Fernand Verhesen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fernand Verhesen
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 95 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Distinction

Fernand Verhesen, né à Bruxelles le 3 mai 1913 et mort le 20 avril 2009, est un poète belge[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de philologie romane à l'Université Libre de Bruxelles, il commence une carrière d'enseignant en 1937 à l'École Moyenne C (devenue depuis l'Athénée Adolphe Max) et, parallèlement, il enseigne la langue et la littérature espagnoles à l'U.L.B.

Plus tard, il enseigne également pendant un an les langue et littérature françaises à l'Université Columbia de New York. Il fonde en 1939 Les Cahiers nouveaux de France et de Belgique.

En 1954, il crée le Centre international d'études poétiques et publie, en 1955, le Courrier du CIEP. En 1949, il fonde sa maison d'éditions Le Cormier dont le catalogue comportera plus de 130 ouvrages En 1973, il est élu à l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, succédant à Paul-Henri Spaak au fauteuil 21. Egalement traducteur d'espagnol, on lui doit la version française du recueil de la poétesse argentine Alejandra Pizarnik, Où l'avide environne (éd. Le Cormier, 1974).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques De Decker, « Fernand Verhesen, créateur et initiateur », sur Le Soir : jour après jour, (consulté le 6 novembre 2012)