Fernand Dumas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fernand Dumas
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
LocarnoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Enfant

Fernand Dumas, né le à Moudon, et mort le à Locarno, est un architecte suisse, actif tout particulièrement en Suisse romande, dans les cantons de Fribourg, Vaud, Berne et du Valais. Son style se situe entre l'architecture néoclassique et le modernisme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fernand Dumas, architecte SIA sans diplôme, s’est formé au Technicum de Fribourg et à Munich. Sa carrière de constructeur d’églises commence à Sommentier, où il élève en 1918-1919 la chapelle Sainte-Anne. Il ouvre en 1922 son propre bureau d’architecture à Romont et est particulièrement connu comme constructeur de nombreuses églises catholiques, par exemple, à Fribourg, Saint-Pierre (1924) et Christ-Roi (1951-1954, selon un projet de Denis Honegger, à Echarlens (1922-1923), à Orsonnens (1935-1936), ou à Mézières (1937-1938). Dans le canton de Vaud, on lui doit les chapelles catholiques de Lutry (1929-1930) et La Sarraz (1930-1931), ou encore la transformation de la Basilique Notre-Dame du Valentin (1932-1933)[1].

Fernand Dumas est le cofondateur, avec Alexandre Cingria, du groupe de Saint-Luc et de St-Maurice (section romande), dont il est l’architecte le plus actif. Comme les autres artistes de ce groupe, il considère comme une nécessité l’intégration des arts dans l'architecture et le renouveau de l’art religieux, qu’il veut plus proche de la modernité et des fidèles[2].

Il a été longtemps considéré comme l'un des trois maîtres de l'architecture religieuse moderne en Suisse, avec le Genevois Adolphe Guyonnet et Karl Moser de Zurich[2].

Sources[modifier | modifier le code]

  • Fonds : Fernand Dumas (1868; 1919-1962). Cote : Acm-EPFL 0018, Fernand Dumas. Lausanne : Archives de la construction moderne – EPFL (présentation en ligne).
  • Fonds : Fernand Dumas et Denis Honegger (1933-1952). Cote : Acm-EPFL 0020, Fernand Dumas et Denis Honegger. Lausanne : Archives de la construction moderne – EPFL (présentation en ligne).
  • Fonds : Pierre Dumas (1944-1973). Cote : Acm-EPFL 0021, Pierre Dumas. Lausanne : Archives de la construction moderne – EPFL (présentation en ligne).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Isabelle Rucki, Dorothee Huber (ed.) (trad. de l'italien), Architektenlexikon der Schweiz : 19./20. Jahrhundert, Basel/Boston/Berlin, Birkhäuser Verlag, , 614 p. (ISBN 3-7643-5261-2), p. 152.
  • Aloys Lauper, « Nova et vetera. Fernand Dumas bâtisseur d’églises », Patrimoine fribourgeois, no 5,‎ , p. 17-32.
  • [Aloys Lauper], « L’architecture relieuse de Fernand Dumas [liste de ses oeuvres] », Patrimoine fribourgeois, no 5,‎ , p. 57-60.
  • Le groupe de Saint-Luc (numéro spécial de Patrimoine fribourgeois, 5, octobre 1995, 60 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. [Aloys Lauper], « L’architecture relieuse de Fernand Dumas [liste de ses œuvres] », Patrimoine fribourgeois, no 5,‎ , p. 57-60.
  2. a et b Aloys Lauper, « Nova et vetera. Fernand Dumas bâtisseur d’églises », Patrimoine fribourgeois, no 5,‎ , p. 17-32.