Festival des Giboulées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Festival des Giboulées
Genre Rock, electro, dub & reggae
Lieu Le Creusot Drapeau de la France France
Coordonnées 46° 48′ 05″ nord, 4° 26′ 28″ est
Période Printemps
Date de création 2002
Date de disparition 2013
Site web Lesgiboulees.com

Le festival des Giboulées est un festival se déroulant comme son nom l'indique au printemps de chaque année. Il se déroule au Creusot en Saône-et-Loire. Sa première édition date de 2002. Ce jeune festival réussit depuis quelques années à attirer quelques gros noms de la scène rock, électro, dub ou reggae.

Historique[modifier | modifier le code]

Lancé par cinq étudiants de l'IUT du Creusot, le festival des Giboulées s'implante tout d'abord à quelques kilomètres du Creusot dans le petit village de Saint-Sernin-du-Bois. Il restera deux ans dans cette commune en 2002 et 2003.

En 2004, l'Association Les Giboulées, qui gère le festival reçoit l'appui financier et logistique de la Ville du Creusot et obtient le droit de déménager le lieu de leur rendez-vous musical dans la nouvelle Halle des Sports de la Ville dans le Quartier dit des Riaux. Les Giboulées ne quitteront plus leur nouvelle ville d'accueil malgré un déménagement temporaire en 2006.

En 2005, Le Festival accueille 5000 amateurs.

En 2006, Festival exceptionnellement déplacé à Paris au Glaz'art.

En 2007, les Giboulées reviennent au Creusot et parviennent à attirer de gros noms tels que Louis Bertignac ou Joeystarr.

Le festival 2008 parvient à attirer 8000 personnes.

Après l'édition 2014, le festival des Giboulées a définitivement disparu.

Programmation[modifier | modifier le code]

Édition 2013[modifier | modifier le code]

Samedi 6 avril - Two square meters of Machine, Your happy end, Sebastien Tellier, Rangleklods, Joris Delacroix, Stuck in the sound, Etienne de Crecy, Kavinsky, Sebastian, Goose, Popof

Vendredi 5 avril - Max Romeo, Kanka, Horace Andy, Naive New Beaters, Dub Pistols, Johnny Clarke, Mad Professor & Joe Ariwa, Zion Train Feta.. Dubdadda & Fitta Warri

Mardi 3 avril - Nazca, Jaromil, Hyphen Hyphen

Édition 2012[modifier | modifier le code]

Samedi 31 – Undead, Bodi Bill, Saul Williams, Kid Koala, 1995, DJ Food, C2C, Dope D.O.D, Le Peuple de l'Herbe, Scratch bandits crew, Tambour battant

Vendredi 30 – Le réparateur, Tom fire, Sanseverino, R.wan, Le Pied de la pompe featuring Guizmo, Zeitoun et Alee, Zebda, Omar Perry et Boulevard des airs

Jeudi 29 – Wacky freaks, Unknown flying orchestra, Miso soup, Noone, François

Édition 2011[modifier | modifier le code]

Samedi 16 – The Hacker (Annulé), Donovans & Dinamics, Bonobo, Robots in Disguise, Ebony Bones, Stupeflip, Sexy Sushi, The Micronauts & John Lord Fonda, Agoria, Housemeister

Vendredi 15 – Modibick, Gérard Baste, Sour Beauty, Tido Berman, High Tone, DJ N’Zeng, Raggasonic, Dj Prosper, DJ Vadim & The electric

Jeudi 14 – Tekpaf, Macka B, Dub Incorporation, Lyricson & Guiding star, Dj Deryv

Mercredi 13 – L’Effet Kartell, Blackfeet Revolution, Formule Records party, Fowatile

Édition 2010[modifier | modifier le code]

Samedi 10 – Blake Worrell, La machine, Mogwai Dj Set, The Exploited, Mike Joyce, Ixindamix, Cyberpunkers, Make the girl dance, Punish Yourself, Missill, Manu le Malin, The Toxic Avenger

Vendredi 9 – Teldem Com'unity, Dj Karve, Les Touffes Krétiennes, Mr Viktor, The Gladiators, Dj Naughty j, Alpha Blondy, Vand Vand, Trojan Sound System & Roots Manuva/Ricky Ranking

Jeudi 8 – Made In Jamaica & Zion Tree, HK et Les Saltimbanks & Les Anes Pas Manqués, S.A.I, The Scratches & Le Répatateur, Dick Lorentz

Édition 2009[modifier | modifier le code]

Samedi 18 : Akirise, Kaly Live Dub, Asian Dub Foundation, La Phaze, DJ Zebra, DJ Solal (Gotan Project), DJ Scratchy, Peter Parker (Fingathing), Freestylers

Vendredi 17 : Lo’Jo, Ministère des Affaires Populaires, Java, Toots & the Maytals, Los Tres Puntos, Maniacx, Freeman (IAM), DJ Scratchy, Chinese Man

Jeudi 16 : Synap's, Kem's one, DJ Pliz, Fredo, Fredo Faya, Infracid

Édition 2008[modifier | modifier le code]

Brain Damage, Kaophonic Tribu, Percubaba, Israel Vibration, La Phaze (Annulé), Hilight Tribe, JMPZ, Zenzile, Luke, AQME, Mass Hysteria, Beat Bastard Crew, Lalo Zanelli) (Gotan Project), Dr Das (Asian Dub Foundation), Jeff 23 (Spiral Tribe), DJ Deryv, Riddimdim, Adian Electronica, Singoff, Los Keraspan, DJ Oprah

Édition 2007[modifier | modifier le code]

La Ruda, Son of Dave, ZZZ, La Maison Tellier, Love P., Psylocks, Dog Eat Dog, Joeystarr, Rachid Taha, Les Wampas, Babylon Circus Experience, Mellino, Big Red & DJ Shone, Galaxie, Iltika, The Buzzcocks, Louis Bertignac, Hyper, Eiffel, DJ Cam, Alec Empire, Wax Taylor, The Herbaliser, R-ZAC = 69DB + Crystal Distortion, ZAM'X

Édition 2006[modifier | modifier le code]

Raekwon aka The Thief (Wu Tang Clan), DJ Storm (Wu Tang Clan), Sound Fi Dead, Psyko't, DJ Noar, Watcha Clan, Zong, In The Club, Montgomery, 69DB, Ixindamix, Yvan Marc, Dirty Breaks, The Patriotic Sunday, My name is nobody, Macrobass, Tue-Loup, Zebramix, Les Supremes Dindes, Fatidik Bassline

Édition 2005[modifier | modifier le code]

François Hadji-Lazaro, Hubert-Félix Thiéfaine, Mano Solo, Bumcello, Serge Teyssot-Gay, Jaga Jazzist, Lofofora, No One Is Innocent, Tambours du Bronx, Birdy Nam Nam, Shrink Orchestra, Feat. Damny de La Phaze, Interlope, Dee Nasty & DJ Duke, Petit Vodo, Fumuj, No Bluff Machines, Batlik, DJ Shinobee, Mastermind

Édition 2004[modifier | modifier le code]

The Jim Murple Memorial, Le Maximum Kouette, The Skatalites, Les Fils de Teuhpu, Mad Professor (Annulé), DAAU & Ezekiel, N&SK, Enhancer, Sidilarsen Radio Bomb, Les Doigts de l'Homme, Semtazone

Édition 2003[modifier | modifier le code]

Mic Mure, Hugh Hopper & Les Mangeurs, Big Mama, Les Caméléons, C2H, Nikeu Nitête, Zaouli Percussions, La Jeanne Cuillère, Les Ogres de Barback, Prajna, Alien Duch

Édition 2002[modifier | modifier le code]

Racines locales, Broussai, Monky Brass Band, Nearly Jane, JMPZ, The RMO, Dia Ya Affane, Kaophonic Tribu, Sound Fi Dead, Batuccada

Notes et références[modifier | modifier le code]