Fareco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fareco
logo de Fareco

Création 8 novembre 1996 (immatriculation RCS)
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social Gennevilliers
Direction François Leblanc
Activité Fabrication d'équipements routiers
Société mère Fayat
Effectif 74 au 30 septembre 2017
SIREN 409 684 859
Site web www.fareco.fayat.com

Fonds propres 6 567 700 € au 30 septembre 2017
Chiffre d'affaires 21 351 700 € au 30 septembre 2017
Résultat net 2 799 300 € au 30 septembre 2017

Fareco est une société du groupe Fayat, spécialisée dans les équipements et prestations de la route urbaine et périurbaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

André Garbarini, ingénieur de l'école supérieure d'électricité, crée en 1921 un atelier de fabrication de radiateurs paraboliques à gaz et des réfrigérateurs pour bateaux. Il élabore un projecteur à arc pour sous-marins qui lui vaut à la signature du livre d'or par l'amirauté britannique, puis en 1929, il crée le premier clignoteur électrique pour les chemins de fer et les services de villes. En 1935, il conçoit et met en place le premier contrôleur de carrefours à feux, et l'entreprise se consacre alors uniquement aux activités de signalisation lumineuse urbaine et routière[1].

André Garbarini décède en 1958, et la direction de l'entreprise Garbarini est reprise par sa femme[1].

En 1996, Garbarini rejoint la division Électricité Électronique et Informatique (EEI) du Groupe Fayat et est renommé Fareco[1] (pour « FAyat REgulation CO, ntrôle »).

En décembre 2007, Fareco rachète SIAT et se diversifie dans le recueil de données routières[1].

En 2013, les forces de l'ordre françaises s'équipent de "radars mobiles embarqués", une nouvelle génération de radars directement embarqués dans les véhicules des forces de l'ordre, et Fareco est la première entreprise à équiper les Renault Mégane des agents de la route[2].

Depuis 2014, Fareco se tourne vers le marché des « villes intelligentes »[1].

En juillet 2016, Fareco rachète MultiToll, fournisseur de système de péage autoroutier.

En 2018, Fareco lance son Unité de Bord de Route Nexo permettant la communication V2X sécurisées entre les véhicules connectés ou autonomes et les infrastructures intelligentes. Cela permet à Fareco de devenir l'un des acteurs majeurs du secteur des C-ITS.

Activités[modifier | modifier le code]

Fareco propose des prestations et des gammes de produits dans plusieurs secteurs d'activité :

  • La signalisation lumineuse tricolore (SLT), avec ses 3 gammes de feux de circulation entièrement fabriqués en France et leur contrôleur de feux.
  • Le recueil de données trafic (RDT), avec différents systèmes de détection tels que les stations de comptages, les capteurs magnétomètres et les PC de supervision.
  • Le stationnement intelligent. Fareco propose plusieurs prestations de gestion intelligente de stationnement en voirie.
  • Les systèmes de péages, notamment avec des péages "Stop and Go", des péages en flux libre "Free Flow" et des équipements tels que des bornes de paiement et des systèmes de classification automatique des véhicules.
  • La communication V2X, avec le lancement d'unités de bord de route permettant la communication sécurisée entre l’infrastructure intelligente et les véhicules connectés ou autonomes.

Réalisations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Histoire », sur Fareco-fayat.com (consulté le 5 juin 2016)
  2. Angélique Négroni, « Le radar mobile embarqué, nouvelle arme de la police », sur Lefigaro.fr, (consulté le 5 juin 2016)
  3. « Communication V2X | Fareco », sur fareco.fayat.com (consulté le 22 mai 2020)
  4. Stéphanie Fontaine, « Les radars feux rouges peuvent-ils et vont-ils vraiment devenir des radars de vitesse ? », sur Caradisiac.com, (consulté le 5 juin 2016)
  5. Fabien Hardy, « Radars de feu rouge : l’Oise fait le plein », sur Autonews.fr, (consulté le 5 juin 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]