Femmouzes T.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Femmouzes T)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Femmouzes T. (de « famous trobairitz » néologisme occitano-anglais pour « femme troubadours célèbres ») est un groupe de musique populaire inspiré par la culture brésilienne et la chanson française, formé en 1992 par Françoise Chapuis (voix, pandeiro) et Rita Macedo (voix, accordéon).

Membres du groupe[modifier | modifier le code]

Histoire du groupe[modifier | modifier le code]

Rita Macedo et Françoise Chapuis se rencontrent à Toulouse[1] en 1990. Deux ans plus tard, inspirées par les Fabulous Trobadors, elles forment le duo Femmouzes T.

Elles se sont rencontrées à Toulouse par l'intermédiaire de Claude Sicre et des Fabulous Trobadors : « Nos routes se sont croisées au moment où Françoise faisait partie de COCU, le Comité organisateur du carnaval universitaire de Toulouse », raconte Rita. C'était en 1986, le Comité avait fait venir une école de samba de Rio et un trio electrico, ces gros chars carnavalesques, dont mon père (Osmar Macedo) est un des inventeurs. À l'occasion de ce grand carnaval à Toulouse, ma famille est venue jouer avec mes quatre frères. Moi, je suis arrivée un an plus tard, invitée par les membres du COCU, dont faisait partie Claude Sicre. »[2]

Trois titres écrits par Claude Sicre figurent sur leur premier album, sorti en [3]. Leur deuxième album, paru en 2000, est réalisé par Jean-Marc Enjalbert, human beatbox des Fabulous Trobadors, et mixé par Michel Eskenazi. Il est enregistré dans le studio de la compagnie Lubat. Bernard Lubat et André Minvielle sont invités sur le titre Uzeste Festival[4],[5]. Le guitariste Serge Faubert et le percussionniste brésilien Eraldo Gomez accompagnent le duo sur l'album et la tournée Tripopular, 2005. L'album est réalisé par Serge Faubert[6].

Collaborations et tournées[modifier | modifier le code]

Le duo se produit en Europe, ainsi qu'en Afrique, au Moyen-Orient, au Canada et au Brésil[4]. En 2002, elles chantent sur le titre Le Pétrin, qui figure sur l'album Champ libre du groupe La Tordue. En 2004, les Femmouzes T se produisent au Festival des troubadours de Fortaleza au Brésil[4]. Elles participent à l'album Carnet de bord de Bernard Lavilliers, qu'elles accompagnent également en tournée. Elles se produisent au Bataclan à l'occasion des soirées « de libre circulation » organisées par Les Têtes Raides[7],[8].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • Femmouzes T (Willing Productions/Scalen, 1996)
  • 2 (Créon/Virgin, 2000)
  • Tripopular (Shaoline Music/Mosaïc Music, 2005)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Benjamin MiNiMuM, « Femmouzes T » (version du 8 mai 2008 sur l'Internet Archive), Mondomix.
  2. J-P Damaggio, « Femmouzes T en 2005 », Vie de La Brochure,‎ (lire en ligne, consulté le 11 novembre 2018)
  3. Soeuf Elbadawi, « Femmouse T – Femmouze T » (version du 19 mai 2012 sur l'Internet Archive), Chronic'art.
  4. a b et c « Femmouzes T » (version du 7 mars 2016 sur l'Internet Archive), Mondomix, 3 mai 2004.
  5. « T pour Toniques ! », RFI,
  6. Chronique de Tripopular sur le site de RFI,
  7. Chronique de Carnet de bord sur le site de RFI,
  8. « Les Têtes raides font leur Bataclan », RFI,

Liens externes[modifier | modifier le code]