Fanny Taillandier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fanny Taillandier
Naissance
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • Les confessions du monstre
  • Les États et empires du lotissement Grand Siècle

Fanny Taillandier, née en 1986, est une romancière et critique littéraire française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fanny Taillandier est née en 1986. Elle suit des études de lettres à Marseille, puis obtient son agrégation de lettres. Elle enseigne à mi-temps au lycée, et est par ailleurs journaliste et critique littéraire au mensuel Livres Hebdo[1].

Publié en 2013, son premier roman, Les Confessions du monstre[2], qui revisite de manière inhabituelle le thème du serial killer, obtient le Prix littéraire des Grandes Écoles[3] en 2014. Elle le présente plusieurs fois entre 2013 et 2015 sous forme de lecture musicale avec le groupe Amadiro[1].

En 2015, elle est en résidence d'écrivain à l'université Paris XIII, où elle anime des ateliers d'étudiants sur le thème des frontières au quotidien[4]. En 2016, en résidence d'auteur au lycée français Saint-Michel d'Istanbul, elle conduit des ateliers sur le thème de l'ici et de l'ailleurs[5].

Entamant en 2014-2015 une recherche littéraire et philosophique sur le phénomène du lotissement de banlieue, particulièrement son incarnation dans le travail urbanistique du promoteur William Jaird Levitt, elle publie plusieurs articles, et en 2016, son deuxième roman, de forme hybride, Les États et empires du lotissement Grand Siècle[6], pour lequel elle obtient le Prix Révélation de la Société des Gens de Lettres[7] et le prix Virilo[8]. Dans le journal Le Monde, Éric Chevillard le caractérise ainsi : « Publié dans la collection « Perspectives critiques » des PUF comme pour tromper son monde, le deuxième livre de Fanny Taillandier, Les États et Empires du Lotissement Grand Siècle n’est pas un essai d’urbanisme ou de sociologie ni une réflexion sur la ville nouvelle, mais un récit inventif en diable, d’un genre inédit, qui emprunte au conte, à la satire, et se réinvente sans cesse en variant les styles et les approches. »[9].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans et récits[modifier | modifier le code]

  • Les Confessions du monstre, roman, Flammarion, 2013.
  • Les États et empires du lotissement Grand Siècle, roman-essai, P.U.F., 2016[10],[11].

Articles et textes courts[modifier | modifier le code]

  • Prélude pour un astéroïde, Libération, 2013[12].
  • Lésigny, c'est l'Amérique !, Le Monde, 2014[13].
  • Banlieues françaises 2005-2015 / Le lotissement comme utopie. Pour une appropriation littéraire et philosophique du lotissement Levitt et ses avatars, Urbanités, 2015[14].
  • Super-héros : remarques, Questions subsidiaires, 2015[15].
  • L'ex et l'express, Questions subsidiaires, 2016[16].
  • Ici les corps politiques, Vacarme / Urbanités, 2016[17].
  • Plaidoyer pour l'auteur anonyme, Questions subsidiaires, 2016[18].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Université Paris13, « Texto du 20 janvier 2015 - Fanny Taillandier - entretien », (consulté le 14 novembre 2016)
  2. Camille de Marcilly, « Dans la peau d’un monstre meurtrier », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne)
  3. « Les Confessions du Monstre », Prix Littéraire des Grandes Ecoles,‎ (lire en ligne)
  4. « Fin de résidence de Fanny Taillandier », Université Paris 13,‎ (lire en ligne)
  5. « Résidence d’auteure avec Fanny Taillandier : L’ici et l’ailleurs », Saint Michel,‎ (lire en ligne)
  6. Jean-Marie Durand, « Pourquoi le pavillon de banlieue ne fait plus rêver personne », sur Les Inrocks, (consulté le 14 novembre 2016)
  7. Marine Durand, « La SGDL dévoile son palmarès d'automne 2016 », Livres Hebdo,‎ (lire en ligne)
  8. Cécile Mazin, « Fanny Taillandier consacrée Prix Virilo 2016 », ActuaLitté,‎ (lire en ligne)
  9. Éric Chevillard, « Le feuilleton : L’âge du parpaing », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  10. « Les états et empires du Lotissement Grand Siècle, Archéologie d’une utopie, de Fanny Taillandier », sur Prix Virilo, (consulté le 14 novembre 2016)
  11. Baptiste Liger, « Une histoire de la zone pavillonnaire entre fiction, sociologie et philosophie », L'Express / Lire,‎ (lire en ligne)
  12. Fanny Taillandier, « Prélude pour un astéroïde », Libération,‎ (lire en ligne)
  13. Fanny Taillandier, « Lésigny c'est l'Amérique ! », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  14. « Le lotissement comme utopie. Pour une appropriation littéraire et philosophique du lotissement Levitt et de ses avatars. », sur Revue Urbanités, (consulté le 14 novembre 2016)
  15. Fanny Taillandier, « Super-héros: remarques. », sur Questions Subsidiaires, (consulté le 14 novembre 2016)
  16. Fanny Taillandier, « L’ex et l’express », sur Questions Subsidiaires, (consulté le 14 novembre 2016)
  17. « Ici : les corps politiques », sur Vacarme, (consulté le 14 novembre 2016)
  18. Fanny Taillandier, « Plaidoyer pour l’auteur anonyme », sur Questions Subsidiaires, (consulté le 14 novembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]