Federico d'Arborée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Federico d'Arborée
Titre
Juge d'Arborée
Prédécesseur Ugone III d'Arborée
Successeur Mariano V d'Arborée
Biographie
Dynastie Famille Doria
Date de naissance
Lieu de naissance Castelsardo
Date de décès
Père Brancaleone Doria
Mère Éléonore d'Arborée
Fratrie Mariano V d'Arborée
Conjoint Blanchina Guarco
Enfants Benedetta d'Arborea
Religion Catholique

Federico d'Arborée (Castel Genovese 1377 – 1387) fut Juge d'Arborée de 1383 à 1387. Neveu et successeur de son oncle Ugone III d'Arborée il règne comme il est encore très jeune sous la régence de sa mère, la célèbre Éléonore d'Arborée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Federico nait à « Castel Genovese  », désormais Castelsardo, en 1377 il est le fils Éléonore d'Arborée et de Brancaleone Doria, un gentilhomme appartenant à la célèbre dynastie génoise des Doria. La documentation mentionne qu'en 1382 Éleonore réside à Gènes, ou elle conclut un pacte avec le doge Nicolò Guarco qui accepte de lui prêter 4.000 florins en échange de la promesse que Federico épousera sa fille Bianchina Guarco. Si la jeune fille décède avant le mariage le contrat sera nul. C'est Federico qui meurt avant d'atteindre la puberté et de ce fait l'accord ne deviendra jamais effectif.

Ugone III est assassiné en 1383 avec sa fille unique et héritière Benedetta d'Arborea, lors d'une conjuration organisée par des rebelles. Les barons du Judicat d'Arborée se réunissent immédiatement dans la Corona de Logu et élisent comme juge le jeune Federico, qui n'est alors âgé que de six ans parce qu'il est le parent mâle le plus proche du souverain défunt. Sa mère Éleonore doit immédiatement prendre en main la régence pour assurer la souveraineté de son fils et combattre les révoltés, car le propre père de Federico, Brancaleone, qui se trouve à cette époque à la cour d'Aragon est arrêté sur ordre du roi Pierre IV d'Aragon, du fait des pressions exercées par les ennemis de la maison d'Arborée.

Federico meurt en 1387 et il a comme successeur son frère cadet Mariano V, toujours sous la régence d'Éleonore.

Notes et références[modifier | modifier le code]