Fenêtre (informatique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fenêtre (homonymie).
Fenêtre
Une fenêtre aux bords verts.

En informatique, une fenêtre est un élément d'un système de fenêtrage. C'est une zone rectangulaire de l'écran affectée à l'affichage de tout ou partie d'un logiciel.

Les fenêtres sont parfois appelées feuilles, la notion de feuille étant plus représentative. En effet les fenêtres peuvent être placées les unes sur les autres, à la manière de feuilles de papier.

L'intérieur de la fenêtre appartient au logiciel, tandis que la bordure et le bandeau supérieur appartient à l'environnement (gestionnaire de fenêtres). C'est l'environnement qui permet le déplacement et le redimensionnement des fenêtres.

Il va de soi que le programme et l'environnement doivent être compatibles afin d'interagir convenablement. Par exemple, la fenêtre peut envoyer un signal de fermeture, que le programme doit interpréter convenablement.

L'utilisation de fenêtres multiples est une bonne illustration de l'aspect multitâche des systèmes d'exploitation.

Sous Unix/Linux, le système qui permet l'affichage graphique est X, et la gestion des fenêtres est déléguée à un programme indépendant (KWin sous KDE, Metacity sous GNOME, etc.).

Historique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : interface graphique.

La première interface graphique fenêtrée a été inventé par Xerox pour son ordinateur Alto. C'est le Macintosh qui a rendu célèbre l'utilisation d'une interface graphique fenêtrée. De nos jours, la totalité des interfaces graphiques utilisent le principe de fenêtre.

Autre acception[modifier | modifier le code]

Dans les protocoles de transmission de données à travers un réseau tels que TCP la fenêtre représente l'ensemble des données transmises qui n'ont pas encore fait l'objet d'un acquittement.

Voir aussi[modifier | modifier le code]