Fesques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fesques
Mairie.
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Dieppe
Canton Neufchâtel-en-Bray
Intercommunalité Pays Neufchâtelois
Maire
Mandat
Antoine Cocagne
2014-2020
Code postal 76270
Code commune 76262
Démographie
Gentilé Fesquois
Population
municipale
128 hab. (2014 en augmentation de 2,4 % par rapport à 2009)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 47′ 26″ nord, 1° 28′ 39″ est
Altitude Min. 97 m
Max. 223 m
Superficie 8,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Fesques

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Fesques

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fesques

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fesques

Fesques est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime, en Normandie (anc. Haute-Normandie).

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette petite commune rurale est traversée par l'Eaulne. Par ailleurs, l'autoroute A28 partage son territoire par le milieu, la route départementale 36 lui étant pratiquement perpendiculaire.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Du latin fiscus au sens de « trésor de l'État », a évolué pour désigner un domaine royal et plus tard, un domaine appartenant à l'église.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le sanctuaire celtique du Mont du Val aux Moines, établi sur un espace de 12 hectares, est daté, par les archéologues, des IIIe et IIe siècles av. J.-C.[1]

Au val des Moines, on a découvert des monnaies, des boucles, des épingles et des anneaux datant de l'époque romaine.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1902   Tréhet    
mars 2001 en cours
(au avril 2014)
Antoine Cocagne    

Démographie[modifier | modifier le code]

La commune comptait 69 feux en 1789[2].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2014, la commune comptait 128 habitants[Note 1], en augmentation de 2,4 % par rapport à 2009 (Seine-Maritime : +0,48 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
278 312 179 336 302 321 319 347 332
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
309 328 321 307 306 302 289 287 285
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
254 248 226 227 244 197 215 219 200
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
195 175 150 142 147 127 120 130 128
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Martin a été bâtie au XIIe siècle. Elle est ensuite confiée à Hugues d'Amiens, archevêque de Rouen. Au XVIe siècle, la construction du chœur permet de l'agrandir.
  • Le marais de Fesques est un site protégé. Il est géré par le conservatoire des sites naturels et présente un intérêt faunistique et floristique particulier[7].
  • L'ancienne demeure de la comtesse de Biencourt.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Collectif. Le sanctuaire de Fesques, CRADC, 1997
  2. Partie histoire de la page communale sur le site de la communauté de communes
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  7. Page communale sur le site de la communauté de communes