Fernand Maurette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maurette.
Fernand Maurette
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 58 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Conjoint

Fernand Maurette est un géographe, sociologue et économiste français né le 1er novembre 1878 et mort le 1er août 1937 à Genève.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fernand Maurette entra à l'École normale supérieure de Paris en 1900 et obtint l'agrégation d'histoire-géographie en 1903.

Ses centres d'intérêt furent nombreux (Afrique subsaharienne, géographie industrielle…). Il collabora longtemps aux Annales de géographie.

Il publia avec son collègue Gallouédec une série de manuels de géographie et un atlas de 250 cartes.

En 1910, l'École normale supérieure le chargea de la préparation aux concours des Affaires étrangères. Sa réputation d'expert géographe fut reconnue.

Peu après, il s'installa à Genève pour y travailler dans le domaine de la "géographie économique et sociale". Néanmoins il retournait régulièrement à Paris.

En 1915, installé à Genève depuis quelques années et marié à Marie-Thérèse Dupuy connue sous le nom de Marie-Thérèse Maurette pédagogue à Genève, dont il eut trois enfants, Florence, Paul, et Marc Maurette, qui devint un réalisateur de cinéma.

En 1924, le directeur du Bureau international du travail, Albert Thomas, le nomma à la Direction de la division des recherches du BIT à Genève, à la suite de la démission du statisticien américain Royal Meeker.

En 1935, après la mort d'Albert Thomas (survenue en 1932), il fut appelé à l'une des sous-direction de l'Organisation Internationale du Travail.

En 1937, le gouvernement français l'appela à Paris pour siéger au Conseil National Économique. Il fut chargé de dossiers économiques et sociaux en rapport avec les nouvelles lois du travail votées lors du Front populaire. Il mourut subitement le 1er août 1937 à Genève. C'est sa collègue, Marguerite Thibert, responsable des questions féminines au BIT à Genève, qui rédigera sa nécrologie[1].

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Mission scientifique Du Bourg de Bozas: De la mer Rouge à l'Atlantique, à travers l'Afrique tropicale (octobre 1900-mai 1903) Carnets de route de Fernand Maurette et Pierre Marie Robert Du Bourg de Bozas, éditions F.R. de Rudeval, 1906
  • L'Allemagne boycottée ne peut vivre sans les produits alimentaires: les matières premières, les navires marchands des alliés", éditions Hachette, Paris : 1918
  • Les grands marchés de matières premières, Paris, Armand Colin, 1922, 198 p. (nombreuses rééditions).
  • Pour comprendre les paysages de la France, éditions hachette, Paris : 1926
  • Géographie de la France, éditions Hachette, Paris : 1927
  • Atlas pratique, éditions Hachette, Paris : 1929
  • Tour du Pacifique, éditions Hachette, Paris : 1934
  • La Société des nations et le problème des matières premières, Revue Politique étrangère, numéro 3, 1937
  • Afrique équatoriale, orientale et australe, Paris, Hachette, Géographie universelle publiée sous la direction de Paul Vidal de La Blache et Lucien Gallois, tome 12, 1938, 398 p.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Roland Carrupt, Fernand Maurette (1878-1937), de la géographie économique à l'expertise internationale, in Pascal Clerc (dir.), Marie-Claire Robic (dir.), Des géographes hors-les-murs ? Itinéraires dans un Monde en mouvement (1900-1940), L'Harmattan, 2015, p. 69-107. (ISBN 978-2-343-07227-2)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]