Fanny Boucher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fanny Boucher
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web

Fanny Boucher, née en 1976 est une artiste maître d'art héliograveur française.

Formation et carrière[modifier | modifier le code]

Fanny Boucher est diplômée de l’École Estienne (ESAIG) en . De 1998 à 2000, elle se forme auprès de Jean-Daniel Lemoine, spécialiste des procédés photomécaniques du XIXe siècle[1]. Elle fonde en l’Atelier Hélio’g spécialisé dans l’héliogravure au grain[1] situé à Meudon[2], redonnant vie à un savoir-faire sur le point de disparaître[3],[4]. En effet, la technique de l'héliogravure, n'était plus enseignée nulle part, et ne se transmet que de maître à élève[5]. Pendant une dizaine d'années, elle ne trouve pas de clientèle intéressée par son travail[6], mais en 2019, sa clientèle est internationale ; moins d'une dizaine d'artisans dans le monde possèdent ce savoir-faire[3].

En 2015, elle reçoit le titre de Maître d’art[1],[7].

Elle participe à l’exposition Wonder Lab consacrée aux maîtres d’art français et organisée au musée national de Tokyo en puis au musée national de Chine en [réf. secondaire souhaitée][8],[9].

En , elle reçoit le Prix Liliane Bettencourt pour l'intelligence de la main, dans la catégorie « Talents d’exception » pour Arboris une composition murale de 2 mètres de hauteur représentant un arbre et formée de 72 héliogravures dont 49 sont les matrices en cuivre sur lesquelles les photographies ont été transférées[10],[6],[11],[12].

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Fanny Boucher - Héliograveur », sur maitredart.fr, Institut National des Métiers d'Art, (consulté le 19 février 2021)
  2. Stéphanie Pioda, « Helio’g, entre transmission et engagement », sur La Gazette Drouot, La Gazette de l'Hôtel Drouot,
  3. a et b Christophe Levent, « Journées des métiers d’art : elle a redonné vie à l’héliogravure », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  4. « Fanny Boucher, Maître d'Art en héliogravure (interview) », sur France Culture, (consulté le 19 février 2021).
  5. Xavier de Jarcy, « Journées européennes des métiers d’art : des valeurs “universelles et positives” », Télérama,‎ (lire en ligne).
  6. a et b Valery de Buchet, « "Arboris", les matrices flamboyantes de Fanny Boucher », sur Madame Figaro, (consulté le 18 février 2021)
  7. Virginie Huet, « Partition pour cuivres à quatre mains », sur Connaissance des Arts, (consulté le 19 février 2021)
  8. « Exposition WONDER LAB », sur HEART & crafts (consulté le 18 février 2021)
  9. « WONDER LAB, la première exposition muséale consacrée aux maîtres d’art français en Chine », sur www.grandsateliersdefrance.com (consulté le 26 février 2021)
  10. Christian Mignard et Frédérique Cantù, « Fanny Boucher, maître d’art héliograveur », sur Arte, (consulté le 19 février 2021)
  11. Anne-Charlotte Michaut, « Le palmarès du prix pour l’intelligence de la main », Le Journal des arts,‎ (lire en ligne).
  12. Marina Hermonet, « Découvrez les lauréats de la 21e édition du prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main® », AD magazine,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]