Felix Hoffmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Felix Hoffmann
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
SuisseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction
Œuvres principales

Felix Hoffmann ( à Ludwigsbourg - en Suisse) est un chimiste allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie à l'Université Louis-et-Maximilien de Munich où il obtient d'abord son doctorat en pharmacie en 1890, puis son doctorat en chimie le . Il entre en tant qu'assistant de laboratoire au service de recherche des laboratoires Bayer à Elberfeld (Allemagne) le , recommandé par Eugen Bamberger son directeur de thèse à l'Université :

« Le Dr Hoffmann a travaillé pendant plusieurs semestres dans le laboratoire universitaire de Munich sous ma direction et s'est avéré être un chimiste très travailleur, extrêmement habile manuellement, très observateur et bien informé. Je peux donc le recommander chaleureusement.. ».

À partir de 1891, Bayer avait créé son propre département pharmaceutique et chimique dans un nouveau bâtiment de deux étages avec 40 chimistes. Le chef du laboratoire pharmacologique fondé en 1896 (huit chimistes et pharmacologues), était le Dr Heinrich Dreser (en) qui occupera ce poste du à 1914.

Dans le laboratoire de recherche il a travaillé sur le développement de nouveaux médicaments avec des adduits formaldéhyde-alcool (acétals) ainsi que des dérivés alcaloïdes, acide salicylique, gaïacol et tanin. En 1896, il a synthétisé l'ingrédient actif diacétylmorphine à partir de morphine avec de l'anhydride acétique. Bayer a enregistré le nom commercial de l'héroïne en tant que diacétylmorphine.

Hoffmann est principalement connu pour avoir synthétisé l'acide acétylsalicylique après modification du groupement phénol de l'acide salicylique le à Leverkusen et pour la première fois dans une forme stable, utilisable à des fins médicales. Bayer lança cette substance sur le marché sous le nom d'aspirine après avoir fait enregistrer le le nom de marque Aspirin à Berlin à l'Office allemand des brevets.

Cette substance avait déjà été synthétisée auparavant, mais ne pouvant pas être soumise à une application médicale. L'acide acétylsalicylique avait été synthétisé par le strasbourgeois Charles Frédéric Gerhardt en 1853.

Quelque temps après cette découverte, Félix Hoffmann quitte le service de recherche pour le département de marketing pharmaceutique. Deux ans après il a obtenu la pleine procuration[1]. Il reste chez Bayer jusqu'à sa retraite en 1928. Hoffman n'a jamais été marié et est décédé le en Suisse. Il n'avait pas d'enfants[2].

L'héroïne[modifier | modifier le code]

Le Dr Dreser, alors qu'il était encore professeur à Göttingen, avait travaillé sur l'effet de la codéine, un dérivé de l'opium plus faible que la morphine sur la respiration. Il a demandé à Hoffmann d'acétyler la morphine dans le but de produire de la codéine ; le résultat était tout autre et à la place une substance : l'héroïne. Mais ce même composé avait été découvert en 1874 par le chimiste anglais Charles Romley Alder Wright (en) qui en avait effectué la synthèse et donc non brevetable. Avant que l'extrême dépendance de l'héroïne ne soit reconnue, elle était largement vendue par Bayer et d'autres sociétés pour supprimer les fortes toux, soulager la douleur de l'accouchement et des blessures de guerre graves, préparer les patients à l'anesthésie et contrôler certains troubles mentaux.

Depuis les années 1930, l'héroïne est interdite dans la plupart des pays[3] et depuis le aux États-Unis avec la loi anti-héroïne (en).

L'aspirine[modifier | modifier le code]

Son employeur dépose[Note 1] le nom de la substance Aspirin qui est enregistrée comme nom de marque le à Berlin[4],[5]. Son employeur demande aussi un brevet américain le qui lui est accordé le (US Patent N° 644 077) pour une durée de validité de 17 ans avec une date d'expiration le . Hoffmann est mentionné sur le brevet américain en qualité d'inventeur[6].

Hommages[modifier | modifier le code]

En 2002, il a été intronisé dans le National Inventors Hall of Fame[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En 1897 -1898, l'office allemand des brevets refusa de délivrer un brevet pour l'acylation de l'acide salicylique. Le département des brevets de Bayer, fondé en 1896 et dirigé par Carl Duisberg, a négocié avec le Reichsgericht à Leipzig une définition générale des parties brevetables d'un procédé qui n'a prévalu qu'en 1899 (source : Milestones Bayer Page 118)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Beverly Bird, « Full Power of Attorney Definition : Définition de procuration complète », sur legalbeagle.com (consulté le ).
  2. (en) Bayer, « Felix Hoffmann », sur bayer.com (consulté le ).
  3. (en) Science History Institute, « Felix Hoffmann », sur sciencehistory.org (consulté le ).
  4. (en) History, « Bayer patents aspirin », sur history.com (consulté le ).
  5. (de) Bayer Austria, « Geschichte : Histoire », sur aspirin.at (consulté le ).
  6. (en) Farbenfabriken of Elberfeld Co, « Patent US 644077A : Acetyl salicylic acid. », sur patents.google.com (consulté le ).
  7. (en) National Inventors Hall of Fame, « Felix Hoffmann : Aspirin », sur invent.org (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :