Fernand Jacquemotte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jacquemotte.
Fernand Jacquemotte
Fonctions
Parlementaire belge
Chambre des représentants
Député
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Saint-Gilles
Date de décès
Lieu de décès Moscou
Parti politique Parti communiste de Belgique
Conjoint Fanny Beznos
Résidence Thuin

Fernand Albert Jacquemotte , né à Saint-Gilles, le et mort à Moscou, le , est un homme politique bruxellois, membre du Parti communiste de Belgique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fernand Jacquemotte est le fils de Charles et Emma Jacquemotte et le neveu de Joseph Jacquemotte. Apprenti-tailleur puis employé commercial, Fernand Jacquemotte rejoint très vite, comme l’ensemble de sa famille, le PCB. Il est notamment actif au sein du Secours rouge international et du Secours ouvrier international et du Comité mondial des amis de l’URSS où il est instructeur pour les pays latins.

En 1929, il est candidat du PCB aux élections provinciales, la même année il épouse Fanny Beznos, née en 1907 dans un faubourg de Chișinău en Bessarabie russe (actuellement en Moldavie), militante communiste française issue d’une famille juive. Avec son épouse, il prend part notamment au Congrès mondial contre la guerre impérialiste et pour la défense de l’URSS (dit mouvement Amsterdam-Pleyel) qui eut lieu à Amsterdam du 27 au .

Fernand Jacquemotte est ensuite le fondateur et le dirigeant principal des Amis de l’Union soviétique en Belgique, son épouse étant secrétaire de l’Union des Femmes contre la guerre impérialiste.

Arrêté le , il est détenu au Fort de Huy où il va être le compagnon d’infortune de Julien Lahaut. Tous les deux seront déportés au camp de concentration de Neuengamme puis en au camp de concentration de Mauthausen. « L'effroyable voyage fut long à souhait. Enchaînés l'un à l'autre, les quatre compagnons quittèrent Neuengamme à pied. Ils furent transférés de Hambourg I, de là à Hambourg II. Puis à Hanovre. De Hanovre ils allèrent à Halle et de Halle à Weimar. On les enferma à la prison de Prague. D'où, après un arrêt à la prison de Linz, ils gagnèrent le camp de Mauthausen

Rentré des camps de la mort, Fernand Jacquemotte apprend que son épouse Fanny fut d’abord déportée à Ravensbrück puis fut transférée à Auschwitz-Birkenau où elle fut « exterminée » en tant que juive.

Membre du comité central du PCB, Fernand Jacquemotte est élu député de l’arrondissement de Thuin en 1946, il est réélu en 1949 mais ne le sera plus à partir des élections législatives de 1950.

Jusqu’à son décès, Fernand Jacquemotte consacrera l’essentiel de son action et de son énergie à la direction des Amitiés belgo-soviétiques qui furent créées au lendemain de la libération.

Sous le pseudonyme de Fernand Jack, Fernand Jacquemotte fut, dans sa jeunesse, chanteur à « La Vache enragée », cabaret de Montmartre.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Site du Centre des Archives communistes en Belgique (CArCoB)

Bob Claessens : « Julien Lahaut. Une vie au service du peuple », Bruxelles, Société Populaire d'Édition, 1950

Henri Borlant « Merci d’avoir survécu », éditions du seuil, Paris 2011