Faute simple en droit français

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En droit administratif, la faute simple fait suite au recul de la faute lourde, voir arrêt « Mme V » de 1992[1].

La faute simple est la faute la moins importante. Elle peut correspondre à un manque d’assiduité ou à la mauvaise exécution du travail (erreurs de caisses répétées, refus volontaire…). Elle mène généralement au licenciement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]