Ferdinando Orlandi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ferdinando Orlandi
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
ParmeVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Genre artistique
Distinction

Ferdinando Orlandi[1] (né le à Parme, alors dans le duché de Parme, et mort le dans la même ville) est un compositeur italien d'opéras du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir appris les rudiments de la musique dans sa ville natale avec l'organiste Gaspare Rugarli, puis avec Gaspare Ghiretti et le compositeur Ferdinando Paër, il se rend à Naples pour étudier au conservatoire de la Pietà dei Turchini sous la direction de Nicola Sala et Giacomo Tritto. Il retourne à Parme en 1800 pour faire partie de la chapelle ducale, où il écrit son premier opéra, La pupilla scozzese[2].

Plus tard on le retrouve professeur de chant à Milan (1806-1822), à Monaco (1822-1823) et à Stuttgart (1823-1828). Au cours de cette longue période d'enseignement, il compose 25 opéras. Retourné à Parme, il est nommé maître de la chapelle ducale en 1834, poste qu'il occupe jusqu'à sa mort.

Sélection d'œuvres[modifier | modifier le code]

  • La pupilla scozzese (livret de Lorenzo da Ponte, 1801, Parme)
  • L'avoro ou L'avaro (livret de Giovanni Bertati, 1801)
  • Il podestà di Chioggia (livret de Angelo Anelli, 1801, Milan)
  • Il fiore ossia Il matrimonio per svenimento (livret de Giuseppe Foppa, 1803, Venise)
  • Le nozze chimeriche (livret de A. Locrence, 1804, Milan)
  • I raggiri amorosi (1806, Milan)
  • La donna (dama) soldato (livret de Caterino Mazzolà, 1808, Milan)
  • Fedra opéra, livret de Romanelli (1820)
  • Il cicisbeo burlato (livret de Angelo Anelli, 1812, Milan)
  • Il quid pro quo (livret de Giuseppe (ou Gaetano) Rossi, 1812, Milan)
  • Rodrigo di Valenza (livret de Felice Romani), (1819, Turin)

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Parfois orthographié Orlando, voir site operone.de
  2. (it) Daniele Carnini, « Orlandi, Ferdinando in "Dizionario Biografico" », sur treccani.it (consulté le 28 septembre 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]