Festival des cerises de Sefrou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fête des cerises.

Le festival des cerises de Sefrou *
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Liste Liste représentative
Fiche 00641
Année d’inscription 2012
* Descriptif officiel UNESCO

Le Festival des cerises de Sefrou[1], dit aussi Fête des cerises ou Moussem Hab Al-Moulouk (« moussem du fruit des rois »)[2], est une manifestation qui a lieu chaque année à Sefrou, au Maroc, à une vingtaine de kilomètres de Fès. Il se déroule pendant trois jours en juin[3].

Son origine remonte à 1920[4], et en 2012, il a été inscrit par l'UNESCO sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité[3].

La manifestation[modifier | modifier le code]

Chaque année, plusieurs organismes veillent et participent à l'organisation de cette manifestation qui dure trois jours (vendredi, samedi et dimanche) en juin : jours de danse, de chants et de défilés sous la présidence de la « Reine des cerises » (ou « Miss Cerisette »[2]) sélectionnée parmi les plus belles filles candidates. En parallèle, plusieurs activités sportives et culturelles sont organisées.

Au cours de cette manifestation culturelle et festive, qui concourt au tourisme local, se tient également une exposition-vente de différents types de cerises cultivées dans l'oasis de Sefrou et ses alentours[2].

La cerise de Sefrou[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

La cerise de Sefrou, ou el-Beldi, est une cerisette noire, très sucrée à sa maturité, que l'on trouve au Maroc. Selon la tradition, sa queue aurait des vertus curatives.

Cette variété de fruit du cerisier doux a été victime de l'introduction de certaines variétés américaines qui vivent en symbiose avec un parasite, lequel a été fatal à la cerise locale. Des milliers de plans ont été arrachés vers la fin des années 1960.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Variante orthographique : Séfrou.
  2. a b et c MAP, « Sefrou : Couronnement de Miss Cerisette », Aujourd'hui le Maroc,‎ (lire en ligne)
  3. a et b UNESCO 2012 (consulté le )
  4. MAP, « Culture des cerises à Sefrou », Aujourd'hui le Maroc,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]