Ferdinand Schaal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schaal.
Ferdinand Friedrich Schaal
Naissance 7 février 1889
Brunswick
Décès 9 octobre 1962 (à 73 ans)
Baden-Baden
Origine Allemand
Allégeance Flag of the German Empire.svg Empire allemand
Flag of Germany.svg République de Weimar
Flag of German Reich (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme War Ensign of Germany 1903-1918.svg Deutsches Reichsheer
Flag of Weimar Republic (war).svg Reichswehr
Balkenkreuz.svg Wehrmacht, Heer
Grade General der Panzertruppen
Années de service 1908 – 1944
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Commandement 10e Panzerdivision
56e corps de blindés
Faits d'armes Seconde Guerre mondiale
Distinctions Croix de chevalier de la Croix de fer
Croix allemande

Ferdinand Friedrich Schaal (7 février 1889 à Brunswick - 9 octobre 1962 à Baden-Baden) est un General der Panzertruppen allemand qui a servi au sein de la Heer dans la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il a été récipiendaire de la Croix de chevalier de la Croix de fer. Cette décoration est attribuée pour récompenser un acte d'une extrême bravoure sur le champ de bataille ou un commandement militaire avec succès.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ferdinand Schaal est né le 7 février 1889 à Brunswick en Basse-Saxe.
En 1908, à l'âge de 19 ans, il rejoint l'armée comme officier dans un régiment de dragons. À la fin de la Première Guerre mondiale, il est Hauptmann (capitaine) de cavalerie dans le Reichswehr.

En avril 1939, dans le cadre de la période qui a précédé l'invasion de la Pologne, Schaal est choisi pour diriger la nouvelle 10e Panzerdivision. Il continue à commander cette unité à travers les invasions de la Pologne, de France et le URSS. Le 16 mars 1942, alors que la 10e Panzer-division retourne en France après sa campagne sanglante sur le front de l'Est, Schaal reçoit le commandement du 56e corps de blindés, qui est également en poste en Union soviétique. Il sert en cette qualité jusqu'au 1er août 1943, quand il est devient commandant de la Wehrmacht dans le district militaire (Wehrkreis) de Bohême et de Moravie.

Opération Walkyrie[modifier | modifier le code]

Son rôle dans l'opération Walkyrie était de soumettre le parti nazi (NSDAP) et d'établir un contrôle militaire sur la Bohême et la Moravie. Dans la soirée du 20 juillet 1944, Schaal attend des éclaircissements sur la façon de procéder du général Friedrich Fromm, un coconspirateur à Berlin. Aucune information n'est venue, cependant, alors que la tentative d'assassinat a échoué et que Fromm avait décidé de trahir les autres conspirateur, Ferdinand Schaal est arrêté le lendemain sur les ordres de Heinrich Himmler et emprisonné. Contrairement à beaucoup de ses compatriotes dans la résistance allemande, Schaal évite l'exécution et survit à la guerre.

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Citations
Source
Bibliographie
  • (de) Fellgiebel, Walther-Peer (2000). Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Allemagne: Podzun-Pallas. ISBN 3-7909-0284-5.
  • (de) Scherzer, Veit (2007). Ritterkreuzträger 1939–1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives. Iéna, Allemagne: Scherzers Miltaer-Verlag. ISBN 978-3-938845-17-2.
Liens externes