Fernand Valat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fernand Valat
Fonctions
Conseiller général
Canton d'Alès-Est (d)
-
Gaston Castang (d)
Maire d’Alès (d)
Député
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
École normale de Nîmes (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Parti politique

Fernand Valat est un homme politique français né le à Nîmes (Gard) et mort le à Saint-Sébastien-d'Aigrefeuille (Gard)

Instituteur très engagé dans les luttes syndicales, il est élu maire communiste d'Alès et conseiller général en 1925. Il est élu député du Gard en 1936. Le 17 octobre 1939, après le pacte germano-soviétique, il quitte le groupe communiste et rejoint l'Union populaire française. Le 10 juillet 1940, il vote les pleins pouvoirs au maréchal Pétain.

Membre du Parti ouvrier et paysan français, dont il est le trésorier, il est réticent à s'engager dans la Collaboration. Ayant pris contact avec la Résistance, il est arrêté par les Allemands en juillet 1944 et emprisonné à la prison des Petites-Beaumettes à Marseille. Il est libéré le 18 août 1944 par l’armée de De Lattre de Tassigny. Arrêté le 22 août 1944 par les Francs-tireurs et partisans, il est jugé à la hâte pour faits de collaboration et condamné à mort. Il est fusillé le 25 août 1944 [1].

Sources[modifier | modifier le code]

  • « Fernand Valat », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire biographique, mouvement ouvrier, mouvement social, t. 12, Éditions de l'Atelier, (lire en ligne), « VALAT Fernand » et Franck Liaigre et Sylvain Boulouque, Les Listes noires du PCF, Calmann-Lévy, , 264 p. (ISBN 978-2-7021-4771-9 et 2-7021-4771-2, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]