Ferdinand Dutert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ferdinand Dutert
Image illustrative de l’article Ferdinand Dutert
Ferdinand Dutert en 1891 (par Édouard Sain)
Présentation
Nom de naissance Charles Louis Ferdinand Dutert
Naissance
Douai
Décès (à 60 ans)
16e arrondissement de Paris
Nationalité Drapeau de la France France
Activités Inspecteur de l'enseignement du dessin
Directeur de l'enseignement au ministère des Beaux-arts
Formation École nationale supérieure des beaux-arts, ateliers Lebas et Ginain
Œuvre
Réalisations Galerie de paléontologie et d'anatomie
Distinctions Grand Prix de Rome (1869)
Médaille de 1re classe au Salon de 1875
Médaille de 1re classe à l'Exposition universelle de 1878
Officier de la Légion d'honneur

Charles Louis Ferdinand Dutert, né le à Douai et décédé le dans le 16e arrondissement de Paris, est un architecte français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un marchand douaisien, il entre à l'École nationale supérieure des beaux-arts en 1863, notamment au sein des ateliers d'Hippolyte Lebas et de Léon Ginain. Deux fois logiste du prix de Rome, il remporte le grand prix d'architecture en 1869 pour un projet de « Palais d'une ambassade française pour la capitale d'un puissant État »[1]. Il séjourne à la villa Médicis entre 1870 et 1873.

Revenu en France, il est actif dans son département d'origine, mais aussi à Paris, particulièrement à l'occasion des expositions universelles de 1889 et de 1900.

Il meurt à son domicile au no 41 avenue Kléber.

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

La Galerie des machines, au début du XXe siècle

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Yves Bruley, « L'ambassade idéale au XIXe siècle : étude comparative des prix de Rome d'architecture de 1841 et 1869 », Livraisons d'histoire de l'architecture, vol. 4, no 4,‎ , p. 9-26 (lire en ligne)
  2. Notice no IA00059473, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. Notice no IA62000336, base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. Notice no PA00107907, base Mérimée, ministère français de la Culture
  5. « Un musée à l'ENSAIT », sur La Piscine de Roubaix (consulté le 27 novembre 2009)
  6. Notice no IA59001922, base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. Notice no IA62000335, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Iconographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • David de Pénanrun, Roux et Delaire, Les architectes élèves de l'école des beaux-arts (1793-1907), Librairie de la construction moderne, 2e éd., 1907, p. 253