Favipiravir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Favipiravir
Favipiravir.svg
Structure du favipiravir
Identification
Nom UICPA 5-fluoro-2-oxo-1H-pyrazine-3-carboxamide
No CAS 259793-96-9
PubChem 492405
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C5H4FN3O2  [Isomères]
Masse molaire[1] 157,1026 ± 0,0055 g/mol
C 38,23 %, H 2,57 %, F 12,09 %, N 26,75 %, O 20,37 %,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le favipiravir, ou T-705, est une pyrazine organofluorée produite par la société japonaise Toyama Chemical et utilisée comme antiviral contre les virus à ARN, notamment les orthomyxovirus (dont les différents virus de la grippe), le virus du Nil occidental, le virus de la fièvre jaune, le virus de la fièvre aphteuse (en) ainsi que d'autres flavivirus, arénavirus, bunyavirus et alphavirus[2].

On pense qu'il agit par inhibition sélective de l'ARN polymérase ARN-dépendante de ces virus, car il n'interagit ni avec la transcription de l'ADN en ARN ni avec la réplication de l'ADN dans les cellules de mammifères[2].

Deux études publiées au printemps 2014 ont indiqué que cette molécule avait été testée avec succès contre le virus Ebola sur des souris, et s'était montrée efficace même lorsqu'elle était administrée six jours après l'exposition de ces animaux au virus[3],[4].

Un essai clinique a été lancé en Guinée le 17 décembre 2014 pour tester son efficacité sur l'homme[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a et b (en) Yousuke Furuta, Kazumi Takahashi, Kimiyasu Shiraki, Kenichi Sakamoto, Donald F. Smee, Dale L. Barnard, Brian B. Gowen, Justin G. Julander et John D. Morrey, « T-705 (favipiravir) and related compounds: Novel broad-spectrum inhibitors of RNA viral infections », Antiviral Research, vol. 82, no 3,‎ , p. 95-102 (PMID 19428599, DOI 10.1016/j.antiviral.2009.02.198, lire en ligne)
  3. (en) Sophie J. Smither, Lin S. Eastaugh, Jackie A. Steward, Michelle Nelson, Robert P. Lenk et Mark S. Lever, « Post-exposure efficacy of Oral T-705 (Favipiravir) against inhalational Ebola virus infection in a mouse model », Antiviral Research, vol. 104,‎ , p. 153-155 (PMID 24462697, DOI 10.1016/j.antiviral.2014.01.012, lire en ligne)
  4. (en) Lisa Oestereich, Anja Lüdtke, Stephanie Wurr, Toni Rieger, César Muñoz-Fontela et Stephan Günther, « Successful treatment of advanced Ebola virus infection with T-705 (favipiravir) in a small animal model », Antiviral Research, vol. 105,‎ , p. 17-21 (PMID 24583123, DOI 10.1016/j.antiviral.2014.02.014, lire en ligne)
  5. « Guinée : Essai clinique à Guéckédou du médicament expérimental, « Favipiravir »(MSF) », sur Intellivoire.net, (consulté le 5 février 2015)