Feijoada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Feijoada à transmontana (nord du Portugal).

La feijoada est un plat très populaire au Brésil, Angola, Mozambique, Timor oriental, Macau et au Portugal, à base de haricots (feijão) et généralement de viande de porc. Consiste en un ragoût de haricots noirs (feijão preto), normalement servi avec de la viande et du riz blanc. La feijoada est souvent servie le samedi au restaurant, elle est l'occasion de réunions familiales et de rassemblements d'amis. D'un coût peu élevé, elle est appréciée par toutes les classes sociales[1].

Ce plat créé au nord du Portugal est devenu l'un des plats principaux de la gastronomie du pays. Il en existe plusieurs versions, dont la Transmontana, à Poveira (région de Porto) et celle du Brésil (feijoada brasileira).

Au Portugal, le plat se prépare avec une base de haricots rouges ou blanc alors qu'au Brésil, on utilisera des haricots noirs.

Feijoada à brasileira.
Caipirinha.

La première feijoada brésilienne date du 2 mars 1827 et a été publiée dans un journal, le Diario de Pernambuco, dans la ville de Recife, informant que dans la Locanda da Aguia de Ouro, dans la Rue Das Cruzes, tous les jeudis serait servie une excellente feijoada brésilienne complète à prix très abordable (« excellente feijoada à brasileira judo pour pro cômodo »).

La viande salée, la viande séchée, les saucisses ainsi que les diverses parties du porc (queue, oreilles, peau, pattes, os…) sont cuites ensemble. Les haricots mijotent à part. Puis le tout est mélangé dans un bouillon avec des herbes afin qu'une évolution de saveurs s'effectue. La viande et les haricots sont ensuite séparés (ou non) à nouveau avant d'être servis.

Feijoada à brasileira (sud du Brésil).

La feijoada brésilienne est traditionnellement servie accompagnée de riz, de farofa (farine de manioc torréfiée), de couve à mineira (du chou vert coupé en julienne et revenu dans le beurre), de torresmo, des frites de manioc et de fines tranches d'oranges, apportant un goût acidulé et aigre-doux. Le riz blanc, les haricots (noirs, dans le sud du Brésil) et la viande sont servis séparément et mélangés dans l'assiette. La caïpirinha, cocktail à base de cachaça, de citron vert et de sucre de canne, est servie pendant le repas.

Feijoada de marisco (Algarve).

Au Portugal, et particulièrement en Algarve, on prépare la feijoada de marisco, où la viande de porc est remplacée par du poisson et des crustacés (marisco signifie « fruits de mer »), un peu comme le cassoulet de la mer ou le cassoulet de morue en France.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Olivier Reneau, « Feijoada, des airs de cassoulet brésilien », sur lefigaro.fr, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]