Festival de Baía das Gatas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Baía das Gatas, où se déroule le festival.

Le Festival de Baía das Gatas est un festival de musique cap-verdien très populaire. Sorte de «  Woodstock africain »[1], il se tient chaque année en août à Baía das Gatas, sur l'île de São Vicente, depuis 1984.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le festival est créé en 1984 par le compositeur et musicien Vasco Martins et quelques amis[2], avec d'abord un modeste budget de 180 millions d'escudos et un équipement d'une puissance limitée à 150 watts[3]. La première année, les musiciens viennent surtout de Mindelo, mais peu à peu la notoriété de l'évènement s'étend aux autres îles et aux Cap-Verdiens de la diaspora. À partir de la fin des années 1990, il s'ouvre aux artistes étrangers[3]. Dans l'intervalle, le budget s'est multiplié par vingt[3] et plus de 15 000 spectateurs sont désormais au rendez-vous[2]. La popularité grandissante de Cesária Évora, native de l'île, a grandement contribué à son essor[2].

Organisation[modifier | modifier le code]

Le festival a lieu un week-end de pleine lune[2] au mois d'août et dure trois jours. Organisé par la mairie[3], il est gratuit[2].

Les événements musicaux sont complétés par des courses de chevaux, des sports nautiques, des danses et l'élection de « Miss Baía »[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Africultures, no 26, mars 2000, p. 63
  2. a b c d e et f Requedaz et Delluchi 2011
  3. a b c et d Monteiro 1998

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Vladimir Monteiro, Les Musiques du Cap-Vert, Paris, Chandeigne, , 156 p. (ISBN 2-906462-48-9), p. 111
  • Sabrina Requedaz et Laurent Delucchi, « Festival Baía das Gatas », dans Cap-Vert, Genève, Olizane, (ISBN 978-2-88086-394-4), p. 2996e éd.

Lien externe[modifier | modifier le code]