de films soumis à sélection, de publier la liste des membres des comités de sélection et programmateurs et enfin de s'engager sur un calendrier de transformation des instances dirigeantes pour parvenir à la parfaite parité[6].

Chaque année près de 1 200 films issus de plus de 70 pays s’inscrivent pour participer au Fipa. Parmi eux, ce sont près de 130 œuvres qui sont présentées en compétition et hors compétition, dans tous les genres. La sélection est assurée par François Sauvagnargues, délégué général, assisté d’un comité de sélection.

Jury[modifier | modifier le code]

Pour les films en compétition, un jury composé de personnalités venues du monde de la création internationale (auteurs, réalisateurs, dramaturges, comédiens, compositeurs…) remet un FIPA d'Or lors de la cérémonie de clôture afin de récompenser le meilleur programme[7].

Pour les catégories Fiction et Série, le jury remet également un FIPA d'or à la meilleure réalisation, les meilleures interprétations féminine et masculine, le meilleur scénario original et la meilleure musique originale

Les prix du FIPA[8][modifier | modifier le code]

Fipa d'or[modifier | modifier le code]

  • Fipa d'or
  • Fipa d'or de la meilleure réalisation (fiction et série)
  • Fipa d'or d'interprétation féminine (fiction et série)
  • Fipa d'or d'interprétation masculine (fiction et série)
  • Fipa d'or du meilleur scénario (fiction et série)
  • Fipa d'or de la meilleure musique originale (fiction et série)

Prix spécifiques[modifier | modifier le code]

  • Prix Mitrani (en hommage à son fondateur Michel Mitrani. Avec le concours de France Télévisions, il est attribué à une première œuvre).
  • Prix de l'innovation (récompense une création digitale et innovante choisie parmi les œuvres en compétition toutes sections confondues).
  • Prix Erasmus+ (récompense un programme court européen de quelque genre que ce soit, présenté dans la section Jeune Création)
  • Prix du jury des jeunes Européens (prix dans la section grand reportage et investigation).
  • Prix Télérama (récompense une œuvre d’origine étrangère dans les sections documentaire de création, grand reportage et investigation, musique et spectacle).
  • Eurofipa d'honneur (à une personnalité marquante de l’audiovisuel européen pour son œuvre, son parcours, ou sa démarche).
  • Prix du public (récompense les documentaires francophones en compétition ou hors compétition).
La députée Aurore Bergé au FIPADOC 2020

FIPADOC (2019- )[modifier | modifier le code]

En 2019, le FIPA devient FIPADOC. L'équipe du festival estime qu'il existe suffisamment d'événements consacrés aux séries et au cinéma, mais qu'il manque un grand rendez-vous pour le documentaire en France[9]. Dans cette optique, le festival connait une totale transformation pour se centrer exclusivement sur le genre documentaire et ses productions affiliées.

Pour sa première édition en tant que FIPADOC, le festival constate une augmentation considérable des candidatures de films (FIPA 2018: 350; FIPADOC 2019: 1200). Environ une centaine de films documentaires sont alors présentés[10]. L'Allemagne est "le focus" de 2019 - c'est-à-dire le pays invité et mis à l'honneur pendant l'édition[11].

En 2020, la Suède est le pays invité[12],[13].

Les prix du FIPADOC[modifier | modifier le code]

Intitulé du Prix Description du Prix
Grand Prix — Documentaire international Meilleur film étranger, inédit en France (Doté de 5.000 €)[14].
Grand Prix — Documentaire national Meilleur film français inédit.
Grand Prix — Documentaire musical Meilleur film dont la musique est l’un des personnages principaux.
Grand Prix — IMPACT Meilleur film "qui, par la force de son regard sur l’environnement, les droits humains ou la justice sociale, est une source d’inspiration pour changer le monde"[14].
Prix SMART Ce prix récompense la meilleure expérience numérique documentaire notamment avec l'usage de la réalité virtuelle.
Prix du court-métrage Ce prix récompense un film international ou français d’une durée inférieure à 20 minutes.
Prix Erasmus+ Ce prix récompense un film européen issu de la sélection Jeune Création qui "porte un regard de la jeunesse sur le monde contemporain, ses différentes cultures, peuples et pays"[14].
Prix Tënk Ce prix récompense le meilleur documentaire européen au format court européen issu de la sélection Jeune Création.
Prix du public Ce prix récompense le réalisateur ou la réalisatrice d'un film de la catégorie Panorama de la création francophone par un vote du public à l’issue de chaque projection.
Prix du Jury des Européens Ce prix récompense un film de la sélection Campus. Le jury est composé de sept jeunes européens francophones entre 17 et 25 ans.
Prix Mitrani Ce prix récompense le meilleur premier ou second film dans les compétitions documentaire national, documentaire musical, IMPACT et Panorama de la création francophone. Le jury est composé de représentants des organisations professionnelles de l'audiovisuel (Adami, la Procirep, la Sacem et la Scam) et de France Télévisions.
Prix Nouvelles Écritures Ce prix récompense une œuvre de non-fiction linéaire ou interactive intégrant des technologies numériques.
Délibération du Jury au FIPADOC
Jury Européen FIPADOC 2020: Yann Blake, Antoine Bourgeais, Victoria Kloch, Max Liebstein, Giorgia Mazzanti et Joanna Nowiska[15]


Les prix décernés par édition[modifier | modifier le code]

Edition 2020[16],[17][modifier | modifier le code]

Le 2e FIPADOC s'est déroulé du 21 au 26 janvier 2020.

Grands Prix[modifier | modifier le code]

  • Meilleur Documentaire International - Jury: Maryam Ebrahimi, Mary Stephen, Martijn Te Pas.

The Human Factor de Dror Moreh (en) (Royaume Uni)

« Danser sa peine » de Valérie Müller (France)

Once Aurora de Stian Servoss et Benjamin Langeland (Norvège)

21 Days Inside de Zohar Wagner (Israël)

Autres Prix décernés[modifier | modifier le code]

  • Prix SMART INA - Jury: Agnès Alfandari, Richard Copans, Victoria Mapplebeck.

Traveling While Black de Roger Ross Williams, Félix Lajeunesse, Paul Raphaël, Ayesha Nadarajah (Canada)

Honeyland de Ljubomir Stefanov et Tamara Kotevska (Macédoine du Nord)

  • Prix du Jury Européen - Jury: Yann Blake, Antoine Bourgeais, Victoria Kloch, Max Liebstein, Giorgia Mazzanti, Joanna Nowiska, Marius Penu.

La Cravate de Étienne Chaillou et Mathias Théry

  • Prix du Court-Métrage - Jury: Georges Bollon, Eveline Kluger Kadish, Corina Schwingruber Ilić

Obon de Andre Hörmann et Anne Samo (Allemagne)

  • Prix du Public:

Sous la peau de Robin Harsch (Suisse)

  • Prix Tënk - Jeune Création.

The Dam de Natalia Koniarz (Pologne)

  • Prix Erasmus+ Jeune Création - Jury: Rea Apostolides, Anna Feillou, Sébastien Legay.

For Eunice de Jaan Stevens (Belgique)

Edition 2019[18],[19][modifier | modifier le code]

Le 32e festival et 1er FIPADOC s'est déroulé du 22 au 27 janvier 2019.

Grands Prix[20]

  • Meilleur Documentaire International: Putin's Witnesses de Vitali Manski (Lettonie, République Tchèque, Suisse)
  • Meilleur Documentaire National: Quelle Folie de Diego Governatori (France)
  • Meilleur Documentaire Musical: The 5 Browns: Digging Through the Darkness de Ben Niles (Etats-Unis)
  • Meilleur Documentaire Impact: Coming Out de Denis Parrot (France)

Autres Prix décernés

  • Prix Mitrani: Quelle Folie de Diego Governatori (France)
  • Prix du Jury Européen: A thousand girls like me de Sahra Mani (Afghanistan, France)
  • Prix du Public: Maurice Béjart, L'âme de la danse de Henri de Gerlache et Jean de Garrigues (France)
  • Prix Tënk: Raz, Dwa, Zero de Anna Pawluczuk (Pologne)
  • Prix Erasmus+: La Bestia - Train of the Unknowns de Manuel Inacker (Allemagne)
  • Prix Challenge Vidéo Verticale INA/FIPADOC: Jusqu'ici tout va bien ? de Caroline Hocquard, François Prosper et Chloé Weiss

Edition 2018[21][modifier | modifier le code]

Le 31e festival de Biarritz s'est déroulé du 23 au 28 janvier 2018[22],[7].

Fictions

  • Fipa d'or : Cops de Stefan A. Lukacs (Autriche)
  • Fipa d'or d'interprétation féminine : Ursula Strauss dans Meine Fremde Freundin (Allemagne)
  • Fipa d'or d'interprétation masculine : Tobias Kersloot dans Van God Los : Kerstkado (Pays-Bas)
  • Fipa d'or du meilleur scénario : Katrin Bühlig et Daniel Nocke pour Meine Fremde Freundin (Allemagne)
  • Fipa d'or de la meilleure musique originale : Jesper Ankarfeldt pour Van God Los : Kerstkado (Pays-Bas)

Séries

  • Fipa d'or : Sob Pressão de Jorge Furtado, Mini Kerti, Luiz Noronha, Cláudio Torres et Renato Fagundes (Brésil)
  • Fipa d'or interprétation masculine : Julio Andrade pour le rôle du « Dr. Evandro Moreira » dans Sob Pressão (Brésil)
  • Fipa d'or d'interprétation féminine : Marjorie Estiano pour le rôle du « Dr. Carolina Almeida » dans Sob Pressão (Brésil)
  • Fipa d'or du scénario : Jorge Furtado, Lucas Paraizo, Antonio Prata, Marcio Alemão pour Sob Pressão (Brésil)
  • Fipa d'or de la meilleure musique originale : Stephen Rae pour Safe Harbour (Australie)

Autres formats

Autres prix

Edition 2017[modifier | modifier le code]

Le 30e festival de Biarritz s'est déroulé du 24 au [23].

Fictions

Séries

Autres formats

Autres prix

Edition 2016[modifier | modifier le code]

Le 29e festival de Biarritz s'est déroulé du 19 au [25].

Fictions

Séries

Autres formats

Autres prix

Edition 2015[modifier | modifier le code]

Le 28e festival de Biarritz s'est déroulé du au [27],[28].

Fictions

Séries

Autres formats

Autres prix

Edition 2014[modifier | modifier le code]

Le 27e festival de Biarritz s'est déroulé du au [29].

Fictions

Séries

Autres formats

Autres prix

Autres éditions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Anne Georget, présidente du Fipadoc : « Les documentaires seront toujours engagés » », sur Le Monde, (consulté le 8 mai 2020)
  2. « Le film "Béjart, l'âme de la danse", co-produit par la RTBF, primé au Fipadoc à Biarritz », sur RTBF Culture, (consulté le 8 mai 2020)
  3. FIPA: Festival International de Programmes Audiovisuels : Cannes, 7-12 Janvier 1994, FIPA, (lire en ligne)
  4. « FESTIVAL LE 6EME FIPA A CANNES NEDIM LONCAREVIC, JOURNALISTE A LA TÉLÉVISION DE SARAJEVO Travailler dans une ville assiégée... », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 8 mai 2020)
  5. « Biarritz International Festival of Audiovisual Programming », sur IMDb (consulté le 8 mai 2020)
  6. « A Biarritz, le Fipadoc a plus de prix et dure plus longtemps », sur SudOuest.fr (consulté le 4 avril 2020)
  7. a et b « Fipa 2018 : un cru honorable, et après ? », sur Télérama.fr (consulté le 8 mai 2020)
  8. « Le palmarès du 31e FIPA de Biarritz », sur France Bleu, (consulté le 8 mai 2020)
  9. « Au Fipadoc 2019 de Biarritz, les documentaires vont crever l’écran », sur Télérama.fr (consulté le 8 mai 2020)
  10. « A Biarritz, le FIPADOC, le festival international du documentaire reprend ses quartiers cette semaine », sur France Bleu, (consulté le 8 mai 2020)
  11. Phil Cotebask, « FIPADOC: le FIPA se transforme et devient le festival dédié au documentaire. », sur Le blog basque : cotebasque.net Pays basque - Cote basque, (consulté le 8 mai 2020)
  12. « La Suède à l'honneur du Fipadoc », sur Stratégies, (consulté le 8 mai 2020)
  13. « Ouverture du Fipadoc 2020: «Ces films peuvent changer nos vies» », sur RFI, (consulté le 8 mai 2020)
  14. a b et c « Sélection | FIPADOC 2020 », sur www.fipadoc.com (consulté le 8 mai 2020)
  15. « Palmarès | FIPADOC 2020 », sur www.fipadoc.com (consulté le 9 mai 2020)
  16. « Palmarès | FIPADOC 2020 », sur www.fipadoc.com (consulté le 11 mai 2020)
  17. FIPADOC (fichier pdf), « Catalogue FIPADOC 2020 », journaliste.yannblake.com,‎ (lire en ligne)
  18. « Fipadoc 2019 : un palmarès et une sélection relevés », sur Télérama.fr (consulté le 11 mai 2020)
  19. « Palmarès du premier Fipadoc | CNC », sur www.cnc.fr (consulté le 11 mai 2020)
  20. « Palmarès 2019 FIPADOC 2019 », sur www.fipadoc.com (consulté le 11 mai 2020)
  21. Alain Etcheburu, « Biarritz : FIPA, Festival International de Programmes Audiovisuels », sur AquitaineOnLine (consulté le 8 mai 2020)
  22. « Palmarès 2018 », sur fipa.tv
  23. « Palmarès 2017 ».
  24. (en) Festival international des programmes audiovisuels de Biarritz sur l’Internet Movie Database.
  25. « Palmarès », sur www.fipa.tv.
  26. (en) Festival international des programmes audiovisuels de Biarritz sur l’Internet Movie Database.
  27. « Palmarès », programme.tv (consulté le 25 janvier 2015).
  28. « Découvrez le palmarès du FIPA », sur SACD, (consulté le 8 mai 2020)
  29. « Palmarès », Festival de Biarritz (consulté le 16 mai 2014).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]