Ferenc Kónya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans le nom hongrois Kónya Ferenc, le nom de famille précède le prénom, mais cet article utilise l’ordre habituel en français Ferenc Kónya, où le prénom précède le nom.
Ferenc Kónya
Smcaen 1934.jpg
Konya, à gauche, avec le SM Caen en 1934.
Biographie
Nationalité Drapeau : Hongrie Hongrois
Naissance
Lieu Budapest (Autriche-Hongrie)
Décès (à 84 ans)
Lieu Budapest (Hongrie)
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
000 Drapeau : Hongrie Kispesti AC
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1921-1922 Drapeau : République de Weimar 1. FC Kaiserslautern
1922-1924 Drapeau : République de Weimar Werder Brême
1924 Drapeau : Estonie Estonie 0v 0n 2d
1924-1925 Drapeau : Italie Modène FC
000 Drapeau : Suisse FC Solothurn
000 Drapeau : Suisse FC Olten
1927-1928 Drapeau : Suisse FC Lucerne
1928-1929 Drapeau : France FC Mulhouse
1929-1931 Drapeau : Suisse BSC Old Boys
1931-1932 Drapeau : France Le Havre AC
1932-1933 Drapeau : France CA Paris
1933 Drapeau : France Amiens AC
1934-1935 Drapeau : France SM Caen
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Ferenc Kónya, né le 9 décembre 1892 (ou 1890 selon d'autres sources[1]) et mort le 11 mars 1977[2], est un joueur et entraîneur de football hongrois, devenu ensuite journaliste. Il est parfois appelé Franz Konja dans les pays germanophones[3] et François Konya en France[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Kónya réalise l'essentiel de sa carrière de joueur au Kispesti AC, un des principaux clubs de Budapest, en Hongrie.

En 1921, il entame en Allemagne une carrière d'entraîneur appointé, un poste qui n'existait jusqu'alors pratiquement pas, au FV Kaiserslautern pendant un an puis au Werder Brême pendant deux saisons. En mai et juin 1924, il dirige la sélection d'Estonie de football à l'occasion des Jeux olympiques de Paris, où son équipe s'incline au tour préliminaire face aux États-Unis (1-0)[2].

Il part ensuite en Italie et dirige le Modène FC au cours de la saison 1924-1925[5]. Il s'installe en Suisse où il dirige tour à tour le FC Solothurn, le FC Olten[1], le FC Lucerne de 1927 à fin 1928[6] puis le BSC Old Boys de 1929 à 1931[3]. D'autres sources indiquent qu'il est l'entraîneur du Football Club de Mulhouse, de l'autre côté de la frontière avec la France, lors de la saison 1928-1929[7].

Il rejoint alors la France et entraîne tour à tour le Havre AC en 1931-1932, où il connaît des résultats prometteurs[8], le CA Paris lors de la première édition du championnat de France professionnel en 1932-1933[9], l'Amiens AC de l'été à décembre 1933[10],[11], puis le SM Caen en 1934-1935, lors de la première saison professionnelle de l'équipe normande[12]. Il attire notamment à Caen son compatriote Károly Mayer, gardien de but réputé du CAP. Il démissionne en fin de saison et arrête semble-t-il là sa carrière d'entraîneur.

Acteur reconnu du football en France à cette époque[13], il est présenté lors de son arrivée à Caen comme le « consul de la fédération de football de Hongrie »[14],[15]. En 1935-1936, il reste lié au club caennais en tant que conseiller technique, chargé notamment des questions de recrutement[16]. Il obtient l'accord des internationaux Aleksandar Živković et Ladislav Čulík (cs) mais le club ne parvient pas à réunir les fonds nécessaires[17].

En 1938, il couvre la Coupe du monde pour le quotidien sportif hongrois Nemzeti Sport (en)[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « KONYA, FERENC », sur www.esbl.ee (consulté le 29 octobre 2015)
  2. a et b « Ferenc Kónya, national football team manager », sur eu-football.info (consulté le 29 octobre 2015)
  3. a et b « Switzerland - Trainers of First and Second Division Clubs », sur www.rsssf.com (consulté le 29 octobre 2015)
  4. a et b « Paris-soir », sur Gallica,‎ (consulté le 29 octobre 2015)
  5. « Hungarian Players and Coaches in Italy », sur www.rsssf.com (consulté le 29 octobre 2015)
  6. (de) « FC Luzern - Trainerhistorie », sur weltfussball.de (consulté le 29 octobre 2015)
  7. collectif, 100 ans de football en Alsace, Ligue d'Alsace de Football Association,‎ (ISBN 2911219139), « Football Club de Mulhouse », p. 39
  8. « Paris-soir », sur Gallica,‎ (consulté le 29 octobre 2015)
  9. « Paris-soir », sur Gallica,‎ (consulté le 29 octobre 2015)
  10. François Dubois, Naissance et essor du football à Amiens, Encrage,‎ , 192 p. (ISBN 2-906389-36-6), p. 140
  11. « Paris-soir », sur Gallica,‎ (consulté le 29 octobre 2015)
  12. « France - Trainers of First and Second Division Clubs », sur www.rsssf.com (consulté le 29 octobre 2015)
  13. « Paris-soir », sur Gallica,‎ (consulté le 29 octobre 2015)
  14. « L'aventure du professionnalisme (1/3) » (consulté le 29 octobre 2015)
  15. « L'Ouest-Éclair », sur Gallica,‎ (consulté le 29 octobre 2015)
  16. « L'Ouest-Éclair », sur Gallica,‎ (consulté le 29 octobre 2015)
  17. Ouvrage collectif, 100 ans d'Esprit Malherbe : L'encyclopédie du SM Caen, Myths,‎ (ISBN 978-2-7466-6439-5), p. 83