Ferdinand Marian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ferdinand Marian

Nom de naissance Ferdinand Haschowec
Naissance 14 août 1902
Vienne
Autriche
Nationalité Drapeau de l'Autriche Autrichienne
Décès 7 août 1946 (à 43 ans)
Durneck
Allemagne
Profession Acteur

Ferdinand Marian (de son vrai nom Ferdinand Haschowec) est un acteur autrichien né le 14 août 1902 à Vienne dans l'Empire austro-hongrois et mort le 7 août 1946 à Durneck en Allemagne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né d'un père musicien et d'une mère chanteuse, Ferdinand Haschkowetz débute dans les années 1920. En 1924, il obtient un premier contrat au théâtre de Graz. Il adopte Ferdinand Marian comme nom de scène. il travaille pour le Deutsches Theater de Berlin, au Bayerischen Staatstheater de Munich et sur toutes les plus grandes scènes allemandes où il obtient un très grand succès.

Ce n'est qu'en 1933 que Ferdinand Marian débute au cinéma dans un film de Curtis Bernhardt. Il campe ensuite notamment Rodolphe Boulanger dans Madame Bovary (1936) aux côtés de Pola Negri et de Don Pedro de Avila. Dans La Habanera (1937), du futur Douglas Sirk, il a pour partenaire Zarah Leander, la star montante du cinéma allemand.

Ferdinand Marian interprète ensuite toute une série de personnages antipathiques : le juge de paix Grandison qui combat les patriotes irlandais dans Grandison, le félon (1940) de Max W. Kimmich ; Cecil Rhodes, le colonisateur anglais dans Le Président Krüger (1941) aux côtés d'Emil Jannings. Son rôle de juif fourbe dans Le Juif Süss (1940) de Veit Harlan fait de lui une vedette du cinéma nazi. Il avait pourtant refusé une première fois le rôle, le jugeant contraire à ses opinions politiques, mais comme Joseph Goebbels insistait, il finit par céder en échange d'un cachet substantiel et de la pression exercée sur lui. En 1939, il déclare vouloir restituer « la figure d'un criminel au cynisme et à la perfidie réellement inexcusables ». Il reste fortement marqué par cette expérience traumatisante.

Après ce film, Ferdinand Marian s’adonne de plus en plus à la boisson mais poursuit cependant sa carrière. Il incarne entre autres : le Comte Cagliostro dans Les Aventures fantastiques du baron Munchhausen en 1942 ; Don Juan dans Ein zug fährt ab, de Johannes Meyer, la même année ; le rôle titre dans Tonelli en 1943… En 1945, il apparaît une dernière fois à l’écran, dans la production de Victor Tourjansky : Dreimal komödie.

Après la fin de la guerre, Ferdinand Marian n'a plus le droit de jouer à cause de son interprétation dans Le Juif Süss. Pourtant, il n'est l'objet d'aucun procès, procès qui lui aurait permis d'exposer publiquement ses remords. Il meurt le 7 août 1946, victime d’un accident de voiture, sur une route proche de Durneck. Il est enterré au cimetière de Nordfriedhof de Munich.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Ferdinand Marian sur l’Internet Movie Database