Feilluns

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Felluns)

Feilluns
Feilluns
Felluns en hiver au début du XXe siècle.
Blason de Feilluns
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Pyrénées-Orientales
Arrondissement Prades
Intercommunalité Communauté de communes Agly-Fenouillèdes
Maire
Mandat
Claude Fillol
2020-2026
Code postal 66730
Code commune 66076
Démographie
Gentilé Fellunois(es)
Population
municipale
70 hab. (2017 en augmentation de 29,63 % par rapport à 2012)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 45′ 45″ nord, 2° 29′ 04″ est
Altitude Min. 220 m
Max. 567 m
Superficie 6,61 km2
Élections
Départementales La Vallée de l'Agly
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de la région Occitanie
City locator 14.svg
Feilluns
Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales
Voir sur la carte topographique des Pyrénées-Orientales
City locator 14.svg
Feilluns
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Feilluns
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Feilluns

Feilluns (anciennement nommée Felluns Écouter jusqu'en février 2020[1]) est une commune française située dans le département des Pyrénées-Orientales, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Feillunois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Feilluns se situe dans le canton de la Vallée de l'Agly et dans l'arrondissement de Prades, dans la région naturelle du Fenouillèdes, au nord de Pézilla-de-Conflent et au sud de Saint-Martin-de-Fenouillet[2].

Situation de Feilluns.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune est classée en zone de sismicité 3, correspondant à une sismicité modérée[3].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le confluent de la Matassa et de la Désix se situe dans la commune.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, le nom de la commune est Felhuns.

Fullonibus est mentionné en 1259. Une étymologie possible pourrait être la présence par le passé d'un foulon, moulin à eau servant à battre les draps, la laine ou les peaux[4].

Par un décret du , la commune de Felluns change de nom officiellement et devient Feilluns[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Diverses traces d'habitats préhistoriques ainsi que la présence de plusieurs dolmens témoignent d'une occupation ancienne de la région[4].

Le territoire de Feilluns semble avoir été la possession de la famille féodale du Vivier dès le haut Moyen Âge[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 2001 En cours Claude Fillol[5],[6]    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie ancienne[modifier | modifier le code]

La population est exprimée en nombre de feux (f) ou d'habitants (H).

Évolution de la population
1720 1789
55 f21 f
(Sources : Jean-Pierre Pélissier, Paroisses et communes de France : dictionnaire d'histoire administrative et démographique, vol. 66 : Pyrénées-Orientales, Paris, CNRS, , 378 p. (ISBN 2-222-03821-9))

Note : hormis 1720 et 1789, la population de Feilluns est toujours comptée avec celle de Pézilla-de-Conflent sous l'Ancien Régime.

Démographie contemporaine[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8].

En 2017, la commune comptait 70 habitants[Note 1], en augmentation de 29,63 % par rapport à 2012 (Pyrénées-Orientales : +3,64 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
117109125114131142140140160
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
149152142140134131132128110
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
9910399988299848098
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
837657424857605568
2017 - - - - - - - -
70--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[11] 1975[11] 1982[11] 1990[11] 1999[11] 2006[12] 2009[13] 2013[14]
Rang de la commune dans le département 191 191 212 204 192 197 202 200
Nombre de communes du département 232 217 220 225 226 226 226 226

Enseignement[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas d'école à Feilluns.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Fête patronale : dernier jeudi d'août[15] ;
  • Fête communale : 15 août[15].

Santé[modifier | modifier le code]

La commune ne compte aucun personnel de santé.

Sports[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

La commune ne possède aucun commerce.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Feilluns a la particularité de ne pas posséder de monument aux morts sur son territoire[16].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Feilluns Blason
De sable au chevron d'argent, au chef du même.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Décret no 2020-175 du 26 février 2020 portant changement du nom de communes
  2. a et b Carte IGN sous Géoportail
  3. « Plan séisme » (consulté le 31 janvier 2017)
  4. a b et c Jean Sagnes (dir.), Le pays catalan, t. 2, Pau, Société nouvelle d'éditions régionales, , 579-1133 p. (ISBN 2904610014)
  5. Préfecture des Pyrénées-Orientales, Liste des maires élus en 2008, consultée le 22 juillet 2010
  6. [PDF] « Liste des maires du département des Pyrénées-Orientales à la suite des élections municipales et communautaires des 23 et 30 mars 2014 », sur http://la-clau.net.
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  11. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016).
  12. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  13. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  14. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  15. a et b Michel de La Torre, Pyrénées-Orientales : Le guide complet de ses 224 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », (ISBN 2-7399-5066-7)
  16. Collectif (club cartophile catalan), Les Monuments aux morts des Pyrénées-Orientales : un devoir de mémoire, Rivesaltes, L'Agence, , p. 127, 130.