Fenêtre Post Tenebras Lux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fenêtre Post Tenebras Lux
Baux Post Tenebras Lux 2.JPG
Présentation
Type
Style
Renaissance
Construction
XVIe siècle
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
commune
Adresse
Place de la LauzeVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte des Bouches-du-Rhône
voir sur la carte des Bouches-du-Rhône
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

La fenêtre « Post Tenebras Lux » est un vestige de la Renaissance situé dans le village des Baux-de-Provence dans le département français des Bouches-du-Rhône en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Localisation[modifier | modifier le code]

La fenêtre « Post Tenebras Lux » est située face à l'Hôtel de Manville (devenu mairie des Baux-de-Provence depuis 1960) à l'angle de la grand rue, de la rue neuve et de la rue du château.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette fenêtre est l'unique vestige d'une demeure dite « logis de Brisson-Peyre »[1], du nom du bourgeois qui l'acheta à ses premiers propriétaires[2], édifiée durant le troisième quart du XVIe siècle[3] par Claude de Manville[2], fils de Claude de Manville, capitaine-viguier des Baux, et qui constituait une dépendance de l'Hôtel de Manville[3]. La demeure servit sans doute de temple protestant, comme peut le laisser supposer la devise calviniste gravée au-dessus de la fenêtre : « Post Tenebras Lux » (« Après les ténèbres, la lumière »)[4].

Il y avait en effet au XVIe siècle de nombreuses communautés réformées en Provence, comme à Arles, Les Baux, Tarascon, Saint-Rémy-de-Provence[4]... Les Manville eux-mêmes étaient protestants de longue date[2]. La présence à l'époque de nombreux protestants aux Baux s'expliquait par la tolérance du Baron des Baux[1].

La fenêtre « Post Tenebras Lux » fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 25 juillet 1905[3].

Description[modifier | modifier le code]

Cette remarquable fenêtre à meneaux appartient au premier style de la Renaissance française en Provence.

Elle se compose d’un meneau, d’une traverse et d'un encadrement moulurés et est entourée d'un décor sculpté inspiré de l'antique : elle est encadrée de pilastres cannelés surmontés de chapiteaux plats ornés d'oves et est surmontée d'un entablement à l'antique constitué d'une architrave, d'une frise et d'une corniche.

La frise (partie médiane de l'entablement) porte l’inscription « Post Tenebras Lux 1571 ».

L'inscription calviniste « Post Tenebras Lux 1571 »

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Site de l'office de tourisme des Baux-de-Provence
  2. a b et c Les Baux-de-Provence, Marcel Bonnet, éd. Équinoxe, coll. « Le Temps retrouvé », Marguerittes, 1990, p. 52.
  3. a b et c Notice no PA00081212, base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. a et b Janice LERT, Arles et la Réforme : un essai manqué - La Réforme dans les Alpilles, Église réformée du Pays d’Arles