Federico Zandomeneghi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un peintre italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (juillet 2016).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes.

Federico Zandomeneghi
Federico Zandomeneghi.jpg

Portrait présumé de Federico Zandomeneghi,
photographie non sourcée.

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation
Mouvement

Federico Zandomeneghi, né le à Venise, et mort le à Paris, est un peintre impressionniste italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Federico Zandomeneghi, dont le père et grand-père étaient des sculpteurs, est né à Venise et s'inscrit à l'Académie de Venise en 1856. En 1860, partisan de Garibaldi, ses convictions politiques nécessitent un passage à Florence où il rencontre un certain nombre d'artistes connus sous le nom de Macchiaioli (Telemaco Signorini, Giovanni Fattori et Giuseppe Abbati). Il se joint à eux dans la peinture de paysages sur le motif. Peindre à l'extérieur du studio, « en plein air », est, à ce moment-là, une approche novatrice, afin d'apporter vivacité et spontanéité dans le rendu de la lumière.

En 1874, Zandomeneghi se rend à Paris — où il va passer le reste de sa vie — et y fait la connaissance des impressionnistes qui viennent de faire leur première exposition de groupe. Zandomeneghi, dont le style de peinture est similaire au leur, participera à quatre de leurs expositions (1879, 1880, 1881 et 1886). Il est ami d'Edgar Degas. Pour compléter les maigres revenus perçus de la vente de ses tableaux, il trouve du travail dans l'illustrations de magazines de mode.

Au début des années 1890, il se lance dans le pastel, où il devient particulièrement habile. Le marchand d'art Durand-Ruel présente ses tableaux aux États-Unis, dès lors sa renommée lui permet de bénéficier d'une certaine aisance, jusqu'à sa mort à Paris en 1917.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

En Italie

Annexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Norma Broude, The Macchiaioli : Italian Painters of the Nineteenth Century, New Haven and London, Yale University Press, 1987 (ISBN 0-300-03547-0).
  • (en) Erich Steingräber, Giuliano Matteucci, The Macchiaioli : tuscan painters of the sunlight, New York, Guy Stair Sainty, Matthiesen Gallery, 1984.

Liens externes[modifier | modifier le code]