Feilongus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Feilongus youngi

Feilongus
Description de cette image, également commentée ci-après
Vue d'artiste de la tête de Feilongus youngi.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Archosauria
Ordre  Pterosauria
Sous-ordre  Pterodactyloidea
Clade  Ctenochasmatoidea
Famille  Ctenochasmatidae
Sous-famille  Gnathosaurinae

Genre

 Feilongus
Wang et al.[1], 2005

Espèce

 Feilongus youngi
Wang et al.[1], 2005

Feilongus est un genre éteint de grands ptérosaures ptérodactyloïdes, à très courte queue, de la famille des cténochasmatidés. Il a été découvert dans le Crétacé inférieur du nord-est de la Chine.

Il provient de la formation géologique d'Yixian dans un niveau d'âge Aptien de la province chinoise du Liaoning près de la ville de Beipiao[1]. Il appartient au biote de Jehol.

Une seule espèce est rattachée au genre : Feilongus youngi, décrite en 2005 par Wang Xiaolin, Alexander Kellner, Zhou Zhonge et Diogenes de Almeida Campos[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Fossile holotype de Feilongus youngi au musée paléozoologique de Chine à Pékin.

Le nom de genre Feilongus signifie « dragon volant » en chinois. Le nom d'espèce youngi honore le célèbre paléontologue chinois Yang Zhongjian, surnommé C. C. Young[1].

Découverte[modifier | modifier le code]

Feilongus youngi est connu par son spécimen holotype, répertorié IVPP V-12539. Il se compose d'un crâne avec sa mandibule, très écrasés, appartenant à un individu subadulte.

En 2014, un second spécimen, DNMHM D3068, découvert également près de Beipiao a été attribué à Feilongus sp. Il provient de la formation de Jiufotang, un peu plus récente que la formation d'Yixian, mais toujours d'âge Aptien. Il s'agit d'un crâne avec sa mandibule et quatre vertèbres cervicales, appartenant à un subadulte ou, malgré sa taille inférieure, à un adulte[2].

Description[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un grand ptérosaure dont l'envergure est estimée à 2,40 mètres.

Il est caractérisé par[1] :

  • le crâne de l'holotype mesure environ 40 cm de long, il est particulièrement allongé avec sa partie supérieure légèrement concave ;
  • la présence de deux crêtes osseuses sur son crâne, une allongée et basse sur le milieu du museau et l'autre à l'arrière du crâne, projetée en arrière ;
  • les mâchoires montrent une malocclusion dentaire prononcée qui fait que la mâchoire supérieure dépasse en surplomb la mandibule d'environ 2,7 cm soit de 10% de sa longueur ;
  • 76 dents, longues, en forme d'aiguilles recourbées, 18 paires dans la mâchoire supérieure, 19 dans la mandibule, confinées au tiers antérieur des mâchoires.

Cependant le second spécimen Feilongus sp. montrent des différences notables[2] :

  • absence du surplomb de la mâchoire supérieure ;
  • présence de dents postérieures un peu plus petites que celles de l'avant ;
  • présence d'un total de 78 dents ;
  • vertèbres cervicales plus allongées avec un rapport longueur/largeur supérieur à 5.

Classification[modifier | modifier le code]

La position phylogénétique de Feilongus a beaucoup varié depuis sa description.

Pour ses inventeurs il s'agirait d'un cténochasmatoïdes de la famille des Gallodactylidae proche des genres Gallodactylus et Cycnorhamphus[1]. Un an plus tard, Lü Junchang et Ji Q. le considèrent comme un Ornithocheiroidea proche des Anhangueridae[3]. En 2006 également, Lü Junchang et ses collègues le placent dans la nouvelle famille des Boreopteridae avec le genre type Boreopterus[4]. En 2012, lors de la description du genre Moganopterus, Lü Junchang et ses collègues le positionnent toujours comme un Ornithocheiroidea de la famille des Boreopteridae, mais plus précisément dans la sous-famille des Moganopterinae, un nouveau petit clade où il est en groupe frère avec le seul genre Moganopterus[5].

L'étude phylogénétique réalisée par B. Andres et ses collègues en 2014, modifie complémentent la phylogénie de Feilongus qui est placé parmi les Ctenochasmatoidea, et attribué à la famille des cténochasmatidés et à la sous-famille des gnathosaurinés, mais toujours en groupe frère du genre Feilongus, comme le montre leur cladogramme ci-dessous[6]. Cette hypothèse est confirmée par une vaste analyse phylogénétique conduite en 2018 par N. R. Longrich, D. M. Martill et B. Andres[7] qui remodifie simplement le nom de la sous-famille abritant Feilongus et Moganopterus en Moganopterinae :

 Ctenochasmatidae 
 Gnathosaurinae 

Kepodactylus insperatus




Elanodactylus prolatus





Feilongus youngi



Moganopterus zhuiana





Huanhepterus quingyangensis




Plataleorhynchus streptophorodon




Gnathosaurus subulatus



Gnathosaurus macrurus








 Ctenochasmatinae 

Ctenochasma




Pterodaustro guinazui




Eosipterus yangi




Beipiaopterus chenianus



Gegepterus changi







Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g (en) Wang X, Kellner AW, Zhou Z, Campos D, « Pterosaur diversity and faunal turnover in Cretaceous terrestrial ecosystems in China », Nature, vol. 437, no 7060,‎ , p. 875–9 (PMID 16208369, DOI 10.1038/nature03982, Bibcode 2005Natur.437..875W)
  2. a et b (en) Wang X, Shen C, Gao C, Jin K, « New Material of Feilongus (Reptilia: Pterosauria) from the Lower Cretaceous Jiufotang Formation of Western Liaoning. », Acta Geologica Sinica-English Edition, vol. 88, no 1,‎ , p. 13–7 (DOI 10.1111/1755-6724.12178)
  3. (en) Lü J, Ji Q, « Preliminary results of a phylogenetic analysis of the pterosaurs from western Liaoning and surrounding areas. », Gosaengmul Hag-hoeji= Journal of the Paleontological Society of Korea, vol. 22, no 1,‎ , p. 239–261 (lire en ligne)
  4. (en) Lü JC, Ji SA, Yuan CX, Ji Q, Pterosaurs from China, Beijing, Geological Publishing House, , p. 147 p
  5. (en) Lü Junchang, Pu Hanyong, Xu Li, Wu Yanhua et Wei Xuefang, « Largest Toothed Pterosaur Skull from the Early Cretaceous Yixian Formation of Western Liaoning, China, with Comments On the Family Boreopteridae », Acta Geologica Sinica, vol. 86, no 2,‎ , p. 287–293 (DOI 10.1111/j.1755-6724.2012.00658.x, lire en ligne)
  6. (en) B. Andres, J. Clark et X. Xu, « The Earliest Pterodactyloid and the Origin of the Group », Current Biology, vol. 24,‎ , p. 1011–6 (PMID 24768054, DOI 10.1016/j.cub.2014.03.030)
  7. (en) Longrich NR, Martill DM, Andres B, « Late Maastrichtian pterosaurs from North Africa and mass extinction of Pterosauria at the Cretaceous-Paleogene boundary », PLoS Biology, vol. 16, no 3,‎ , e2001663 (PMID 29534059, PMCID 5849296, DOI 10.1371/journal.pbio.2001663)

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

(en) Référence Paleobiology Database : Feilongus Wang et al., 2005

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]