Faouzi Tarkhani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Faouzi Tarkhani
Naissance
Sarcelles, Val-d'Oise, Drapeau de la France France
Activité principale Rappeur, auteur-compositeur
Genre musical Hip-hop[1], rap français[2], rhythm and blues[2],[1], funk[2], soul[1]
Instruments Voix
Années actives Depuis 1999
Labels PolyGram

Faouzi Tarkhani, né en 1975 à Sarcelles, dans le Val-d'Oise[3], est un écrivain, essayiste, ancien rappeur, auteur-compositeur français d'origine tunisienne. Après avoir joué dans Nés quelque part de Malik Chibane, Faouzi publie son premier album solo, Guerrier pour la paix, en avril 1999, qui suit d'un second album solo intitulé Brise de conscience, un album contre la violence dont les fonds sont reversés à l'association du même nom.

Biographie[modifier | modifier le code]

Faouzi Tarkhani est né en 1975 à Sarcelles, dans le Val-d'Oise[3]. Non voyant[1],[4], il vit dans le Grand-Ensemble de Sarcelles depuis sa naissance[1]. Il y épouse Sara, de huit ans sa cadette, en 2006, avec qui il aura trois enfants : une fille en 2007 et deux garçons nés en 2008 et 2010[5]

Faouzi est l'un des quelques artistes hip-hop à échapper à la censure en Algérie[6]. Sa chanson Le noir me met à l'abri atteint la 61e place des classements français[7]. Faouzi publie son premier album solo, Guerrier pour la paix, le [2]. L'album contient des sonorités rhythm and blues, funk, hip-hop et rap West Coast[2].

En 2001, il publie son deuxième album solo, Brise de conscience. L'album, un manifeste musical contre la violence en banlieue, fait participer des chanteurs comme Lââm, Faudel, Shurik'n et Bernard Lavilliers, les humoristes Dieudonné et Gad Elmaleh, le judoka Djamel Bourras, le basketteur Tariq Abdul-Wahad et le footballeur Zinedine Zidane[1]. Les bénéfices réalisés sur la vente de l'album sont intégralement reversés à l'association Brise de conscience, créée pour l'occasion[1].

Depuis 2015, Faouzi est marié à l'ex rappeuse Diam's avec qui il a un garçon prénommé Abraham.

Le 3 novembre 2016, il publie aux éditions Don Quichotte Mal vu : « J’avais été un athée convaincu. Un antireligieux qui avait cassé du curé et du rabbin pour faire de l’esprit, et qui longtemps avait doucement ri des musulmans avec un dédain d’aristocrate pour la populace. Je savais donc que ma pratique d’un Islam authentique plairait au Dieu unique, mais qu’elle déplairait aux hommes, à cette France fille de l’Église, mais surtout mère de l’athéisme. Mon nouvel engagement religieux ne se manifesterait pas que dans mon cœur, mais aussi à travers mes paroles, mes actes, ma manière de m’habiller et de me comporter en société[8]. »

Il sort en 2018, son premier roman Une Repentance[9]: "Hakim, un caïd de Sarcelles, voudrait rompre avec la rue. Ses nouvelles inspirations religieuses, ainsi que Marie, une jeune femme convertie à l’islam, le poussent en ce sens. Mais l’appel du bitume est puissant. Confronté à un beau-père raciste et roublard, à un dealer implacable, aux forces de police, mais surtout à ses propres démons, le jeune homme peine à évoluer spirituellement. Mais, lorsqu’après une suite d’épisodes tumul­tueux, il se tourne sincèrement vers Allah, il se heurte à d’autres murs, et notamment à l’islamophobie ambiante qui gangrène la société française. Débute alors pour lui une nouvelle lutte, plus âpre qu’une guerre de gang, où la mort n’est pas ce qu’il peut vous arriver de pire.

« Face de rat avait insisté pour qu’on recompte la somme, mais le caïd, d’un geste dédaigneux, avait balayé cette proposition dégradante. Troublé, il avait regardé son complice déployer les coupures en éventail et agiter les billets devant son nez. Le tentateur, qui avait deviné les scrupules de son compagnon, avait parlé de vacances en Thaïlande, d’une Golfe cabriolet neuve, de shit, de soirées parisiennes, d’une flopée de plaisirs vulgaires, oubliant complètement les mesures prudentes qu’il avait énumérées un moment plus tôt. Hakim, étourdi par l’imposante liasse et par cette surenchère de délices, avait ouvert de grands yeux. Ce tas de billets à l’odeur piquante, qui lui offrait une jouissance facile et immédiate, allumait ses sens, l’aguichait avec une force autrement plus grande que l’entassement des bijoux de Montmorency dont le glacial éclat, d’une pureté virginale, n’avait su l’embraser avec une telle intensité. »"

En Mai 2019, il publie un roman jeunesse : La Juvenile Force contre Sambo le Terrible[10].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Guerrier pour la paix
  • 2001 : Brise de conscience

Singles[modifier | modifier le code]

  • Le noir me met a l'abri
  • Dualité
  • Le noir me met a l'abri (Instrumental)

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Mal vu, témoignage d'un salafiste qui condamne le terrorisme, Don Quichotte, 2016, 208 pages, (ISBN 978-2-35949-555-3).
  • Une Repentance : roman, Afnil, 2018, 288 pages, (ISBN 978-2956474401).
  • La Juvénile Force contre Sambo le Terrible : roman jeunesse, Afnil, 2019, 154 pages, (ISBN 978-2956474418).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g Éric Delport, « Un rappeur de Sarcelles met Zidane en musique », sur Le Parisien, (consulté le 14 mai 2016).
  2. a b c d et e (en) Stacia Proefrock, « Faouzi Tarkhani - Guerrier pour la paix - Overview », sur AllMusic (consulté le 14 mai 2016).
  3. a et b « Artiste », sur universalmusic.fr, Universal Music France (consulté le 16 décembre 2008).
  4. « Bisso Na Bisso – Des racines et des ailes », sur Les Inrocks, (consulté le 14 mai 2016).
  5. « Diam's voleuse d'homme », sur purepeople.com, (consulté le 13 mai 2018)
  6. (en) John Bush, « Faouzi Tarkhani Biography », sur AllMusic (consulté le 14 mai 2016).
  7. « Discographie Faouzi Tarkhani », sur lescharts.com (consulté le 14 mai 2016).
  8. Faouzi Tarkhani, Mal vu, témoignage d'un salafiste qui condamne le terrorisme, Paris, Editions Don Quichotte, , 208 p. (ISBN 978-2-35949-555-3)
  9. Faouzi Tarkhani, Une Repentance, (lire en ligne)
  10. Faouzi Tarkhani, La Juvénile Force contre Sambo le Terrible: Roman jeunesse (lire en ligne)