Fernande Volral

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fernande Volral
Description de l'image Fernande Volral.jpg.
Naissance
Champigneulles
Décès
Wolfenbüttel
Nationalité Drapeau : Belgique Belge
Pays de résidence Belgique
Autres activités

Fernande Volral, née à Champigneulles en France, le et morte exécutée à Wolfenbüttel le , est une résistante belge de la Seconde Guerre mondiale[1].

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Fernande Volral nait à Champigneulles près de Nancy, le . Dans les années 1930, la famille part s'installer à Charleroi. Le , elle se marie à Jette, le couple s'y installe[Note 1]. Elle exerce alors la profession de modiste. En 1941, elle rencontre Raoul Baligand, le commandant national des Partisans armés qui lui confie des tâches d'agent de liaison. En 1942, elle fait partie du groupe dit du 10 de la rue de la perle de Molenbeek-Saint-Jean rattaché au Front de l'indépendance. Fin 1942, elle dirige d'audacieux sabotages[2].

Plaque apposée à l'avenue des Alliés à Charleroi.

Le , sur dénonciation, elle est arrêtée à son domicile[Note 2]. Armée, elle tente de s'échapper et blesse l'un des deux policiers allemands venus l'appréhender. Elle est emmenée à la prison de Saint-Gilles. Le , elle est déportée en Allemagne pour être détenue à la prison de Leer en attendant son jugement par le Volksgerichtshof. Elle sera jugée le , le même jour que Marguerite Bervoets. Les deux femmes à dater de ce jour partageront le même destin. Condamnées à mort, elles sont transférées à Wolfenbüttel. Elles y seront décapitées à la hache le .

Reconnaissances[modifier | modifier le code]

  • En 1955, la commune de Jette donne son nom à une rue.
  • Une plaque commémorative est placée Avenue des Alliés à Charleroi en 2003.
  • Une rue porte son nom à Charleroi depuis août 2020[3]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Rue Stanislas Legrelle, 50 à Jette
  2. Certaines sources disent lors d'une opération

Références[modifier | modifier le code]

  1. Suzanne van Rokeghem, Jacqueline Aubenas, Jeanne Vercheval-Vervoort, Des femmes dans l'histoire en Belgique, depuis 1830, Luc Pire éditions, 2006, 303 p.
  2. Musée national de la Résistance, Front de l'indépendance, Femmes dans la Résistance, Musée national de la Résistance, 1985, 120 p.
  3. https://www.charleroi.be/assets/files/conseil-2020/20-08-30/PV-31-aout-2020.pdf

Liens externes[modifier | modifier le code]