Ferrovial

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une entreprise
Cet article est une ébauche concernant une entreprise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant sujet à controverse, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les critères qui le rendent admissible.

Ferrovial, S.A.
logo de Ferrovial, S.A.
Création 1952
Forme juridique Société anonyme
Slogan Infraestructuras inteligentes
Siège social Drapeau d'Espagne Madrid (Espagne)
Direction Rafael del Pino Calvo-Sotelo
Filiales Cintra
Effectif 61 587 (2013)
Site web http://www.ferrovial.com
Chiffre d’affaires 8,989 milliards EUR (2005)

Grupo Ferrovial, S.A. (BMAD : FER), fondée en 1952, est une entreprise espagnole du secteur des transports cotée à l'Ibex 35.

Historique[modifier | modifier le code]

Le , Rafael del Pino y Moreno fonde Ferrovia dans un grenier situé dans le centre de Madrid (à côté de l'église Saint-Jérôme-le-Royal), une entreprise spécialisée dans les transports ferroviaires, à l'occasion d'un contrat avec Renfe. Durant les années 1960, le groupe se diversifie dans la construction de routes, de ponts, et d'immeubles. Dans les années 1970, le groupe s'étend à l'international, et s'installe en Libye, au Mexique, au Brésil et au Paraguay[1].

En 1992, Rafael del Pino Calvo-Sotelo devient PDG du groupe[1].

En juin 2006, Ferrovial opère une OPA sur BAA Limited, plus grand opérateur d'aéroports en Grande-Bretagne, pour £10.3 milliard[2], puis en octobre 2009, Ferrovial revend l'aéroport de Londres-Gatwick (détenu via BAA Limited) pour €1,6 milliard[3]. En décembre 2006, Ferrovial vend l'ensemble de ses actifs immobilier au groupe Habitat Grupo Empresarial pour €2,2 milliard, et prend en échange 20% du groupe acquéreur pour €125 millions[4].

En septembre 2008, Ferrovial cède l'aéroport international de Belfast à ABN AMRO pour £132,5 millions[5].

En 2009, Ferrovial fusionne avec sa filiale Concessions Cintra[6],[7].

En 2010, Ferrovial vend le sous-traitant aérien Swissport au fond français PAI partners pour €888 millions[8],[9]. En août 2010, Ferrovial est accusée d'avoir versé des commissions illégales au parti Convergence démocratique de Catalogne pour l'obtention d'un contrat de rénovation du palais de la musique catalane[10]

En , Ferrovial fait une OPA sur Transfield Services, qui gère certains centres offshore controversés de détention de demandeurs d'asile dans les îles de Nauru et l'île de Manus, qui est rejetée par Transfield[11]. Le même mois, Ferrovial s'allie à l'australien Macquarie pour racheter les aéroports de Glasgow, d'Aberdeen, et de Southampton au groupe Heathrow Airport Holdings dont Ferrovia détient également 25% des parts[12].

En mai 2015, Ferrovial inaugure à Annaba (Algérie) l'usine Cital d'assemblage et de maintenance de tramways[13]. En août 2015, un accord est signé avec le russe Uralgonzavod pour doubler la capacité de production de l'usine Cital et y produire également des wagons-citernes, des bulldozers, et d'autres engins de construction[14].

En décembre 2015, Ferrovial s'allie avec le français Meridiam pour répondre à l'appel d'offres sur les aéroports de Nice-Côte d'Azur et de Lyon-Saint-Exupéry[15],[16].

Activités[modifier | modifier le code]

Siège de l'entreprise à Madrid.

Ferrovial est un des leaders mondiaux d'opérateur d'infrastructures et de services municipaux. Le groupe emploie en 2016 74000 employés et s'est implanté das 15 pays. L'activité de Ferrovial se déploie dans quatre secteurs différents[17] :

  • Services de maintenance des voiries, des espaces urbains, des infrastructures
  • Promotion, investissement et gestion d'autoroutes privées
  • Ingénierie civile, design et construction d'infrastructures immobilières
  • Gestion d'aéroports

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Company history », sur Ferrovial.com (consulté le 8 avril 2016)
  2. (en) « BAA agrees to Ferrovial takeover », sur Bbc.co.uk,‎ (consulté le 15 avril 2016)
  3. (es) « Ferrovial vende el aeropuerto de Gatwick por 1.659 millones », sur Elpais.com,‎ (consulté le 14 avril 2016)
  4. (es) « Ferrovial vende su división inmobiliaria a Habitat por 2.200 millones », sur Elpais.com,‎ (consulté le 15 avril 2016)
  5. (en) Mark Mulligan, « Ferrovial agrees to sell Belfast City Airport », sur Ft.com,‎ (consulté le 15 avril 2016)
  6. Le Moniteur N°5533 du 11 décembre 2009
  7. (es) « Ferrovial aprueba la fusión con su filial Cintra », sur Libertaddigital.com,‎ (consulté le 14 avril 2016)
  8. (en) Martin Arnold, « Ferrovial sells Swissport to private equity firm », sur Ft.com,‎ (consulté le 14 avril 2016)
  9. David Roman, Pablo Dominguez, « Ferrovial Sells Swissport for $908 Million », sur Wsj.com,‎ (consulté le 15 avril 2016)
  10. (es) Lluis Pellicer, « Ferrovial pagó comisiones ilegales a Convergència a cambio de obra pública », sur Elpais.com,‎ (consulté le 14 avril 2016)
  11. « Ferrovial: Broadspectrum refuse une nouvelle offre de rachat », sur Lefigaro.fr,‎ (consulté le 8 avril 2016)
  12. (en) « Ferrovial and Macquarie take over 3 UK airports », sur Ft.com,‎ (consulté le 8 avril 2016)
  13. « Ferrovial : Algérie-Inauguration de l'usine d'assemblage de tramway à Annaba en présence de Laurent Fabius », sur Zonebourse.com,‎ (consulté le 8 avril 2016)
  14. « Ferrovial : Algérie-Russie : Une usine de fabrication de wagons et de bulldozers Uralgonzavod à Annaba », sur Zonebourse.com,‎ (consulté le 8 avril 2016)
  15. « Ferrovial allié à Meridiam pour les aéroports de Nice et Lyon », sur Capital.fr,‎ (consulté le 8 avril 2016)
  16. « Meridiam-Ferrovial Airports confirme son intérêt pour l'Aéroport de Lyon-Saint Exupéry », sur Info-economique.com,‎ (consulté le 8 avril 2016)
  17. « Company, about us », sur Ferrovial.com (consulté le 8 avril 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]