Fernando Pereira (photographe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Fernando Pereira (1950-1985))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pereira et Fernando Pereira.
Fernando Pereira
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 35 ans)
AucklandVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Fernando Pereira est un photographe indépendant néerlandais d’origine portugaise, né à Chaves (Portugal) le et mort noyé dans le port d’Auckland (Nouvelle-Zélande) le dans une opération organisée par les services secrets français destinée à couler le Rainbow Warrior, bateau de Greenpeace.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pereira avait quitté son pays, le Portugal, au milieu des années 1970 pour échapper à la conscription et ne pas participer aux guerres coloniales en Afrique. Il s'est expatrié aux Pays-Bas, où il a rejoint Greenpeace pour utiliser ses qualités de photographe à des fins politiques. Il était marié à une ressortissante hollandaise et avait deux enfants, Marelle et Paul[1].

Il était parti avec Greenpeace pour une mission de six mois sur le Rainbow Warrior comme photographe. Il est mort noyé quand deux explosions ont transpercé la coque du navire dans le port d’Auckland. Le reste de l’équipage avait pu se mettre en sécurité, mais lui était reparti chercher son matériel. Pereira venait tout juste de célébrer son 35e anniversaire dans l'atoll de Rongelap des Îles Marshall avec l'équipage du Rainbow Warrior. Il prévoyait d'aller à Moruroa pour montrer au monde des photos des essais nucléaires français. Deux membres des services secrets français, Dominique Prieur et Alain Mafart, sont reconnus coupables d'homicide involontaire par une cour de Nouvelle-Zélande. Ils ont été condamnés à dix ans de prison et ont été détenus en Polynésie deux ans. Fernando Pereira est depuis un martyr pour Greenpeace et ses sympathisants.

Photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Tod eines Aktivisten » sur greenpeace.de

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :