Felice Boselli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un peintre italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Felice Boselli
Felice Boselli Natura morta con verdura e selvaggina.jpg

Nature morte avec fruits et veneries

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
ParmeVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Felice Boselli (Plaisance, - Parme, ) est un peintre italien baroque, surtout actif à Plaisance.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Michelangelo Nuovolone à Milan entre 1665 et 1669, Felice Boselli rencontre le peintre Angelo Maria Crivelli (dit Il Crivellone) qui l'influença.

Boselli est surtout connu pour ses natures mortes et ses vanités, souvent situées dans des cuisines ou des garde-manger, et incluant parfois des personnages et des animaux, comme des oiseaux ou des poissons. Il est influencé par la peinture d'artistes lombards, comme Evaristo Baschenis, et de peintres de natures mortes flamands (Pieter Aertsen, Joachim Bueckelaer) et italiens (Giuseppe Recco).

Il retourne à Plaisance en 1669 et s'installe à Parme en 1673 où il termine sa vie et travaille pour l'aristocratie locale :

  • la famille Sanvitale lui commande des peintures pour le théâtre de Fontanellato (1681-1690),
  • pour les Lupi Meli il exécute une Résurrection du Christ pour l'oratoire à Santa Croce de Soragna (1698), et deux séries de six natures mortes (1699 et 1702).

Ferdinand de Médicis possède plusieurs de ses œuvres dans l'inventaire de 1713.

Dix de ses tableaux sont présentés dans une exposition faite à Florence en 1737.

Une étude de Ferdinando Arisi parue en 1973 recense 514 tableaux qui lui sont attribués.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • De Carrache à Guardi. La peinture italienne des XVIIe et XVIIIe siècles dans les musées du Nord de la France, p. 50-51, Édition de l'Association des Conservateurs de la Région Nord-Pas-de-Calais, Lille, 1985 (ISBN 2-902-092-05-9)
  • (it) Ferdinando Arisi, Felice Boselli Pittore di Natura morta, Cassa di Risparmio, Piacenza, 1973 ; p. 686

Liens externes[modifier | modifier le code]