Feliks Janiewicz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Feliks Janiewicz
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalités
Activités
Autres informations
Instrument
Distinction
Plaque to Felix Janiewicz, 84 Great King Street, Edinburgh.JPG
plaque commémorative
Feliks janiewicz grob.JPG
Vue de la sépulture.

Feliks Janiewicz, en anglais souvent Felix Yaniewicz (Vilnius1762Édimbourg) est un compositeur polonais et violoniste exilé.

Biographie[modifier | modifier le code]

Feliks Janiewicz naît en 1762 à Vilnius, alors dans la République des Deux Nations (aujourd'hui en Lituanie). À un âge précoce, il est déjà violoniste de la chapelle royale polonaise (1777)[1]. Vers 1785, il se rend à Vienne pour voir et écouter Haydn et Mozart et y donne un concert au Burgtheater le [1].

D'Autriche, il accompagne une princesse polonaise en Italie, pour affiner ses capacités artistiques avec les maîtres italiens du temps, et y vit pendant trois ans. Il étudie peut-être avec Nardini à Florence[1]. À Paris, il se produit aux Concerts Spirituels les 23 et et est décrit dans le Mercure de France en tant qu'élève du violoniste italien Giovanni Giornovich et est immédiatement reconnu par les parisiens comme un artiste de haut rang et plusieurs concertos pour violon sont publiés[1]. Il est employé un court laps de temps au sein de l'orchestre du Duc d'Orléans, et jouit d'une pension de retraite de musicien grâce à Mademoiselle d'Orléans. Au début de la révolution, il quitte la France pour Londres en 1790 mais ne se produit en public qu'en 1792, lorsqu'il fait ses débuts à Londres, notamment aux Concerts Salomon[2].

Pendant les années suivantes, il développe ses interprétations et exécutions au violon et ses activités musicales à Manchester, Liverpool et en Irlande. À Liverpool, il rencontre Miss Breeze, qu'il épouse en 1800[2].

Le 84 Great King Street, à Édimbourg.

Feliks Janiewicz joue à la maison Corri à Londres, en et aux concerts Growetz le , donnant un concert de bienfaisance au cours du même mois. Il interprète son concerto pour violon aux concerts Salomon les et (au bénéfice de Haydn). Pendant plusieurs saisons Janiewicz joue à Londres, puis visite la province et l'Irlande en tant que violoniste et dirige les concerts d'abonnement de Manchester et de Liverpool. Il est l'un des premiers membres de la Société Philharmonique de Londres et dans la première saison (1813) en est l'un des chefs d'orchestre[2].

Un certain temps, il gère un magasin de musique au 25 Lord Street, à Liverpool et épouse Mademoiselle Breeze en 1800. En 1815, il se rend au premier festival d'Édimbourg[2],[1].

À partir de 1815, il réside à Édimbourg. Il prend sa retraite après 1829 et est décédé au 84 Great King Street, à Édimbourg, le , âgé de 86 ans[2]. Sa femme continue à y vivre après sa mort[3] avec ses deux filles, deux talentueuses musiciennes, Felicia, une pianiste et Paulina, une harpiste[1].

Feliks Janiewicz est enterré aux côtés de sa femme, Eliza au Cimetière Warriston, à Édimbourg.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Divertimenti
  • 5 concertos pour violon (1788-1803)
  • Concerto pour piano
  • Six Divertimentos pour deux violons, Londres, 1800?
  • Sonate pour le pianoforte avec accompagnement de violon, dans lequel est introduit le Lord, remember David, de Haendel, Londres, 1800?
  • Go, youth belov'd, mélodie, Liverpool, 1810?
  •  Rondo Polonais pour Piano, Liverpool, 1810?

et de nombreuses adaptations.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Feliks Janiewicz » (voir la liste des auteurs).
  1. a b c d e et f Grove 2001.
  2. a b c d et e Pontigny 1906.
  3. Edinburgh and Leith Post Office Directory 1857-1858.

Liens externes[modifier | modifier le code]