Festival America

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Festival America
Devise : « Littératures et cultures d'Amérique du Nord »

Création
Type Association à but non lucratif
Siège Vincennes, France
Langue Français
Anglais
Site web www.festival-america.org

Le Festival America est une manifestation culturelle française qui se déroule tous les deux ans au mois de septembre près de Paris à Vincennes. Créé le 6 juin 2001, il a pour objectif d'organiser et de mettre en valeur toutes les activités concourant à la connaissance et à la compréhension des littératures et des cultures d'Amérique du Nord (Antilles, Canada, États-Unis et Mexique). Durant trois jours, il réunit de nombreuses personnalités issues des domaines de la littérature, de la musique et du cinéma. Concernant l'organisation du festival, l'association est dirigée et soutenue uniquement par des bénévoles.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première édition du festival America a eu lieu en 2002. Francis Geffard, libraire à Vincennes et directeur de la collection Terres d'Amérique et Terres Indiennes chez Albin Michel, est à l'initiative de l'événement, soutenu par la ville de Vincennes et un nombre important[style à revoir] de partenaires institutionnels. Plus de cinquante auteurs d'Amérique du Nord sont invités à se réunir non seulement pour présenter leurs œuvres, mais aussi pour faire partager leur culture et débattre de l'Amérique d'aujourd'hui.

Les rencontres avec le public sont nombreuses et variées[style à revoir] : lectures dans leur langue originale, cafés littéraires réunissant trois à quatre écrivains autour d'un thème littéraire, débats thématiques sur des questions de société contemporaines, etc. Le festival ne se restreint toutefois pas à la littérature. Le cinéma, la photographie, la musique et la danse sont également invités : une troupe de danseurs et chanteurs traditionnels amérindiens anime la soirée d'inauguration, quelques films américains sont projetés au cinéma de la ville et des concerts se déroulent généralement dans une petite salle mobile, le Magic Mirror (appelée aussi « Cabaret sauvage » au festival de la Villette Sonique).

En 2012, pour son dixième anniversaire, le festival accueillit toutes les Amériques en réunissant les écrivains de treize pays de ce continent. Concernant l'édition 2014, la programmation a choisi exceptionnellement de dresser un pont entre l'Amérique du Nord et la France et a réuni une centaine d’écrivains des deux continents tout en célébrant la francophonie[1],[2].

Résidence d'écrivain[modifier | modifier le code]

AMERICA, ce n’est pas qu’un festival. Depuis 2008, l’association a mis en place une résidence d’écrivain, qui se déroule tous les ans durant quatre mois. L’auteur est logé dans un appartement mis à disposition par la Ville de Vincennes en échange de sa participation à quelques rencontres publiques. Il reçoit également une bourse, lui permettant de se consacrer à l’écriture.

Cette année, c’est Tom Cooper, romancier américain originaire de la Louisiane, qui prendra résidence à Vincennes à compter du mois de septembre, jusqu’à la fin de l’année 2016.

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

  • Prix PAGE/AMERICA : Depuis 2012, ce prix est remis à l’occasion de la cérémonie d’ouverture du Festival et récompense un écrivain dont le premier roman est publié en France à la rentrée littéraire de septembre. Il est décerné par un jury de 250 libraires et bibliothécaires,
  • Prix des lecteurs de la ville de Vincennes : Mis en place par le réseau des bibliothèques, ce prix permet de découvrir des auteurs peu connus en France. Six romans sont sélectionnés et jugés par quinze abonnés des quatre bibliothèques de Vincennes.
  • Prix des lycéens: Un jury de 10 lycéens de la ville de Vincennes vote pour un livre parmi une sélection de 5 ouvrages. Le prix est décerné à l'auteur lors de la cérémonie d'ouverture du Festival.

Programmation générale[modifier | modifier le code]

  • Les grands débats : les écrivains du festival échange sur des thèmes que l’on retrouve dans leurs œuvres.
  • Forum des écrivains : ces rencontres ont pour but de mieux saisir les processus de l'écriture et le métier d'écrivain.
  • Le café des libraires : les libraires partenaires du Festival prennent possession de la Salle des fêtes de l’Hôtel de Ville, tandis que les auteurs invités viennent y présenter leurs derniers ouvrages.
  • Le café des poètes
  • Petits déjeuners littéraires : sur inscription, cet événement permet à une dizaine de festivaliers de partager un café avec leur auteur préféré.
  • Journée professionnelle : en ouverture du Festival, Livres Hebdo propose deux tables rondes portant sur la production littéraire en Amérique du nord, en langue française et anglaise.
  • Ateliers d'écriture : durant deux heures, en français et en anglais, ces ateliers sont animés par des auteurs invités.
  • Salon du Livre : placé sur l’esplanade de l’Hôtel de Ville, il concentre de nombreux éditeurs et librairies spécialisés. Des séances de dédicaces y sont régulièrement organisées.
  • Conversations publiques
  • Conférences
  • Projections : longs-métrages, courts-métrages et documentaires
  • Masterclass
  • Expositions
  • Concerts
  • Les joutes de traduction : deux traducteurs, encadrés par un animateur, s’affrontent autour d’un texte. Les spectateurs peuvent ainsi saisir la complexité d'une traduction et ce qui conduit au choix que fait le traducteur pour rester le plus fidèle possible à l’œuvre.
  • Récit théâtralisé de romans
  • Émission de France Culture : dédiée au Festival America.

Programmation jeunesse et scolaire[modifier | modifier le code]

Le Festival America propose en parallèle de sa programmation, un cursus dédié à la jeunesse. Suivant les âges, de nombreuses activités sont misent en place afin de rendre la culture et littérature américaine plus accessible. Un programme est également mis en place en partenariat avec les établissements scolaires. De la maternelle au lycée, les jeunes assistent à des rencontres, des ateliers d’écriture, de slam, de traduction, de danse, de théâtre, d’initiation à la littérature, ou encore des expositions guidées ou des projections de documentaires.

  • Chapiteau Jeunesse - BD : une librairie s’y installe où romans, albums jeunesse, bande dessinée jeunesse et adulte sont proposés ;
  • Café littéraire des jeunes : interviews d’auteurs, expositions, musique ;
  • Dédicaces ;
  • Scènes découvertes : place aux jeunes talents: rock, électro, pop & folk ;
  • Les Tipis : nombreuses activités proposées liées à la culture amérindiennes.

Lieux du festival[modifier | modifier le code]

Dans le cadre du festival, les lieux et salles de Vincennes sont rebaptisées avec des noms auteurs.

  • Maison des associations : Salle Paul Rumeau (Salle Jack Kerouac)
  • Magic Mirrors : Espace Truman Capote
  • Esplanade de la gare RER de Vincennes
  • Chapelle royale du château de Vincennes
  • Librairie Millepages : 91 rue de Fontenay
  • Centre Culturel Georges Pompidou : Centre culturel John Steinbeck
  • Cinéma Le Vincennes
  • Espace Sorano : Salle Carlson McCullers
  • Cafés de Vincennes
  • Hôtel de Ville :
    • Salle des Fêtes (Salle William Faulkner)
    • Salle des Mariages (Salle Octavio Paz)
  • Cœur de Ville :
    • Auditorium Cœur de Ville (Auditorium Ernest Hemingway)
    • Salle des Académiciens (Salle Flannery O'Connor)
    • Salle Robert Louis (Salle Carlos Fuentes)

Partenaires[modifier | modifier le code]

Partenaires média

Partenaires du Festival Jeunesse

  • Compagnie Subrioso Saltat
  • De la plume à l'écran
  • Ti-Woch
  • Inuksuk - Espace culturel inuit
  • Le Carré
  • Les Espaces Jeunes
  • Le conseil des Jeunes Vincennois
  • L'arc Indien
  • L'art à la page, galerie - agence - édition

Soutiens

  • Ambassade des États-Unis d'Amérique
  • Ambassade du Canada
  • Centre Culturel Canadien
  • Conseil des Arts du Canada
  • Office national du Film Canadien
  • Délégation Générale du Québec - Conseil des Arts et des Lettres du Québec - Ministère de la Culture et de la Communication
  • Syndicat de la librairie française
  • ESIT
  • ISIT
  • Sorbonne Sonore
  • Les Livreurs
  • Paris Bibliothèques
  • FNAC
  • Centre des monuments nationaux
  • Festivals Le Livre sur la place (Nancy)
  • Les Mots Doubs (Besançon)
  • Le Livre sur les quais (Morge, Suisse)
  • Festival du Cinéma de Deauville
  • Office de tourisme de Vincennes
  • Direction du tourisme de Vincennes
  • Vincennes Images
  • Association des Musiques pour Adultes, Conservatoire de Vincennes
  • Adagio Paris Vincennes
  • Calligrane, papeterie d'art et de création
  • Magimix
  • Look Voyages
  • Médiathèques de Vincennes
  • De la plume à l'écran

Éditions[modifier | modifier le code]

Édition 2002[modifier | modifier le code]

La première édition du festival America s’est déroulée du 18 au 20 octobre 2002. Cette édition avait comme thème les Écrivains du Nouveau Monde. Le Festival America a proposé pour cette première édition une rencontre entre l’Ancien et le Nouveau Monde passant par la littérature, le cinéma, la musique, la danse les arts plastiques et la photographie.

L’ambition d’America pour la première édition a été de mettre en avant les liens de notre pays avec l'Amérique du Nord mais également ériger la mosaïque culturelle, vivante et dynamique de ce continent. L’Amérique du Nord est indienne, hispanique, africaine, anglo-saxonne, française et francophone. America a donc souhaité célébrer cette diversité et donner au public l’occasion de mieux connaitre et comprendre les réalités culturelles nord-américaine. 

  • Expositions :
    • Les Cubains, photographies de Robert van der Hilst ;
    • Sur la Terre des Blackfeet, photographié par Vincent Bourdon ;
    • Daughters of the Earth et Dressing up for God, photographies de Michelle Vignes ;
    • Les Inuit, vie quotidienne et spirituelle dans le Grand Nord, photographies de François Poche ;
    • El Norte, photographié par Patrick Bard ;
    • Rêveurs-de-Tonnerre, photographies de Maurice Rebeiz.
  • Concerts
    • Dans le carde des concerts d'ouverture : Polly-Esther (Folk, Rock, Jazz et blues), Michel Rivard (chanson québécoise), Zachary Richard (Blues et rock) ;
    • Laure Favre-Kahn, Œuvres pour piano de Louis-Moreau Gottschalk ;
    • Native Peoples (Musique et chant traditionnels d'Amérique) ;
    • Em'bee and the Gospel Move Singers (soul, funk, groove).

Édition 2004[modifier | modifier le code]

La deuxième édition du festival affichait l'ambition symbolique de « jeter un pont entre deux rives de l’Atlantique, entre deux continents qui ont déjà tant partagé et qui ont encore à apprendre l’un de l’autre ». À quinze jours des élections présidentielles aux États-Unis, les débats thématiques ont été cette année-là brûlants. Les écrivains Diane Johnson, Michael Turner et Michael Cunningham se sont notamment retrouvés autour de la question : « Quel président pour les États-Unis ? »

Édition 2006[modifier | modifier le code]

Le Festival America 2006 s'est concentré sur le Canada et la région québécoise, en invitant vingt-cinq écrivains canadiens sur une cinquantaine au total.

  • Expositions :
    • Montréal, un parfum d'îles, et Les Inuit, photographies de François Poche et textes de Louis Caron ;
    • Life..., du photographe Vincent Verhaeren.

Édition 2008[modifier | modifier le code]

Le Festival America 2008, qui s'est déroulé du 26 au 28 septembre, avait pour thème « L'Amérique-Monde » et invitait cinquante-trois écrivains « qui prennent la dimension de la planète et en saisissent les contours ». Une importante partie d'entre eux ne sont pas nés en Amérique du Nord et portent une double ou triple culture.

Édition 2010[modifier | modifier le code]

L'édition 2010 s'est tenue du 23 au 26 septembre avec pour thème « La Ville » et une soixantaine d'écrivains se sont rassemblés autour de ce sujet, en partageant avec le public les liens privilégiés qu'ils entretiennent avec leur ville des États-Unis, du Canada, de Cuba, d'Haïti et du Mexique.

Pour cette édition les lectures ont été assurées par des comédiens français et non par les auteurs eux-mêmes : Sylvie Testud, François Cluzet, Irène Jacob, Thierry Frémont ou encore Isaach de Bankolé ont participé. Un salon Jeunesse et BD a également été créé.

  • Expositions :
    • Vintage America, par la photographe Patricia de Gorostarzu ;
    • The City Out My Window, dessins de Matteo Pericoli ;
    • Road Street Trips, photographies de Marie Mons ;
    • Manhattan Dream, New York : la cité rêvée, toiles de Nathalie Lemaître ;
    • L'Amérique du Nord, collections du service historique de la défense ;
    • Conversation avec Edward S.Curtis, photographies de Jeff Thomas.
  • Concerts:
    • Samian et Michel Rivard, pour la nuit québécoise ;
    • Joseph Edgar et Dan Frechette, pour la nuit canadienne ;
    • Cuarteto Latinoamericano : Joe Hurley, Willy Vlautin, Cattle Call, City Blues.

Édition 2012[modifier | modifier le code]

L'Édition 2012, qui s'est déroulée du 20 au 23 septembre, a invité à voyager sur l'ensemble du continent Américain, allant du Canada à l'Argentine et de l'Amérique du Nord à celle du Sud. Ils étaient 74 auteurs (de romans, de nouvelles, parfois de scénario) originaires de treize pays des Amériques, à venir rencontrer leur public lors de débats, rencontres, ateliers d’écriture ou de traduction.

  • Expositions :
    • Sur la terre des Blackfeets, photographies de Vincent Bourdon ;
    • Sortir de la longue nuit, Indiens d'Amérique Latine, photographies de Patrick Bard ;
    • Conversation avec Edward S. Curtis, photographié par Jeff Thomas ;
    • Seris : au-delà du Folklore, photographie de Franck Courtel ;
    • Les Inuits, vie quotidienne et spirituelle dans le Grand Nord, photographié par François Poche ;
    • La reconquête par les arts visuels, les maîtres de l'art amérindien contemporain (Canada, États-Unis), Galerie Orenda, Joëlle et Nicolas Rostkowski ;
    • Rêveurs-de-Tonnerre, À la rencontre des Sioux Lakotas, photographié par Maurice Rebeix ;
    • Lumières du Sud, Portraits d'écrivains latino-américains, photographie de Daniel Mordzinski.
  • Concerts :
    • The Boyz et Llapaku, L'Amérique indienne (chanteurs traditionnels issus de réserves indiennes) ;
    • Pink Turtle (pop musique) ;
    • Les chants du Mayflower - Creation, Ensemble Phoenix Munich - Joel Frederiksen (chanteurs traditionnels amérindiens).

Édition 2014[modifier | modifier le code]

L’édition 2014 s'est tenue du 11 au 14 septembre[3] avait pour thème « France/Amérique : une relation ancienne... Un lien vivant ». Elle avait également pour spécificité de se tourner vers la France, sa culture et ses nombreux écrivains. Pas moins de soixante-trois auteurs américains et quarante auteurs français ont été accueillis cette année-là.

  • Expositions :
    • My Wester Dream, photographies de Jean-Luc Bertini ;
    • Montréal / New York : Aller-Retour, par le photographe Julien Coquentin ;
    • American States of Mind, photographies de Eva E. Davier ;
    • Vincennes Images découvre l'Amérique, photographies par les membres du club photo Vincennes images ;
    • Regard sur New York, dessins et photographies de Laure Fissore.
  • Films projetés :
    • Affaires de cœur, de Catherine Berge ;
    • Winter in the blood, réalisé par Alex et Andrew Smith ;
    • La Louisiane d'aujourd'hui : vivre en deux langues, courts-métrages de Helgi Piccinin ;
    • Le grand Jack, docufiction de Herménégilde Chiasson ;
    • Margaret Atwood : Once in august, documentaire de Michael Rubbo ;
    • Dans le cadre de la Masterclass : Winter in the blood, De rouille et d'os et Last Days of Summer ;
    • Wapikoni mobile : 10 ans déjà, courts-métrages ;
    • Tintamarre - La piste acadie en Amérique, Mitchif, l'esprit de riel et de dumont, Congo square, lieu sacré des houmas, Marron, la piste créole en Amérique, documentaires de André Gladu ;
    • Dirty paradise, documentaire de Daniel Schweizer ;
    • Kanata, l'héritage des enfants d'Aataentsic, documentaire de René Siouï Labelle.
  • Concert :
  • Spectacle :
    • Le Chemin des âmes (récit théâtralisé), spectacle de Jean-Claude Botton.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Festival «America», rendez-vous littéraire incontournable », RFI,‎ (consulté le 9 mai 2016).
  2. « Festival America : 36 000 visiteurs ont vécu le rêve américain », sur Metronews,‎ (consulté le 9 mai 2016).
  3. Souen Léger, « Le festival America 2014 célèbrera la francophonie », sur Livres-Hebdo,‎ (consulté le 6 septembre 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]