Federico de Madrazo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Madrazo.
Federico de Madrazo
Federico de Madrazo y Kuntz, en La Ilustración Artística.jpg
Federico de Madrazo dans La Ilustración Artística (1890).
Naissance
Décès
(à 79 ans)
Madrid
Nom de naissance
Federico de Madrazo y Küntz
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Mouvement
Père
Fratrie
Luis de Madrazo
Pedro de Madrazo
Juan de Madrazo y Kuntz (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Luisa Garreta y Huerta (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Raimundo de Madrazo y Garreta
Cecilia de Madrazo (d)
Ricardo Madrazo
Luisa de Madrazo y Garreta (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Distinction
signature de Federico de Madrazo
signature

Federico Madrazo, né le à Rome et mort le à Madrid est un peintre espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Autoportrait (1840), Castres, musée Goya.

Alors que son père José de Madrazo y Agudo sert le roi Charles IV d'Espagne en exil à Rome, Federico se forme à l'art. En 1831, il est agréé à l'académie royale des beaux-arts de San Fernando puis gagne Paris en 1833.

Entre 1835 et 1836, il fonde avec son frère Pedro de Madrazo y Kuntz et Eugenio de Ochoa la revue El Artista (en rapport avec la revue française L'Artiste).

De retour en Espagne en 1846, il est nommé membre de l'académie royale des beaux-arts de San Fernando et peint des portraits des connétables espagnols. Il est nommé en 1860 directeur du musée du Prado et devient directeur de l’académie des beaux-arts de San Fernando en 1866.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Conservation[modifier | modifier le code]

Le musée du Prado acquiert en 2006 la collection familiale d'Elena Madrazo, descendante de la famille Madrazo. Cette collection est connue sous le nom de Archivo y colección de obra sobre papel de Elena Madrazo et contient une correspondance composé de 2 635 lettres des différents membres de la famille, dont Federico, ainsi que plusieurs livres et dessins écrits ou composés par des membres de la famille. Il y a pour lui une section qui lui est consacrée, contenant plus de correspondance avec d'autres personnes que des membres de sa famille ainsi que 35 journaux et des inventaires de ses tableaux. Cette partie de la collection contient beaucoup de documentation sur Federico de Madrazo, sa propriété à Tivoli et sur le Real Establecimiento Litográfico (Établissement royal de lithographie). Il y a également l'Inventaire du musée royal de peintures (le Prado) de 1857, une copie de celui qui est conservé dans les archives du musée, ainsi que plus de documents sur les autres membres de la famille[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) José Luis José Luis Díez, Federico De Madrazo : Epistolario, Madrid, Museo del Prado, (ISBN 9788487317385)
  • (es) Ricardo Navas Ruiz, El Romanticismo español, Madrid, Cátedra, 1982 (3e ed.)
  • (es) José Luis Díez (ed.) Federico de Madrazo y Kuntz (1815-1894) (cat. exp.) Madrid, Museo del Prado, 1994

Articles connexes[modifier | modifier le code]

La famille Madrazo :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :