Fernando Flores

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Flores.
Fernando Flores en 2009.

Carlos Fernando Flores Labra, né le 9 janvier 1943 à Talca (Chili), est un ingénieur, entrepreneur et homme politique chilien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Salvador Allende est élu président en 1970. Haut fonctionnaire, Fernando Flores, âgé de 28 ans, nommé par le président à l'Agence nationale du développement, une structure technocratique qui administre les entreprises nationalisées, contacte le théoricien britannique Stafford Beer afin de lancer le projet Cybersyn, visant à créer une économie planifiée contrôlée par ordinateur en temps réel[1].

Fernando Flores est par la suite nommée ministre de l'Économie. Après le coup d'État de 1973, il est incarcéré. En 1976, il est libéré de prison grâce à une campagne d'Amnesty International et s'exile en Californie. À l'université de Berkeley, il étudie le philosophe Martin Heidegger et le linguiste John Langshaw Austin et rédige une thèse sur les communications commerciales. Il devient ensuite consultant et entrepreneur en technologies. Au début des années 1980, Werner Erhard est l'un de ses soutiens[1].

Entre 2001 et 2009, il est sénateur de l'Arica et Parinacota. En 2010, il est nommé par le président Sebastián Piñera à la tête du Conseil national de l'innovation pour la compétitivité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Evgeny Morozov, « La machine à gouverner », Vanity Fair n°19, janvier 2015, pages 100-109.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Building Trust: In Business, Politics, Relationships, and Life (auteur)
  • Understanding Computers and Cognition : A New Foundation for Design (avec Terry Winograd) (co-auteur)
  • Disclosing New Worlds : Entrepreneurship, Democratic Action, and the Cultivation of Solidarity (co-auteur, avec Charles Spinosa et Hubert Dreyfus)
  • Beyond Calculation: The Next Fifty Years, numéro spécial de Communications of the ACM (contributeur)