Femme en pleurs (Munch)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Femme en pleurs
Edvard Munch, Gråtende kvinne.JPG
Artiste
Date
Technique
Dimensions (H × L)
63 × 60 cm
Localisation
Kunstmuseum Collection Sternensen, Bergen (Drapeau de la Norvège Norvège)
Femme en pleurs
Edvard Munch, Gråtende kvinne.JPG
Artiste
Date
Technique
Dimensions (H × L)
89 × 72 cm
Localisation

Femme en pleurs est un sujet réitéré du peintre norvégien Edvard Munch vraisemblablement conçu à l'automne 1907 : une femme nue devant un lit. Ce thème a été représenté dans cinq tableaux peints entre 1907 et 1909.

Contexte[modifier | modifier le code]

Munch a séjourné à Warnemünde à partir de la mi-juin 1907. Début septembre il a ramené de Berlin deux modèles Rosa et Olga Meissner, qui sont représentées dans le double portrait Deux sœurs (1907).

Il est généralement admis que Rosa Meissner, photographiée dans une pose similaire, a servi de modèle à Munch[1].

« Une vue qu'il a peinte à maintes reprises est une femme nue près d'un lit. Sur certains tableaux le corps est beau. Elle se tient dans un flot de lumière contre un mur triste et sale. Mais la plupart du temps, elle est, malgré sa jeunesse, laide et détruite. Dans tous ces tableaux, la posture est la même. Elle s'éloigne du lit, tête baissée. les bras pendent. Les cheveux cachent le visage. Ce sont ces impressions qui lui restent. »[2]

Rosa Meissner à l'hôtel Rohn de Warnemünde. 1907. Épreuve gélatino-argentique 8,7 x 7,3 cm


Références[modifier | modifier le code]

  1. Edvard Munch, l'œil moderne Centre Pompidou 2011 (ISBN 978-2-84426-524-1) (notice BnF no FRBNF42509206) page 129
  2. Rolf Sternersen, "E Munch.Naerbilde av et geni" (E. Munch, Portrait en gros plan d'un génie) Oslo, Gyldendal (Fakkel) 1976 page 57 traduit du norvégien par Ingrid Junillon

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Edvard Munch, l'œil moderne Centre Pompidou 2011 (ISBN 978-2-84426-524-1) (notice BnF no FRBNF42509206) pages 123 à 143 ("La Femme doit pleurer" Arne Eggum, ancien directeur du Musée Munch d'Oslo).