Ferdinand-Léon Ménétrier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ménétrier.
Ferdinand-Léon Ménétrier
Naissance
Décès
(à 21 ans)
Paris 5e
Nom de naissance
Léon Ferdinand Menetrier
Nationalité
Française
Activités
Autres activités
Maître

Léon Ferdinand Menetrier dit Ferdinand-Léon Ménétrier, né à Paris le [1] et mort à Paris 5e le 30 mai 1880[2], est un graveur sur pierre et sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans l'ancien 12e arrondissement de Paris d'un père tailleur et d'une mère couturière, Ferdinand-Léon Ménétrier ne doit pas être confondu avec le dessinateur et peintre Joseph Ernest Ménétrier, qui a, tout comme lui, effectué des études en gravure[3], avant d'être interné à partir de 1876 dans une maison de santé, ni avec l'imprimerie parisienne F. Ménétrier (1888-1900 ?) spécialisée en lithographies[4], ainsi qu'avec le peintre illustrateur L. Ménétrier (?-?).

Il a d'abord reçu une formation de graveur en médaille auprès du sculpteur-médailleur Louis-Charles Bouvet (1808-1887). Il réside au 14 rue Descartes. Par la suite, il expose au Salon de 1878, un Thésée en camée sur agate, puis l'année suivante, un Guerrier romain inspiré d'un bas-relief antique sur hématite et une épreuve sur cire d'un Démosthène originellement sur sardoine[5].

Il déménage au 7 passage de l'Industrie et meurt prématurément en 1880.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Acte civil reconstitué de la ville de Paris, cote V3E/N 1592 - Tables décennales, en ligne.
  2. Archives de Paris, acte de décès au 5e arrondissement n°1815 dressé le 30/05/1880, vue 7 / 31
  3. Cf. Louis Auvray, Dictionnaire général des artistes de l'école française depuis l'origine des arts du dessin jusqu'à nos jours, Paris, Librairie Renouard, 1885, p. 71.
  4. « Imprimerie F. Ménétrier », Notice bibliographique, Catalogue général de la BNF.
  5. Direction des beaux-arts, Salon de 1878, Salon des artistes français, Paris, 1879, p. 412, no 4656 & Salon de 1879, p. 473, no 5450.

Liens externes[modifier | modifier le code]