Festival Gnaoua et Musiques du monde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Festival des Gnaouas)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Festival Gnaoua et Musiques du monde
Genre gnaoua, musiques du monde, fusion
Lieu Essaouira Drapeau du Maroc Maroc
Coordonnées 31° 30′ 41″ nord, 9° 46′ 20″ ouest
Période juin
Scènes place Moulay El Hassan, scène Meditel plage, Borj Bab Marrakech, Dar Souiri, Zaouia Sidna Bilal
Date de création 1998
Site web festival-gnaoua.net

Le Festival Gnaoua et Musiques du monde est un festival musical qui se tient au début de chaque été dans la ville marocaine d'Essaouira.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le Festival Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira est d’abord cela une histoire de rencontres, de fusions et d’ouverture sur l’autre. Ce Festival, produit par Neila Tazi, s’est donné une mission centrale : préserver, valoriser et faire rayonner la musique et la culture Gnaouie au Maroc et dans le monde. Permettre aux Maâlems, dépositaires d’une longue tradition musicale et mystique, de monter sur scène aux côtés d’artistes universels et de créer des instants de musique uniques. Au fil des éditions, le festival a permis des milliers de rencontres entre musiciens provenant de quatre continents. Il a accueilli des millions de mélomanes de tous les âges, de tous les pays et de toutes les cultures.[1],[2],[3],[4],[5],[6]

Transport[modifier | modifier le code]

La ville d’Essaouira est située sur la côte atlantique marocaine, à 350 km de Casablanca, 175 km de Marrakech et 190 km d’Agadir. Durant le weekend du Festival Gnaoua, le transport vers Essaouira devient très rare et cher, il est donc recommandé d'anticiper sur le moyen de transport.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Festival Gnaoua et des musiques du Monde Essaouira », sur festival-gnaoua.net (consulté le 19 mars 2018)
  2. Emile Costard, « Au Festival d’Essaouira, la culture gnaoua plus vivante que jamais », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. Salma Khouja, « Relève assurée, le Festival Gnaoua d'Essaouira clôture sa 21e édition aux rythmes de la diversité », HuffPost,‎ (lire en ligne)
  4. Pascal Mouneyres, « On y était : Festival d'Essaouira, la forteresse gnaoua », Les Inrocks,‎ (lire en ligne)
  5. Léo Pajon, « Festival d’Essaouira : le printemps enivrant du Woodstock marocain », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  6. Christelle Marot, « Festival d'Essaouira : plongée aux sources de la musique gnaoua », Le Point,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]