Fermín Aguayo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant espagnol
Cet article est une ébauche concernant un peintre espagnol.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aguayo.
Fermín Aguayo
Defaut 2.svg
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 51 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité

Fermín Aguayo, né le à Sotillo de la Ribera dans la province de Burgos (Espagne), et mort le à Paris, est un peintre espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a vécu toute sa vie à Saragosse dès 1936. Fermín Aguayo est un peintre de l'abstraction. Sa peinture, qui s'apparentait au départ au cubisme, a évolué peu à peu vers la figuration.

Le musée Reina Sofía de Madrid lui a consacré une importante rétrospective en 2005.

Fermín Aguayo est inhumé dans la 17e division du cimetière parisien de Bagneux (Hauts-de-Seine).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Esteban, Aguayo ou l'ambiguïté du réel, Galerie Jeanne Bucher, Paris, 1970, repris dans C. Esteban, L'Immédiat et l'Inaccessible, Galilée, 1978.
  • Claude Esteban, L'impatience et l'obscur, Galerie Jeanne Bucher, Paris, 1974, repris dans C. Esteban, Traces, figures, traversées, Galilée, 1985.
  • Jean-François Jaeger, Fermín Aguayo, Galerie Jeanne Bucher, Paris, 2000.
  • Aguayo, textes de José Uriel, Jean-Louis Arnaud, Concepción Lomba Serrano, Juan Manuel Bonet, Anne de Staël, Jean-François Jaeger, Virginie Duval, et un entretien d'Aguayo avec Claude Esteban, Éditions Cercle d'art, 2004.
  • Fermín Aguayo. Exposición antológica, catalogue de l'exposition du Musée Reina Sofía, Madrid, 2005.

Liens externes[modifier | modifier le code]