Ferdinand von Zeppelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ferdinand von Zeppelin
Ferdinand von Zeppelin.jpg
Ferdinand von Zeppelin.
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
BerlinVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Pragfriedhof (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Allégeance
Formation
Activités
Famille
Père
Friedrich von Zeppelin (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Amelie Françoise Pauline Macaire (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Ferdinand Ludwig von Zeppelin (d) (grand-père paternel)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Arme
Grade militaire
Distinctions
signature de Ferdinand von Zeppelin
signature
Stuttgart Pragfriedhof Ferdinand Graf von Zeppelin.JPG
Vue de la sépulture.

Le comte Ferdinand Adolf August Heinrich von Zeppelin, né le à Constance (Grand-duché de Bade) et mort le , est un militaire et ingénieur allemand. Il a été le fondateur des sociétés Zeppelin (Luftschiffbau Zeppelin et Zeppelin-Staaken) et l'inventeur des aéronefs (ballon dirigeable) portant son nom.

Militaire[modifier | modifier le code]

Ferdinand von Zeppelin est membre de la famille von Zeppelin, originaire du Mecklembourg. Il est élevé à Constance dans la religion calviniste de sa mère.

Zeppelin fit ses premiers pas à l'école militaire de Ludwigsbourg et devint lieutenant en 1858. L'année suivante, il est enrôlé dans le génie civil et participe en tant qu'observateur à la guerre de Sécession des États-Unis (à partir de 1863), puis à la guerre austro-prussienne (en 1866) et enfin à la guerre franco-prussienne (1870-1871). Lors des affrontements, son équipe tombe dans une embuscade française. Le comte parvient à s'enfuir, et à regagner la frontière allemande au niveau du village de Hirschthal. Un arbre, le Zeppelinbuche, est planté à cet endroit en commémoration. Il poursuit ensuite son voyage jusqu'à Nothweiler, où son cheval s'abreuve à la fontaine qui porte depuis son nom.[1]

Il est commandant de régiment à Ulm entre 1882 et 1885, puis il est envoyé de Württemberg à Berlin. En 1906, il est promu général de cavalerie.

Discussion sur l'invention du Zeppelin[modifier | modifier le code]

Ferdinand von Zeppelin en 1900

Ferdinand von Zeppelin a maintenu une étroite amitié avec le consul à Hambourg[réf. nécessaire], Carlos Albán, qui a présenté au gouvernement colombien, en 1887, un système de boîtier en métal appelé Ballon. Le brevet a été demandé par le ministère de l'Industrie. Le général Rafael Reyes, en tant que ministre du Développement, a délivré le brevet no 58 avec une période de vingt ans, le 9 octobre 1888, conformément à l'invention du Zeppelin ; celle-ci pourrait être celle du colombien Carlos Albán qui, dans un geste d'amitié, l'aurait donné à Ferdinand von Zeppelin.

Aviation[modifier | modifier le code]

Depuis les années 1880, Zeppelin s'intéressait au problème des ballons dirigeables. En 1899, il commença à construire le premier ballon dirigeable rigide avec lequel il fit trois ascensions. Les succès du comte provoquèrent une euphorie populaire qui l'encouragèrent à poursuivre ses recherches : la seconde version de son engin était entièrement financée par des dons et les revenus d'une loterie. Ironie de l'histoire, le gros du financement arriva après le crash du Zeppelin LZ4 en 1908 à Echterdingen. Une campagne de recherche de fonds permit de lever 6 millions de marks qui furent utilisés pour créer la 'Luftschiffbau-Zeppelin GmbH' et une fondation Zeppelin.

La même année, l'armée impériale allemande acheta le déjà fonctionnel LZ 3. À partir de 1909, des Zeppelins sont utilisés dans l'aviation civile. Jusqu'à 1914, il met en place la DELAG (acronyme de Deutsche Luftschiffahrts-Aktiengesellschaft), flottille de zeppelins qui transporte 34 028 voyageurs entre 1910 et 1914[2].

Ayant dès 1913 des doutes sur la validité du concept des dirigeables, le comte fonde une succursale, en collaboration avec Bosch et Klein, la VGO (Versuch Gotha Ost), qui produira des bombardiers géants de conception classique, ainsi qu’un département d’aviation au sein de Luftschiffbau Zeppelin, dirigé par Claudius Dornier, qui sera chargé d’une recherche plus poussée sur les avions métalliques.

Le comte von Zeppelin mourut en 1917, peu avant la fin de la Première Guerre mondiale. Il n'a donc pas connu la provisoire mise en sommeil du projet Zeppelin due au traité de Versailles ni le second âge d'or de ses aéronefs sous son successeur Hugo Eckener.

La catastrophe du Hindenburg (en), incendie du LZ 129 Hindenburg le à Lakehurst (États-Unis), a clos définitivement l'histoire des grands dirigeables à usage commercial.

Hommages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :