Ferhat Mehenni

Cette page est concernée par la règle R3R
Cette page est en semi-protection longue.
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ferhat Mehenni

ⴼⴻⵔⵃⴰⵜ ⵎⵀⴻⵏⵏⵉ
فرحات مهني

Illustration.
Ferhat Mehenni en 2011.
Fonctions
Président de l'ANAVAD (gouvernement provisoire kabyle)
En fonction depuis le
(13 ans et 6 mois)
Président du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie

(10 ans, 3 mois et 15 jours)
Successeur Bouaziz Ait Chebib
Biographie
Date de naissance (72 ans)
Lieu de naissance Illoula Oumalou, Kabylie (Algérie)
Parti politique MCB, RCD (1989-1997) puis MAK
Diplômé de Université d'Alger
Profession chanteur et homme politique
Résidence France

Ferhat Mehenni, dit Ferhat Imazighen Imula, (en arabe⁣ : فرحات مهني, en kabyle : Ferḥat Imaziɣen Imula; en tifinagh: ⴼⴻⵔⵃⴰⵜ ⵎⵀⴻⵏⵏⵉ) né le à Illoula Oumalou en Kabylie (Algérie), est un homme politique, écrivain, chanteur, musicien, auteur-compositeur-interprète algérien d'expression kabyle. Il est l’un des membres fondateurs du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie, mouvement qui revendique le droit du peuple kabyle à disposer de lui-même[1].

Depuis le , le président du gouvernement provisoire kabyle a su imposer une politique de lutte pacifique pour l'autodétermination du peuple kabyle.

Le 26 août 2021, l'Algérie a émis un mandat d'arrêt international à l'encontre de Ferhat Mehenni sans qu'aucune chancellerie n'en tienne compte[2].

Le drapeau kabyle
Le Drapeau du MAK, choisi lors d'un vote organisé avec le Gouvernement provisoire MAK[3].

Le 14 novembre 2022, il est condamné par contumace à la prison à perpétuité par un tribunal d’Alger.

Biographie

Le printemps berbère

En avril 1980, il est l'un des artisans du printemps berbère de Tizi Ouzou. Arrêté le 16[Quand ?][4].

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie

En novembre 1988, il lance avec trois de ses camarades, Mustapha Bacha, Mokrane Ait Larbi et Saïd Saadi, un appel à la tenue des assises culturelles amazigh (berbères) les 10 - 11 février 1989, à l'issue desquelles est proclamée la formation du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD)[5].

Il est le principal artisan du boycott scolaire déclenché en par le MCB[6] qui aboutit, une année plus tard, à la mise sur pied par le pouvoir algérien d'un Haut Commissariat à l'Amazighité.[réf. nécessaire]

Ferhat Mehenni est un passager de l'Airbus d'Air France détourné en décembre 1994 par des membres du GIA et en sortira traumatisé.[réf. nécessaire]

Il publie en 2015 aux éditions Michalon, Noël en otage[7].

Le Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie

En 2001, à la suite des violentes émeutes qui ont éclaté en Kabylie avril 2001 et avril 2002 (Printemps noir), il prôna comme solution à la sortie de crise dans laquelle se débat depuis l'indépendance de l'Algérie, l'autonomie régionale. À cet effet, il a fondé le Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK) au terme d'une réunion dans la commune de Makouda en Kabylie le [6]. L'assassinat de son fils aîné Ameziane, le à Paris, qui n'a toujours pas été élucidé est selon lui très probablement lié à son engagement autonomiste[8].

Dans un communiqué publié le , Ferhat Mehenni, annonce qu’il est la cible d’un mandat d’amener. Cette décision est prise par un juge d’instruction quand celui-ci demande aux forces de l’ordre de lui présenter une personne mise en examen, y compris par la force. Ferhat Mehenni cite un article d’Algérie News du 16 mars. D’après ses dires, la justice aurait été saisie par les autorités locales à Tubirett (Bouira, une ville au sud-ouest de la Kabylie) au sujet d’une marche étudiante du attribuée au MAK[9].

Le 14 novembre 2022, il est condamné par contumace (il vit alors en France) à la prison à perpétuité par un tribunal d’Alger pour « création d’une organisation terroriste et atteinte à l’intégrité territoriale et à l’unité nationale »[10].

Le Gouvernement provisoire kabyle

Ferhat Mehenni a formé le à Paris un « Gouvernement provisoire kabyle » (Anavaḍ Aqvayli Uεḍil en Kabyle)[11] [source insuffisante].

Discographie

Publications

Bibliographie

Notes et références

  1. « Le MAK réfute tout projet d’attentat », sur elwatan.com, (consulté le ).
  2. « Algérie : Mandat d'arrêt international contre Ferhat Mehenni », sur observalgerie.com (consulté le ).
  3. « Les résultats définitifs d'élection du drapeau kabyle », sur amazighworld.org (consulté le ).
  4. Didier Le Saout et Marguerite Rollinde, Emeutes et mouvements sociaux au Maghreb, Paris, KARTHALA Editions, 1999 page 138
  5. Ali Guennoun: Chronologie du mouvement berbère, un combat et des hommes”, éditions Casbah, Alger, 1999.
  6. a et b Maxime Aït Kaki, De la question berbère au dilemme kabyle à l'aube du XXIe siècle, Paris, Editions L'Harmattan, 2004. page 193
  7. « NOEL EN OTAGE, Ferhat Mehenni - livre, ebook, epub », sur michalon.fr (consulté le ).
  8. Ferhat Mehenni demande à Chirac de relancer l’enquête sur l’assassinat de son fils
  9. « Ferhat Mehenni recherché par la justice algérienne », sur Le Matin d'Algérie (consulté le ).
  10. Alger condamne à la perpétuité Ferhat Mehenni, le chef du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie, site le monde.fr, 14 novembre 2022.
  11. dépêche AFP

Liens externes