Fayçal Husseini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fayçal Husseini
Orient House.jpg
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Distinction

Fayçal Husseini né le 17 juillet 1940 à Bagdad et décédé le 31 mai 2001 d'une crise cardiaque à Koweït City[1] était le fils de Abdel Kader al-Husseini, le directeur de la Maison de l'Orient à Jérusalem et membre du Comité exécutif de l'OLP[2], chargé du dossier de Jérusalem, où il s'est installé en 1964, au sein de l’Autorité palestinienne. Son engagement actif dans l'OLP remonte à 1964, après ses études en sciences. Il plaidait pour que Jérusalem devienne la capitale des deux États, palestinien et israélien. Étant directeur de la Maison d'Orient, Fayçal accueillait les personnalités étrangères en visite à Jérusalem-Est

Il est emprisonné par Israël une année complète en 1967 car les Israéliens ont découvert chez lui une arme que lui avait remise Yasser Arafat lors de son séjour clandestin en Cisjordanie[3]. Il a constamment été placé en résidence surveillée de 1982 à 1987, puis interné en détention administrative à plusieurs reprises de 1987 à 1990. Sa dernière détention remonte à octobre 1990 lorsque la police l'a maintenu en prison pendant 16 jours à la suite de la mort de 18 Palestiniens à la Mosquée al-Aqsa par des militaires israéliens. Ses différents séjours en prison lui ont permis d'apprendre l'hébreu, ce qui lui permettait d'exposer le point de vue palestinien lorsqu'il était invité à la radio et à la télévision israéliennes.

Il est présent à la conférence de Madrid de 1991 comme représentant officieux de l'OLP. En effet cette conférence de paix menée sous la conduite de George Bush père et James Baker avait accepté que la délégation palestinienne ne soit pas une représentation de l'OLP en raison de la non-reconnaissance de cette organisation par l'État d'Israël[4] .

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Décès de Faïçal Husseini, responsable palestinien » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), consulté le 2014-03-31 Maroc hebdo (consulté le 17 janvier 2007)
  2. L'APRES-INTIFADA Politique internationale (consulté le 17 janvier 2007)
  3. Xavier Baron : Les Palestiniens, Genèse d'une nation. p 532.
  4. Clyde Haberman, « Palestinian Says His Delegation Will Assert P.L.O. Ties at Talks », The New York Times,‎ (lire en ligne)